WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => melodie-fontaine
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 356
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => melodie-fontaine
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 356
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => melodie-fontaine
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 356
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => melodie-fontaine
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 356
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 356
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 356
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => melodie-fontaine
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 356
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (356) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (356) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (356)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 1010197
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2021-02-17 08:00:00
                    [post_date_gmt] => 2021-02-17 07:00:00
                    [post_content] => 

Et si l’on imaginait, à la manière de l’Eurovision, un Soixante Junior ? Histoire de guider Kyan Khojandi et JAAD Productions dans leurs choix futurs, voici une soixantaine d’artistes sélectionnés sur des critères artistiques, de parité et de potentiel de notoriété. Sauf erreur de notre part, nous avons écarté les participants des deux soirées précédentes : Soixante et Soixante 2.

Dans cette série d’articles, nous vous proposons une programmation spéciale jeunes talents, une dizaine d’artistes à la fois ! Si cette fiction pouvait devenir réalité pour le plus grand nombre, cela nous ravirait !

Soixante Junior : les artistes de 41 à 50

L’ambiance basculera dans une folle comédie lorsque la quarante-et-unième humoriste foulera la scène de l’Européen. L’identité de cette artiste ? Mélodie Fontaine (41). Avec son humour cru et son talent de comédienne, elle emmènera le public dans une sorte de Germinal tragicomique moderne dont elle a le secret.

Le secret de l’humoriste suivant, Nadim (42), est sans doute bien gardé. D’où lui viennent ses idées loufoques et son envie de faire autrement ? Nul ne le sait, mais tout le monde le verra avant de plonger dans une hilarité animale. L’humoriste et YouTubeuse Swann Périssé (43) ravira son public et continuera de combler les amateurs d’originalité.

L’art de prévoir une doublure sans rogner sur la qualité ou la cohérence artistique

Cap vers la Suisse désormais avec comme premier choix Nathanaël Rochat (44). Méconnu en France, il est le taulier du rire en Suisse romande. Discret, peu enclin à se montrer, il refuserait probablement l’invitation. Comme un mastodonte du rire peut en cacher un autre, Yann Marguet (44bis) pourra assurer l’intérim sans que la soirée ne perde en qualité.

La voix étonnante de Laura Elko (45) et son doux sens de l’humour continueront de bercer les spectateurs. Sans les endormir, bien entendu, parce que cette voix porte — ce sera alors une ambiance opéra qui changera du stand-up, genre plus habituel dans cette salle qui fait rêver nombre d’humoristes.

Sans transition, l’Européen passera de la douceur aux mathématiques. Vous trouvez cela étrange ? Réfléchissez-y : une fois les méninges du public détendues, ils seront fin prêts à découvrir les univers respectifs d’Avril (46) et de Tatiana Djordjevic (47). Ces deux têtes bien faites, amateurs de François Rollin (le premier l’adore, la seconde travaille avec lui) rendront nostalgiques tous ceux qui ont eu la chance de voir le dernier spectacle du professeur à l’Européen !

Pour revenir à une atmosphère « détente », l’Européen convoquera ensuite deux humoristes très complices : Omar DBB et Manu Bibard (48). Vous avez découvert le premier sur France tv slash, le second devient un influenceur de qualité sur les réseaux sociaux grâce à son micro magique et ses horoscopes violents. Cela risque de faire des étincelles !

De l’étincelle à l’explosion, il n’y a qu’un pas : un badaboum plus tard, Lucie Carbone (49) gagnera la scène avec une poésie et un monde déjanté invitant à une folle rêverie… Tout aussi poétique et imagé, Karim Duval (50) apportera son expérience pour cueillir l’époque actuelle comme peu y parviennent.

Nos artistes pour les prochaines soirées Soixante : demandez le programme !

Rendez-vous vendredi 19 février pour la suite et fin de notre casting Soixante Junior !

[post_title] => Soixante Junior : notre proposition de casting humour 5/6 [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => soixante-junior-notre-casting-khojandi-5 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-02-19 11:48:42 [post_modified_gmt] => 2021-02-19 10:48:42 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1010197 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 1008830 [post_author] => 1 [post_date] => 2020-09-17 18:38:00 [post_date_gmt] => 2020-09-17 16:38:00 [post_content] =>

C’est fait : Mélodie Fontaine vient de débuter son nouveau spectacle à la Petite Loge. Intitulé De manière plus générale, il laissait planer le doute sur son contenu. D’où un bel effet de surprise et un démarrage en trombe !

De manière plus générale : Mélodie Fontaine passe du général au particulier

Au début du spectacle, j’ai eu peur que Mélodie Fontaine se cantonne à un spectacle scolaire. Pour commencer son heure, elle aborde en effet des lieux communs : dans le Nord, les gens n’ont pas le courant à tous les étages… Entamer son spectacle par une vanne de pet, c’est aussi un ressort assez facile.

Heureusement, tout ceci n’est qu’une ruse pour nous désorienter. Prêcher l’attendu pour offrir un univers bien plus singulier. Sur la forme, je me suis donc fait avoir comme un bleu. Ainsi, Mélodie désamorce les critiques de tous ceux qui pourraient dire : « c’est une bonne comédienne, mais elle n’a rien à dire ». Traduction : les gens comme moi. Bien joué.

Mélodie Fontaine incarne une palette de personnages bruts

J’aurais pu classer les personnages de Mélodie dans la catégorie « trash », mais j’ai peur que ce qualificatif bien trop répandu soit réducteur. Avec sa voix grave, Mélodie alterne explications et incarnations immersives de personnages.

C’est un peu du Zola version spectacle vivant : une absence de raffinement totale, un traitement brut de décoffrage… La vraie vie des vrais gens qu’on ne regarde plus, en somme. Le fil conducteur, c’est la vie de Mélodie : son entourage, puis ses aventures de comédienne et de mère.

Un spectateur happé, pleinement imprégné par les histoires qui s’enchaînent

Mélodie Fontaine avait prévenu : dans son stand-up, il y aura des histoires qu’on ne raconte pas. Alors quand est venu le moment de parler de son accouchement, je commençais à suffoquer.

C’est un ressenti très personnel : je suis pédophobe, si vous me mettez devant Baby boom ne serait-ce que 5 secondes, je vais faire des cauchemars pendant 6 mois. Amateurs de sensations fortes, vous ne serez pas déçus par ce passage. Personnellement, au lieu de me faire souffrir, Mélodie me tenait en haleine. Je me disais : « Bon sang, cette heure va-t-elle aboutir à un final plus apaisé ? ».

Car Mélodie dépeint la noirceur du monde — le sien, comme celui des autres — avec beaucoup de maîtrise. C’est un témoignage de résilience, plutôt dans l’air du temps, qui vient dédramatiser l’ordinaire. Car si les anecdotes sont à couper le souffle, elles s’ancrent à chaque fois dans le quotidien. Rien d’extraordinaire dans tout ça, il s’agit simplement de souvenirs, d’étapes de vie qui, une fois surmontées, vous font dire : « ça y est, je suis un adulte ».

De manière plus générale : notre verdict (et une recommandation)

Cette atmosphère particulière ne m’a pas gâché le spectacle, bien au contraire ! La conclusion du spectacle vient sublimer l’ensemble. C’est une heure marquante, bien construite et déjà solide pour une première. Je suis curieuse de savoir comment elle évoluera.

Je me permettrai de formuler un conseil pour votre samedi soir à la Petite Loge. Enchaînez les spectacles de Mélodie Fontaine et d’Avril. Ce n’est pas mon amour de ce lieu qui parle, promis. En réalité, Avril et ses questionnements permanents vous offriront un sas de décompression, un retour à un état plus candide et innocent.

Vous passerez d’un traitement réaliste du quotidien au vécu d’un type qui fait parfois une montagne d’un rien. Son absence manifeste de problèmes vous fera dire qu’il y a encore de la place pour l’insouciance dans ce monde. Une expérience rendue possible grâce à deux artistes de talent, qui partagent la même scène exiguë le samedi soir.

[post_title] => Mélodie Fontaine : début spectaculaire à la Petite Loge [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => melodie-fontaine-critique-spectacle [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-09-14 12:29:47 [post_modified_gmt] => 2020-09-14 10:29:47 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1008830 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 1008703 [post_author] => 1 [post_date] => 2020-08-24 13:13:35 [post_date_gmt] => 2020-08-24 11:13:35 [post_content] =>

Comme chaque année, de nombreux spectacles à la Petite Loge vont reprendre à la rentrée. En 2020, on a envie d’assister à chacun d’entre eux. Cela dit, pour bien connaître le parcours des artistes à l’affiche, on peut déjà vous inciter à aller voir certains d’entre eux, preuves à l’appui. Tour d’horizon.

Spectacles à la Petite Loge : au moins 8 talents à découvrir

Certains poursuivent leur parcours dans le plus petit théâtre de la capitale, d’autres rejoignent l’aventure. Je note une particularité pour cet automne : les nouveaux visages ne sont plus des débutants. Soit leur spectacle a déjà une belle durée de vie, soit leur parcours humoristique est bien amorcé.

La Petite Loge a su proposer une programmation pleine de fraîcheur sans lorgner sur la qualité des spectacles, un tour de force dans des conditions sanitaires particulières.

Emma de Foucaud : enfin une programmation à Paris !

On l’attendait de pied ferme. Après avoir convaincu en plateaux d’humour, l’artiste toulousaine Emma de Foucaud exporte son spectacle Trop tard pour annuler dans la capitale.

On vous a déjà parlé de cette découverte humour, qu’on est impatient de découvrir sur une heure. Si vous lisez le pitch du spectacle, la promesse envoie du lourd : « une heure de stand-up élégant, surprenant et très efficace ».

Efficace, c’est en effet l’un des adjectifs qui caractérise généralement son stand-up. Élégant ? Disons que sa réflexion est fine, et qu’elle veut sans doute éviter qu’on la cantonne à la catégorie préférée des médias mainstream. Surprenant ? L’humour naît généralement de la surprise, donc on part sur des rires francs.

Peu importe les qualificatifs, l’envie est déjà là. Spectateur, vous pourrez vérifier tout cela et vous délecter de ce bon spectacle les mercredis à 21h30 dès le 14 octobre.

Certe Mathurin : humour, storytelling poétique et vrai pas en avant

Certe Mathurin est un forgeron du rire. Il a forgé plusieurs spectacles avant de dévoiler Une histoire d’argent. Des idées, une conviction et des idéaux artistiques : Certe avait déjà tout ça. Cependant, il lui manquait parfois un petit quelque chose pour mettre tout bout à bout.

Parce que quand vous maniez l’émotion, vous pouvez tomber dans le piège des lieux communs. Guidé par sa candeur et son enthousiasme débordant, il se perdait parfois. Mais sa détermination sans faille le maintenait à flot, lui donnant l’énergie de poursuivre ses projets et d’apprendre. En soi, c’est déjà une belle histoire.

J’ai pu voir un extrait de ce nouveau spectacle, où Certe collabore avec Réda Seddiki. L’association de ces deux rêveurs et amoureux du verbe : elle était là, l’étincelle. Estomaquée, je profitais enfin de ce que j’attendais depuis ma rencontre avec Certe.

Il ne fallait plus qu’un lieu pour contempler cette étincelle. Un lieu comme la Petite Loge, où les spectacles sont de véritables explosions artistiques : ne cherchez plus, tous les voyants sont au vert. Ça se passera les mercredis et jeudis à 20 heures dès le 2 septembre. Réservez vos places pour la suite du rodage, les samedis et dimanches à 17h30 au Café Oscar !

📦 Programmation terminée, mais le rodage continue au Café Oscar.

Pierre Metzger (ex-DuDza) ou l’art de remettre un spectacle sur des rails

Avant, le spectacle de Pierre Metzger (c’est son vrai nom, avant il avait un pseudo) s’appelait Post-it. Il misait toute sa communication sur des trous de mémoire. Or, les trous de mémoire, c’est un problème médical. Cela ne raconte rien sur l’homme que vous venez rencontrer. De quoi Pierre avait-il envie de parler ? La question méritait de s’y pencher.

Ses premières représentations dévoilaient un personnage au bord de la crise de nerfs malgré un calme olympien. De ce paradoxe naissait en réalité un artiste incroyablement attachant, dont le sourire taquin suffisait à neutraliser tous vos soucis.

Oui, vous ne pouvez pas juger Pierre Metzger au premier regard. Son spectacle n’a plus de nom, l’artiste se dévoile (enfin ?) en son nom propre. Sans fioriture, pleinement authentique, il parlera de son parcours de vie alambiqué. Vendue comme un spectacle sur un père célibataire, cette nouvelle mouture ira bien au-delà et vous surprendra. Parce que c’est ce que Pierre fait le mieux. Il jouera les mercredis à 21h30 dès septembre avant qu’Emma de Foucaud ne le relaie…

🛑 Programmation terminée

Ghislain Blique n’en a plus rien à branler ? Je ne crois pas…

A-t-on encore besoin de présenter Ghislain Blique ? Ce n’est pas un humoriste, c’est un comique. Récemment, j’ai retrouvé des écrits épistolaires de juillet 2019. Des choses que je n’envoie pas, parce que le XIXe siècle n’est plus d’actualité. Dedans, j’écrivais tout de même que j’écoutais Calme toi Bernard en rêvant d’assister à la naissance de cette heure de spectacle.

Maintenant, on l’a ! Et franchement, ça se fête toujours aujourd’hui. J’ai pu revoir ce spectacle cet été. Ghislain n’avait pas changé : il semblait au bord du gouffre. Mais en même temps, il était plus vivant que jamais. Il préparait la sortie de son podcast en solo, « Comique ! ». L’air de rien, c’est la preuve qu’il se trouve, qu’il amène des codes qui lui sont propres et qui révolutionnent le rapport entre le public et l’artiste en France.

Les vendredis à 20 heures, vous allez donc découvrir LE comique. Quelqu’un qui prétend crier Plus rien à branler, mais qui vous dit de vous bouger les fesses pour défendre vos meilleures années. On n’ira pas jusqu’à dire que c’est une ode à la vie. Cependant, vous aurez devant vous un phénomène qui s’ignore. Et qui détestera sans doute que j’écrive de la sorte. Mais que voulez-vous, avec Ghislain, c’est comme ça que ça se passe.

Florence Mendez dans Délicate : à fleur de peau

Le spectacle de Florence Mendez m’a amenée à produire une critique élogieuse. Le découvrir était un événement touchant, assez magique, qui ne se produit pas systématiquement.

C’était un concentré d’émotion, une artiste qui se donnait dans toute sa vulnérabilité sur scène. Cependant, j’ai découvert cette humoriste belge sans nourrir d’attente. Ce serait donc vous trahir que de vous la livrer avec autant de superlatifs.

C’est un spectacle qui s’apprécie sans trop l’anticiper, le visualiser ou le fantasmer. Alors contentez-vous de réserver l’un de vos dimanches d’automne à 19 heures (vous pouvez lire son pitch, quand même).

C’était mieux maintenant : Avril continue à la Petite Loge !

Triturer le temps : Avril n’a eu de cesse de le faire à la Petite Loge. Je me disais que ça faisait longtemps qu’il jouait C’était mieux maintenant. Sur le plan du calendrier, cela s’avère juste. Mais toutes ces annulations et l’absence du festival d’Avignon rendaient ce temps scénique tout relatif.

Avant, il fallait prendre son mal en patience pour voir Avril. Les représentations complètes se succédaient. Plus de 150 critiques BilletRéduc plus tard, la validation des spectateurs se dessinait nettement. Si vous cherchez la pépite qui se tord le cerveau pour se démarquer de la masse, c’est lui.

Quelques minutes avant l’ouverture du rideau, vous vous demanderez alors si vous avez bien fait de vous laisser tenter. Cette appréhension fait partie du jeu, qui va vous amuser de plus en plus au fil des minutes… jusqu’aux applaudissements finaux, qui ne seront qu’un au revoir. Car vous reviendrez : ce sera toujours « mieux maintenant » que dans votre souvenir…

En effet, ce spectacle évolue régulièrement. Cependant, il conserve son caractère comme son horaire, les samedis à 21h30. La reprise, c’est le 12 septembre !

Mélodie Fontaine passe à l’introspection

Mélodie Fontaine revient sur le devant de la scène. Et c’est une métamorphose ! Avant, la comédienne incarnait la parole animale dans son spectacle On n’est pas des bêtes. Sauf qu’à la Comédie des 3 bornes, une salle à la programmation plus volontariste que sa promotion, les tentatives artistiques sont rarement couronnées de succès.

On avait envie de découvrir Mélodie Fontaine, mais on ne voulait peut-être pas l’applaudir dans ce cadre ou sur ce sujet. Elle l’a bien compris et a décidé de revenir à des choix plus introspectifs. Plutôt que de faire parler d’autres êtres vivants, elle s’incarnera elle-même dans le meilleur espace de développement artistique.

Ce spectacle a été annoncé très tôt. On sent que le travail a été dense pour produire une telle nouveauté, qu’on a l’impatience de découvrir. Si on avait attendu la fois précédente et manqué notre chance, on sera là dès la première de D’une manière plus générale, le samedi 12 septembre à 20 heures.

Tristan Lucas dans Entier : on parie sur lui

Humainement comme artistiquement, on a validé Tristan Lucas depuis longtemps. On l’a vu en spectacle, en plateau… Aller le voir est aujourd’hui une évidence.

Au fond, c’est peut-être un attachement envers le spectacle qui rendrait cette heure irrésistible. Son personnage, ses anecdotes : tout colle et forme un bon spectacle (vu au Théâtre du Marais). Mais à l’instar d’un Certe Mathurin, la finition va faire toute la différence et le tirer vers le haut.

Sur ce coup-là, on sent qu’il fallait une rencontre entre Tristan Lucas et la Petite Loge. Le destin nous l’offre : il ne tient qu’à vous d’en profiter ! Ça se passe les jeudis à 20 heures dès le 15 octobre.

Spectacles à la Petite Loge : découvrez-les tous !

On vous présente les spectacles sur lesquels on peut déjà se prononcer. Les autres sont des découvertes totales. Et découvrir un artiste de A à Z pendant une heure de spectacle reste un plaisir unique.

Vous pouvez donc tester n’importe quel spectacle de ce lieu, à n’importe quel moment. Tout au long de cet article, vous pouvez réserver via BilletRéduc les spectacles à prix réduit, mais avec des frais de gestion.

Sachez que vous pouvez également réserver directement sur le site du théâtre. Il n’y a pas de frais de gestion, et vous pouvez bénéficier de tarifs réduits (les moins chers du marché) sous conditions.

Si vous avez envie de soutenir les artistes, vous pouvez aussi payer la place de spectacle sans réduction ou revenir plusieurs fois. Je préfère payer pour un spectacle et le voir, plutôt que de ne pas demander de remboursement suite à l’annulation d’un spectacle par « solidarité ».

En 2020, comme expliqué ci-dessous, la Petite Loge a préféré continuer à proposer des spectacles plutôt que de recourir à une cagnotte. Pensez-y lorsque vous aurez à choisir entre deux spectacles de découvertes humour

[post_title] => 8 spectacles à voir à la Petite Loge en automne [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => spectacles-petite-loge-automne [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-10-30 12:05:03 [post_modified_gmt] => 2020-10-30 11:05:03 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1008703 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 2802 [post_author] => 1 [post_date] => 2017-10-02 20:38:09 [post_date_gmt] => 2017-10-02 18:38:09 [post_content] => [vc_row el_id="section-84"][vc_column][vc_column_text]L'espace Gerson vient d'accueillir son festival d'humour pour la cinquième fois. Le spot du rire a eu la chance de s'y rendre la veille de la finale. Une aventure qui ne s'est pas passée comme prévu mais qui restera mémorable. Cet article mêlera mon marathon de spectacles du week-end, ma façon d'être passionnée par les gens, les spectacles et mon passé Fast and Furious. Par avance, nous nous excusons de la confusion occasionnée. [/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=KPsGgHm8ceY" title="L'Espace Gerson fait son festival : teaser"][vc_column_text]

A l'improviste : l’œil subjectif de la spectatrice

J'ai croisé Haroun, il y a peu. Il est venu à la première du spectacle de Jean-Patrick, Je suis lapin, et a donné un conseil à l'un de ses acolytes humoristes.
Tu dois créer le manque, c'est comme ça que les gens vont venir et s'attacher.
Avant d'écrire pour le spot du rire, je suis donc cette spectatrice lambda qui ressent du manque et va parfois, de manière compulsive, se ruer sur la billetterie d'un spectacle pour le combler. Dont acte avec l'espace Gerson... Au programme : un line-up assez alléchant : l'artiste maison du spot du rire Jean-Philippe de Tinguy, ou encore le virtuose des mots Félix Radu. En deux noms, on tenait mes favoris avec toute la subjectivité de ma facette membre du public. Impossible d'y aller le jeudi voir le prix Raymond Devos pour l'humour 2016 pour cause d'afterwork obligatoire, ni de voir la finale car Joseph Roussin faisait un showcase à la Petite Loge le samedi... Ne restait plus que le vendredi avec l'ovni de l'humour qui n'a plus de secret pour le spot du rire. La dernière journée de découverte pour se qualifier pour la finale du samedi et décrocher 3 petits prix...

En route vers l'Espace Gerson : un périple semé d'embûches

La déception pointait le bout de son nez, car le spot du rire a un emploi de bureau dans une start-up de l'edtech (bon sang, qui est donc ce webmaster mystérieux qui frappe ces lignes ?!). Mais je n'avais pas dit mon dernier mot, ai expédié mes quelques tâches de la semaine pour renégocier ce jour-là. Lundi, avec 4 jours pour préparer ma venue, j'ai obtenu le Saint Graal. L'espace Gerson m'ouvrirait ses portes pour un soir. Oublié le manque, en pleine grisaille de septembre... Pourtant, les imprévus ne faisaient que commencer ! J'explique en n'essayant de ne pas vous perdre : en sports mécaniques (passion passée), il arrive que des concurrents ne prennent pas part aux compétitions. Généralement, c'est une histoire d'intoxication alimentaire à la veille de l'épreuve ou l'affaire des 107%. Je n'entrerai pas dans les détails pour ne pas vous perdre, mais pour un spectateur-supporter, ça ne respire pas le bonheur printanier. Aucune des justifications ci-dessus n'entraînait la disparition de Jean-Philippe de Tinguy de la programmation. La raison était valable et suffisamment importante pour l'empêcher de bouger plusieurs semaines : le couperet tombait mardi soir. Fort heureusement, la spectatrice qui sommeille en moi sait la mettre en sourdine pour l'amour du théâtre et des belles blagues. Même si, pendant 30 secondes (ou plutôt 24 heures), c'était Six feet under. Le vendredi devenait ainsi une belle occasion de faire une vraie découverte. Car franchement, Thomas de Laporte et Mélodie Fontaine ne sont plus des découvertes à mes yeux. Ce sont plutôt des talents confirmés, avec des spectacles et postures comiques solides. Ils auraient proposé une belle opposition à Jean-Philippe de Tinguy, détenteur d'une flopée de prix glanée cette dernière année. Valentin Clerc se retrouvait donc propulsé à ce spot délicat... et j'étais très curieuse de voir comment il allait s'en sortir !

Espace Gerson : quand le spot de l'humour lyonnais fait son festival

Mon impression, dans ce lieu chargé d'histoire. Une chaleur propice aux blagues. Une ambiance bon enfant facilitée par les boissons de table en table. Une atmosphère feutrée et tamisée. Une décoration nourrie par les nombreux portraits d'humoristes passés par-là. Je distingue notamment les dédicaces de Gad Elmaleh ou Shirley Souagnon, qui remercient l'espace Gerson de les avoir accueillis. Des photos noir et blanc qui ajoutent au charme de l'ensemble. On est bien, c'est le week-end, tout est propice au rire. Le monde extérieur n'a plus d'importance.

Thomas de Laporte : plébiscité par le public de l'Espace Gerson

La soirée commence avec Thomas de Laporte. Déjà vu au Cactus Comedy, il ne m'a pas surprise par son talent que je connaissais déjà. Sa prestation est impeccable : il joue la carte de la séduction, car une compétition se joue. Le public est conquis : il lui adressera le prix qui le qualifiera pour la finale, le lendemain. Pour ceux qui ne connaissent pas son spectacle Idées rouges humour noir, cela fustige la politique, c'est grinçant, malin et intelligent. Et je rassure les gens de droite (coucou la famille) : cela ne pue pas l'altermondialiste, cela reste accessible à un votant de François Fillon. Je sais que c'est important pour eux d'avoir ce référentiel. Parce que la faucille sur son affiche aurait pu, initialement, les faire fuir.

Valentin Clerc : au bon endroit, au bon moment à l'Espace Gerson

Valentin Clerc enchaîne. Il patine un peu. Il tente de forcer quelques rires avec l'usage récurrent du mot spatule. Les gens sont réceptifs à son énergie, mais il reste encore du chemin à faire. Valentin Clerc ne se démonte pas : sans trembler, il continue sa prestation tranquillement. Il pose un genou à terre (métaphoriquement). Sur le ton de la confession, il feint de reconnaître son inexpérience. Il retourne pourtant la situation, tout en subtilité. En feignant d'admettre une faiblesse, il détourne notre attention, nous fait croire qu'il n'a pas grand-chose de plus à nous proposer. Nous sommes dans l'erreur. Après des confessions sur son rêve d'être sur scène, une interprétation d'un chef d'orchestre qui confirme son sens du rythme, Valentin Clerc reprend avec un playback détonnant. Une bande son se lance : avec 2 chaises sur scène, il refera le débat politique. Le rythme du débat est en temps réel, l'attention du spectateur est sur les lèvres de l'artiste. Il réalise une natation synchronisée sans eau ni sans faux pas. Puis, la bande son s'altère. Accélérations de voix, ralentissements qui font penser aux anonymisations télévisuelles, samples et musiques improbables pour un débat politique casse le rythme. Valentin Clerc rayonne alors sur scène et réussit à convaincre. Il est applaudi avec vigueur. Ce rythme intelligent lui vaudra un repêchage du jury et une qualification pour la finale, le lendemain. Il n'avait tellement pas prévu cela qu'il était sensé partir avant samedi soir et se retrouvait bien embêté ! Fort heureusement, il a dû finir par s'en sortir pour se produire comme prévu devant une salle de 900 personnes. Une expérience due au hasard de la programmation, qu'il n'aura pas volée.

Mélodie Fontaine donne la parole aux animaux : empathie garantie !

La soirée s'achève avec Mélodie Fontaine. Vêtue d'une salopette verte improbable, elle incarne différents animaux. Son positionnement d'artiste est original : cela dénonce avec bienveillance, il y a beaucoup d'empathie et de sincérité dans l'interprétation. Le talent est là, mais il n'aura pas payé ce soir-là. Pas de qualification pour la finale, comme pour de nombreux autres artistes non repêchés ce soir-là.

Retour vers la subjectivité : Serial spectacting reprend du service !

Impossible pour moi de juger les choix du jury, du presse ou du public en n'ayant vu qu'une seule journée du spectacle. Les choix ont sûrement été difficiles, et je serais bien lâche de me mettre à leur place tant je ne me risque pas aux critiques. La subjectivité est facile dans le milieu de l'humour, alors qu'en sports mécaniques, monde de chiffres et de chronomètres, des metrics tangibles vont guider les choix avec une précision d'horloger. Toujours est-il que le samedi, je suis rentrée à Paris avec la déception d'une spectatrice subjective et riche de nouvelles découvertes et rencontres. Joseph Roussin attend ma critique sur BilletReduc et compte sur ma présence à la Petite Loge. Elle me vaudra un nouveau surnom, décerné par mes collègues : serial spectacting. To be continued.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row] [post_title] => Humour instantané - Mon coup d'un soir avec l'Espace Gerson [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => festival-espace-gerson [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-10-09 15:27:06 [post_modified_gmt] => 2020-10-09 13:27:06 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://www.lespotdurire.fr/?p=2802 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 4 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 1010197 [post_author] => 1 [post_date] => 2021-02-17 08:00:00 [post_date_gmt] => 2021-02-17 07:00:00 [post_content] =>

Et si l’on imaginait, à la manière de l’Eurovision, un Soixante Junior ? Histoire de guider Kyan Khojandi et JAAD Productions dans leurs choix futurs, voici une soixantaine d’artistes sélectionnés sur des critères artistiques, de parité et de potentiel de notoriété. Sauf erreur de notre part, nous avons écarté les participants des deux soirées précédentes : Soixante et Soixante 2.

Dans cette série d’articles, nous vous proposons une programmation spéciale jeunes talents, une dizaine d’artistes à la fois ! Si cette fiction pouvait devenir réalité pour le plus grand nombre, cela nous ravirait !

Soixante Junior : les artistes de 41 à 50

L’ambiance basculera dans une folle comédie lorsque la quarante-et-unième humoriste foulera la scène de l’Européen. L’identité de cette artiste ? Mélodie Fontaine (41). Avec son humour cru et son talent de comédienne, elle emmènera le public dans une sorte de Germinal tragicomique moderne dont elle a le secret.

Le secret de l’humoriste suivant, Nadim (42), est sans doute bien gardé. D’où lui viennent ses idées loufoques et son envie de faire autrement ? Nul ne le sait, mais tout le monde le verra avant de plonger dans une hilarité animale. L’humoriste et YouTubeuse Swann Périssé (43) ravira son public et continuera de combler les amateurs d’originalité.

L’art de prévoir une doublure sans rogner sur la qualité ou la cohérence artistique

Cap vers la Suisse désormais avec comme premier choix Nathanaël Rochat (44). Méconnu en France, il est le taulier du rire en Suisse romande. Discret, peu enclin à se montrer, il refuserait probablement l’invitation. Comme un mastodonte du rire peut en cacher un autre, Yann Marguet (44bis) pourra assurer l’intérim sans que la soirée ne perde en qualité.

La voix étonnante de Laura Elko (45) et son doux sens de l’humour continueront de bercer les spectateurs. Sans les endormir, bien entendu, parce que cette voix porte — ce sera alors une ambiance opéra qui changera du stand-up, genre plus habituel dans cette salle qui fait rêver nombre d’humoristes.

Sans transition, l’Européen passera de la douceur aux mathématiques. Vous trouvez cela étrange ? Réfléchissez-y : une fois les méninges du public détendues, ils seront fin prêts à découvrir les univers respectifs d’Avril (46) et de Tatiana Djordjevic (47). Ces deux têtes bien faites, amateurs de François Rollin (le premier l’adore, la seconde travaille avec lui) rendront nostalgiques tous ceux qui ont eu la chance de voir le dernier spectacle du professeur à l’Européen !

Pour revenir à une atmosphère « détente », l’Européen convoquera ensuite deux humoristes très complices : Omar DBB et Manu Bibard (48). Vous avez découvert le premier sur France tv slash, le second devient un influenceur de qualité sur les réseaux sociaux grâce à son micro magique et ses horoscopes violents. Cela risque de faire des étincelles !

De l’étincelle à l’explosion, il n’y a qu’un pas : un badaboum plus tard, Lucie Carbone (49) gagnera la scène avec une poésie et un monde déjanté invitant à une folle rêverie… Tout aussi poétique et imagé, Karim Duval (50) apportera son expérience pour cueillir l’époque actuelle comme peu y parviennent.

Nos artistes pour les prochaines soirées Soixante : demandez le programme !

Rendez-vous vendredi 19 février pour la suite et fin de notre casting Soixante Junior !

[post_title] => Soixante Junior : notre proposition de casting humour 5/6 [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => soixante-junior-notre-casting-khojandi-5 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-02-19 11:48:42 [post_modified_gmt] => 2021-02-19 10:48:42 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1010197 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 4 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 3a8d9a091ed3f09ad197d8b5374c9565 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

Mélodie Fontaine

Soixante Junior : notre sélection d’artistes 5/6

Soixante Junior : notre proposition de casting humour 5/6

Mélodie Fontaine à la Petite Loge : affiche du spectacle De manière plus générale

Mélodie Fontaine : début spectaculaire à la Petite Loge

Spectacles à la Petite Loge : notre sélection d’automne 2020

8 spectacles à voir à la Petite Loge en automne

Espace Gerson : photo d'ambiance

Humour instantané - Mon coup d'un soir avec l'Espace Gerson