WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => felix-dhjan
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 270
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => felix-dhjan
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 270
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => felix-dhjan
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 270
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => felix-dhjan
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 270
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 270
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 270
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => felix-dhjan
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 270
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (270) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (270) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (270)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 1011109
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2021-09-20 08:00:00
                    [post_date_gmt] => 2021-09-20 06:00:00
                    [post_content] => 

Chaque année, en septembre, tout recommence. Les spectacles ne dérogent pas à la règle alors que le cru 2021-2022 s’annonce exceptionnel. Nous avons sélectionné plus de 20 spectacles et vous les présentons en trois volets. Leur point commun : les artistes se livrent sur scène et offrent une expérience authentique.

Terminons ce voyage parmi les talents avec une catégorie un peu spéciale. Ces artistes, toujours présentés par ordre alphabétique, ont déjà démontré un certain potentiel. Pour certains, le déclic pourrait les propulser vers une belle carrière. Ils peuvent tous prétendre à la reconnaissance des professionnels et du public si leur progression et leur force de travail sont au rendez-vous. Vont-ils relever le défi et devenir de véritables espoirs de cette rentrée humour ?

Félix Dhjan, Nuances - Théâtre le Point Virgule

Félix Dhjan a toujours navigué dans les théâtres, festivals et plateaux. S’il n’a pas provoqué de vague médiatique, il a su plaire au public. J’aime beaucoup citer l’exemple d’une Moldue qui apprécie l’humour de manière occasionnelle. Pour elle, Félix Dhjan, c’est la crème de la crème de l’humour. Elle est fan, vraiment. Citer un humoriste émergent au-delà de tous les autres, malgré les dépenses folles en production artistique par exemple, ça fait réfléchir. Son humour corrosif débarque en tout cas au Point Virgule deux soirs par semaine… L’occasion de l’adouber pour de bon parmi les espoirs de cette rentrée humour ?

Ghislain Blique, Plus rien à branler - La Petite Loge

Parmi les talents bruts, Ghislain Blique est un peu le Ron Swanson du game. Rustre, à fleur de peau et diablement efficace, on ne sait jamais s’il va arrêter sa carrière le lendemain ou retourner frénétiquement les salles. C’est pour cette fragilité-là, ce pile-ou-face macabre du destin, qu’on aime parier sur les talents. Avec des hits qui fusillent la concurrence, Ghislain Blique a toutes les cartes en main pour marquer la comédie. Son indépendance extrême l’empêchera-t-il de prospérer ? Va-t-il faire une « de Tinguy » pour se lancer dans une autre passion dévorante ? Le suspense est haletant.

Guillaume Guisset, Cordialement - La Petite Loge

On change de registre, mais pas de théâtre avec Guillaume Guisset. Ce gendre idéal a envie de casser l’armure avec beaucoup d’ambition. Il se creuse les méninges pour transformer sa polyvalence artistique en spectacle marquant. Prêt à en découdre dans les festivals et plateaux humour, Guillaume Guisset pénètrera dans l’arène avec autant de questionnements que d’envie de mettre tout le monde d’accord. Quelles sont ses forces ? Son humour noir, son écriture ciselée, sa présence scénique frisant la folie et des nouveautés à venir… Avec tout ça, votre prochain coup de cœur humoristique, c’est peut-être lui.

Lucie Carbone, Badaboum - Théâtre du Marais

Lucie Carbone a commencé, lentement mais sûrement, à tisser sa toile. À force de travail acharné et d’expertise sur le monde du travail, elle a monté un spectacle atypique. Une expérience théâtrale immersive qui a d’abord convaincu, même les sceptiques, à la Comédie des 3 Bornes. Le passage au Théâtre du Marais, puis à Avignon en 2021 (!) prouve qu’elle prend l’humour au sérieux. À votre tour de la prendre au sérieux en prenant vos places…

Mélodie Fontaine, De manière plus générale - La Petite Loge

Mélodie Fontaine s’est réinventée avec son spectacle De manière plus générale. On s’est pris la claque de plein fouet, sans s’y attendre. Depuis, on n’oublie pas l’effet jouissif que cela a eu. Pas besoin d’être maso pour apprécier… Mais si vous aimez l’humour noir et le jeu impeccable, Mélodie Fontaine vous ravira. La Petite Loge l’accueille de nouveau à la rentrée pour continuer de faire évoluer ce beau spectacle.

Nordine Ganso, Violet - Le Métropole

Il aurait pu se contenter de cumuler les plateaux d’humour comme nombre de ses pairs. S’engluer dans un set toujours un peu similaire, efficace pour jouer partout, pour stagner dans sa carrière. Nordine Ganso a choisi une autre stratégie : à force de travail, il a construit à l’abri des regards un spectacle coloré, qui va certainement vous éblouir. Ça s’appelle Violet, et ça va tellement loin qu’il semble avoir changé toute sa garde-robe pour du violet/lilas. Au-delà du style, Nordine Ganso suivra-t-il les traces d’un Fary en développant une présence scénique rare ? Les premiers signes sont positifs… En prime, sa collaboration avec Thierno Thioune donne l’eau à la bouche. Et si c’était la nouvelle pépite comique à suivre ?

Espoirs de la rentrée humour : le récapitulatif

ArtisteSpectacleSalleMaMeJVS
Félix DhjanNuancesLe Point Virgule21h1521h15   
Ghislain BliquePlus rien à branlerLa Petite Loge 20h   
Guillaume GuissetCordialementLa Petite Loge  20h  
Lucie CarboneBadaboumThéâtre du Marais   21h3021h30
Mélodie FontaineDe manière plus généraleLa Petite Loge    20h
Nordine GansoVioletLe Métropole 20h   

Problème d’affichage ? Téléchargez ce tableau au format PDF.

[post_title] => Rentrée humour : les espoirs du rire [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => rentree-humour-espoirs [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-09-18 18:29:31 [post_modified_gmt] => 2021-09-18 16:29:31 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1011109 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 8457 [post_author] => 1 [post_date] => 2020-01-29 11:16:39 [post_date_gmt] => 2020-01-29 10:16:39 [post_content] => [vc_row][vc_column][vc_column_text]Dans l’ouest de la France, à Vannes plus exactement, Cyril Hanouna a décidé de lancer un festival de la vanne. Une bonne vanne… Sauf que ce festival… existe déjà : Juste pour la Vannes. En avril, ils organisent même la deuxième édition au Palais des Arts…[/vc_column_text][vc_message message_box_color="warning" icon_fontawesome="fas fa-hand-holding-heart"]Nouveau : soutenez l’organisation du festival et gagnez (entre autres) des accès VIP ![/vc_message][vc_column_text]

Juste pour la Vannes : du rire authentique, sans prime time et avec de vrais talents

En 2019, Cyril Hanouna faisait gagner des billets d’avion qui n’existaient pas. Simultanément, de jeunes humoristes construisaient la programmation du deuxième festival Juste pour la Vannes. Juste pour la Vannes est un festival d’humour particulier. À la place des professionnels qui promeuvent toujours les mêmes, les organisateurs sont… des humoristes ! Les chasseurs de talents sont peu nombreux à voir les talents de demain dans les plateaux. Exit les « professionnels » éloignés de la réalité de l’humour en 2020… Une expérience aussi immersive en festival, ça n’existe pas.[/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=4B83Na1Wcu4"][vc_column_text]

Un tremplin de jeunes talents et un gala de comiques confirmés

L’an dernier, Antoine Sentenac a sélectionné les participants du deuxième tremplin de jeunes talents. En résulte un line-up où aucun humoriste ne me donne envie de me jeter par la fenêtre. Vous ne vous rendez pas compte comme c’est rare ! Rien que ce mois-ci, avec les Best de l’Humour ou le Hold-Up Comedy, c’était particulier… Cette fois-ci, je ne serai pas dans le jury. Mais je vais y aller, parce qu’aucun autre festival me donne envie de bouger. Je le pensais avant de voir la programmation, et pour cause. Mon passage à Nantes en novembre dernier me prouvait que ces gars savent y faire pour choisir et organiser le rire dans l'ouest. Avril est l’une de nos découvertes humour. Basile et Cyril Hives étaient au rendez-vous aux Best de l’Humour. Cab Cab est probablement ma future pépite. Jihef est un chien fou du rire. Hugo Le Van est encore inconnu pour moi — il faut bien une première découverte. Et enfin, Thomas Defouch était encore trop tendre quand je l’ai vu la première fois. Alors je serai patiente, j’attendrai les 3 et 4 avril et je verrai l’évolution !

Le gala des professionnels

Je vous avoue que je viens surtout pour les découvertes, mais je suis sûre que les humoristes présents sauront être à la hauteur. Il y a là quelques performers. Certains ont fait le Jamel Comedy Club (Félix Djhan), d’autres sont habitués des captations de spectacles en télévision (Aymeric Lompret). Pas de femme, bon, ça arrive (coucou les Best). Mais pour la petite histoire, certaines ont refusé ou demandaient trop de cachet. Voilà, c’est aussi ça, l’humour.[/vc_column_text][vc_column_text]

Cyril Hanouna, viens à Juste pour la Vannes. Avec un peu de chance, ils te donneront une accréditation presse !

Peu de festivals humour traitent aussi bien la presse spécialisée. Juste pour la Vannes le faisait déjà. Cela dit, peut-être que ce sera encore mieux maintenant que Cyril Hanouna a voulu amener le buzz à Vannes. Sérieusement, quand les bonnes initiatives existent, parlez-en. Ne cherchez pas à créer de festivals le temps d’une phrase à la télévision, pour lesquelles la mairie se désolidarise. Pire : un spectateur a créé une pétition pour empêcher le projet de festival d’Hanouna, rejetant en bloc sa conception de l’humour. Tout cela pour un buzz tué dans l’os et une dizaine d’articles de journalistes qui courent derrière douze clics. Ce monde est étrange… « La télé, c’est que de la télé » : dès qu’ils en sortent, ils ne savent plus ce qui les entoure. C’est bête, des bonnes vannes, ils vont les louper au même endroit où ils les cherchaient. Il n’est pas trop tard pour les réveiller. Et si Hanouna ne vient pas, vous, public, serez là, et ce sera encore mieux.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row] [post_title] => Juste pour la Vannes : le festival d’humour qui met KO Cyril Hanouna [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => juste-pour-la-vannes-hanouna-festival-humour [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-02-29 13:05:23 [post_modified_gmt] => 2020-02-29 12:05:23 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=8457 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 5706 [post_author] => 1 [post_date] => 2019-02-28 11:58:28 [post_date_gmt] => 2019-02-28 10:58:28 [post_content] =>

Comme chaque année, le Festival d'Humour de Paris (FUP) s'achève sur une soirée réservée aux nouveaux humoristes. Retour sur la clôture du FUP 2019 et la performance des 9 finalistes et des 2 vainqueurs à Bobino, Paul Mirabel et Morgane Cadignan !

FUP 2019 : Bobino, entre sauna et passages enflammés

Cette année, Le spot du rire a eu le privilège d'être invité en Carré or. Merci Laura Lozano, rencontrée dans le jury des Best de l'Humour et qui dynamise les Trempoint ! On en a profité pour choisir un +1 hors du circuit, mais qui connaît Alexis le Rossignol. Ça tombe bien, deux ans plus tôt, l'artiste recevait le prix SACD...

En arrivant à Bobino, c'était l'occasion pour moi de me vanter auprès de cet invité et de lui montrer que je connaissais plein de gens inconnus du grand public. Dans cinq ans, il réalisera l'ampleur du truc, mais vous, vous savez déjà #LesVrais.

Je ne sais pas si c'était le réchauffement climatique ou quoi, mais le chauffage tournait en plein régime. J'ai même cru me sentir mal à la fin du spectacle. Organiser le festival un mois plus tard, c'est bien, mais changez le thermostat les gars.

La présentation de Nicole Ferroni tranchait avec la chaleur ambiante. Je l'ai trouvée vraiment inégale, et même molle au début. Malgré deux ou trois coups d'éclat, elle a été en-dessous du niveau de Vérino l'an dernier. Après, je ne fais pas partie des fans de cet artiste, cela peut aussi jouer !

Après, l'essentiel du FUP 2019 était de mettre en lumière les jeunes artistes. Revenons sur chaque prestation !

Pierre Thevenoux

Autant vous le dire tout net, j'étais dégoûtée de voir Pierre Thevenoux en premier. Sans surprise, il faisait partie de mes favoris pour la soirée et la chauffe de Nicole Ferroni ne l'aidait pas à lancer la soirée.

Son passage était bon, mis à part peut-être une blague qui n'a pas fonctionné comme d'habitude. Pas d'applaudissements, mais les rires tombaient là où il fallait.

Maryvonne Beaune

J'ai découvert cette humoriste la semaine précédente, lors du Trempoint. Elle faisait partie de la brochette d'humoristes qui joue au Sentier des Halles, lors d'une exceptionnelle. Cette salle, c'est la dernière acquisition de Jean-Marc Dumontet, le big boss du Festival (et de la majorité de l'humour parisien...).

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle m'impressionne autant. J'avais lu la description de son spectacle de l'époque, et je n'avais pas été convaincue par le pitch. Et pourtant, lors du Trempoint, elle a assuré. J'ai même cru, comme Félix d'ailleurs, qu'elle pouvait cartonner.

Malheureusement, la prestation n'était pas aussi forte que prévu. Je ne l'ai pas trouvée mauvaise en soi : la folie fonctionnait, mais cela ne portait simplement pas. Si vous étiez à Bobino, ne la jugez pas simplement sur ces quelques minutes : elle peut vraiment mieux faire !

Certe Mathurin

Certe Mathurin est rodé. Comme au Trempoint samedi, il a demandé qui a été voir son premier spectacle. Il le jouait à La Nouvelle Seine, ce qui n'est pas rien... Et pourtant, au Point Virgule comme à Bobino, j'étais la seule à avoir fait le déplacement et à applaudir...

Habitué des plateaux et de la scène, Certe a réalisé une prestation correcte. Il a mis de côté les soucis de diction de son début de carrière. Ses idées sont sympathiques, son passage fonctionne mais cela plafonne toujours un peu. Il manque le petit plus pour éclore véritablement, mais sa détermination le lui offrira sûrement...

Félix

À l'applaudimètre, Félix a cartonné. C'est lui qui a sorti le public de sa torpeur. Les premiers applaudissements, les rires incontrôlés de celle qui a un rire bizarre et qui est toujours dans les salles de spectacle. Je me suis dit qu'il allait le gagner, ce foutu concours.

Félix, c'est quelqu'un que je vois jouer depuis longtemps. Et contrairement à Certe, il a débloqué quelque chose. C'est un performer qui a su, petit à petit, attirer la sympathie. Ses thèmes se sont aussi modernisés. Au lieu de chercher à se placer sur le bon filon marketing, il aborde les sujets qui le tiennent à coeur et dénonce avec beaucoup plus de finesse que les années précédentes. Je ne m'attendais pas à ce qu'il m'impressionne, et il l'a fait.

De l'aveu de tous les humoristes présents, c'est lui qui a été le plus efficace. Ce qui lui a manqué, c'est de devoir se confronter au mec le plus bankable du moment...

Paul Mirabel : Grand Prix du FUP 2019

Certains humoristes m'ont dit qu'ils ne voulaient pas s'aligner au FUP 2019. La raison : Paul Mirabel. Vainqueur du Campus Comedy Tour en 2018, puis des Best de l'Humour le mois dernier, Paul plie les festivals.

Comment s'y prend-il ? Il y a quelque chose de spécial dans l'air quand il monte sur scène. Une présence immédiate vient cueillir les spectateurs. Il semble qu'il n'ait qu'à dire bonsoir pour faire rire. C'est vraiment très fort. Dès cette première seconde, j'ai compris que le prix était pour lui.

On rit pour l'homme plus que pour le texte, même s'il est déclamé avec beaucoup de talent. C'est une sorte de bulldozer de l'humour qui reprend les codes de l'autodérision pour mieux la disrupter. Si ses camarades ont choisi cet angle depuis des lustres, il l'incarne comme personne.

La seule chose qui me faisait douter, c'est qu'il a moins de bouteille que les autres. Un peu comme Djimo l'an dernier : on doutait de sa capacité à jouer une heure... et il a réalisé ce défi sans broncher ! Mais les grandes salles deviennent son terrain de jeu (La Cigale...). Ne vous y méprenez pas : il doit gérer le trac, mais il a une manière de se mettre dans sa bulle et de faire abstraction de l'extérieur. S'il continue ainsi, il s'offrira une belle ascension humoristique ! On espère qu'il sera bien entouré et qu'il ne se brûlera pas les ailes.

Ambroise et Xavier

Si vous êtes fidèle au spot du rire, vous connaissez Ambroise et Xavier. Au Sonart, ils enchantaient et bluffaient les foules. Je me suis pris une claque à cette occasion, et je m'excuse pour tous ceux qui ont développé des attentes trop élevées sur ce duo.

Le problème, c'est qu'en plateau, ils ne sont pas aussi efficaces. Avez-vous déjà voulu manger dans un étoilé pour manger le pain et des cacahuètes ? Non, certainement pas.

Je ne sais pas si c'est le choix de l'extrait ou simplement si leur univers demande un peu d'immersion, mais ça ne fonctionne pas autant. C'est d'autant plus cruel que ce talent, je l'ai vu, je vous le certifie. Là, c'est drôle, mais pas transcendant. Et comme ça s'est vérifié au Point Virgule et à Bobino, il y a des correctifs à faire.

Dommage, parce que le duo a fait des efforts pour adapter sa prestation à Bobino. Xavier est toujours aussi efficace, mais le public n'a simplement pas le temps de s'attacher à Ambroise. Je pense qu'ils vont rapidement rectifier le tir, parce que je suis intimement convaincue de leur talent. Ils écrivent et jouent comme personne dans un bon cadre : à eux de le trouver !

Morgane Cadignan : prix SACD au FUP 2019

Quel bonheur de voir Morgane Cadignan récompensée. Un peu comme Paul Mirabel, elle a un truc bien à elle. Sa plume, certes, mais aussi une personnalité. On l'aperçoit timidement derrière un texte en béton armé, mais cette fille a l'air vraiment dingue.

C'est un peu le genre de rebelle qui n'explose pas tout de suite, qui sait s'indigner quand il faut. Elle observe le monde comme peu de gens et livre un portrait poétique de la société. Et elle n'est pas du genre à vouloir se faire emmerder. Quand Nicole Ferroni lui a posé une question complètement à côté de la plaque, je l'ai vue fidèle à elle-même. Elle m'a rappelé tous ces gens qui montrent à l'interviewer qu'il est à côté de la plaque, et je vous avoue que c'est son pêché mignon. N'y voyez pas là de l'arrogance, mais une réaction humaine et sincère, sans fioriture.

Par contre, je dois mettre un carton rouge à tous ceux qui ont dit qu'elle a eu le prix SACD parce que c'était une fille. Quelle connerie. Franchement, j'en ai vu des quotas louches. Mais là, ce prix est logique. Comme Charles Nouveau, vainqueur de ce prix en 2018, Morgane Cadignan a évolué dans le monde de la pub. Oui, ce lieu plein de créatifs qui deviennent humoristes ou écrivains (coucou Beigbeder).

Si vous ne parvenez pas à voir son talent, vous avez un sérieux problème. Après, on aime ou on n'aime pas, mais quand même, on peut reconnaître objectivement les belles performances.

Lisa Raduszynski

C'est la prestation en-dessous de la soirée. Si cela passait au Point Virgule, Bobino l'a accueillie très froidement. Pourquoi cela n'a pas marché ?

Déjà, je la trouve plus drôle lorsqu'elle joue en anglais. Elle joue moins avec les clichés et les blagues à l'ancienne. Les juifs, le fait d'évaluer son physique... On attend plus original en 2019.

Après, cela peut tout à fait marcher. Mis à part devant un public très averti, une personne comme Lisa peut fonctionner dans un festival. À mon sens, on l'a envoyée au casse-pipe en la choisissant pour Bobino. L'année prochaine, avec plus de préparation et un jeu en français dans de nombreux lieux, cela aurait pu marcher.

Je l'ai croisée ensuite et je l'ai réconfortée, parce que je pense qu'elle a sa place. Pour certains humoristes, j'estime qu'ils n'ont aucun avenir. Ce n'est pas le cas de Lisa. Il faut simplement travailler et trouver son truc, ce qui la différencie. Ensuite, le reste suivra logiquement ! Au Sentier des Halles, devenu un laboratoire pour Jean-Marc Dumontet et ses équipes, c'est l'endroit idéal...

Didou

Didou a réalisé une prestation dans la lignée de Félix, sauf qu'il avait le défaut de Lisa. L'originalité que j'ai pu voir dans certains plateaux, il ne l'avait pas. L'humour était un peu à l'ancienne.

Pour autant, si ça marche, c'est une question de présence. Didou a de l'énergie et mise sur le côté bon copain. Il y a encore de la place sur le créneau parce que les gens veulent continuer à rire sans se prendre la tête.

Je vous avoue que j'aime beaucoup trop l'originalité pour apprécier pleinement son humour. Au moment où il parlait du doigt d'entrée dans le Marais, j'ai arrêté d'écouter. (Nous avons corrigé la formulation suite à une demande de son manager, qui rappelle que Didou n'est pas un humoriste vulgaire. On est d'accord avec ça, mais c'est important que vous sachiez les coulisses derrière la rédaction d'articles, NDLR). Déjà, j'étais fatiguée de la soirée (il passait en dernier) et la chaleur me faisait littéralement me sentir mal.

J'attendais un peu mieux de Didou, mais je savais que son angle vu et revu ne suffirait pas pour se distinguer.

FUP 2019 : verdict

La soirée des humoristes de demain (ils ont changé le titre, c'est beaucoup plus clair) a réussi son pari. Cette année, je trouvais cela difficile de choisir un vainqueur : les univers étaient très différents, et les observateurs ont noté deux groupes de niveau.

L'un des membres du jury nous a confié que Paul Mirabel se détachait nettement pour eux. Il serait intéressant de voir la réception du public : au-delà des applaudissements et des rires, cela donnerait un indicateur pour la suite de sa carrière. Je ne me fais pas de souci particulier ; en revanche, je suis extrêmement curieuse des prochains mois.

On verra plus que ses passages ultra-rodés - même si j'ai découvert de nouveaux textes. Il me confie sans cesse qu'il a envie de me montrer autre chose, et effectivement, c'était très appréciable.

Le casting du FUP 2019 aurait pu être plus fort, mais on était loin du niveau très, très hétérogène des Best de l'Humour. Chaque festival répond à des codes très précis, mais rien ne remplace le fait d'être dans le public des plateaux pour se faire une véritable idée des forces en présence. Avec autant d'humoristes, personne ne peut prétendre pouvoir offrir un condensé d'une dizaine de personnes...

Crédits photo

© Festival d'Humour de Paris / JMD Production

[post_title] => FUP 2019 : Paul Mirabel et Morgane Cadignan vainqueurs [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => fup-2019-paul-mirabel-morgane-cadignan [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-03-08 10:55:24 [post_modified_gmt] => 2019-03-08 09:55:24 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=5706 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 2573 [post_author] => 1 [post_date] => 2017-09-04 09:45:28 [post_date_gmt] => 2017-09-04 07:45:28 [post_content] => [vc_row el_id="section-84"][vc_column][vc_column_text]Le spot du rire vous propose une nouvelle sélection de vidéos humoristiques. A l'aide de 25 images par seconde, Félix tout court, Jean-Patrick, Alexandre Kominek, Haroun et un type qui fait des vlogs vont vous faire rire aux éclats ! L'occasion de prolonger encore un peu les vacances... [/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=bGDPreKF_qY" title="Félix tout court - Mes vacances à Paris"][vc_column_text]L'humoriste porteur de joie Félix Djhan nous rappelle que tout le monde n'a pas le privilège de partir en vacances. Mais rester à Paris peut se révéler une aventure digne d'une émission de télé-réalité dédiée à la survie en milieu sauvage.[/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=adNBZYt8pzU" title="Jean-Patrick / Je Suis Lapin : de Bourges au Théâtre Le Lieu"][vc_column_text]Notre découverte humoristique du mois dernier, Jean-Patrick, nous propose un teaser étrange pour son spectacle au Théâtre Le Lieu. Pour rappel, la première est prévue le lundi 11 septembre. Découvrez le phénomène ![/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=_7TmUHOb1eI" title="Alexandre Kominek - le métier d'imprésario parodié"][vc_column_text]Alexandre Kominek et Carac Attack ont encore frappé. Les victimes du moment, ce sont les imprésarios ! Une parodie efficace et très bien montée, comme d'habitude pour cet excellent collectif humoristique suisse.[/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=qvVOIsd0NcU" title="Haroun - Tournée des barbeuks, édition Bretagne"][vc_column_text]Haroun a frappé fort après sa petite blague sur les barbecues lors de son spectacle élections. L'humoriste stand-up a ensuite lancé un processus participatif : le principe était de permettre au public de l'inviter à un barbecue. En contrepartie, quelques sketches étaient joués dans une ambiance intimiste. Si vous l'avez manqué, voici le passage d'Haroun en Bretagne.[/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=rfJ1zz4u3lM" title="Le Fringe à Edimbourg - Et le prix du vlog le moins raté revient à..."][vc_column_text]Le Fringe festival à Edimbourg est à peine terminé que les vlogs commencent à s'installer sur YouTube. Le spot du rire a visionné certains d'entre eux et vous a sélectionné le vlog le moins raté trouvé sur YouTube pour cette édition 2017 ! Parce que regarder des gens manger de la nourriture écossaise ou découvrir une chambre d'hôtel, c'est une perte de temps que l'on souhaite vous épargner. De rien. Fait intéressant : chaque visiteur du Fringe a sans doute vécu une expérience différente tant les spectacles, stand-up ou autres formes d'humour, étaient nombreux et différents.[/vc_column_text][vc_column_text]

C'est la fin de notre sélection vidéo...

J’espère que cette sélection vous a plu, on se retrouve très vite pour de nouvelles créations en images ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row] [post_title] => La sélection vidéo humour de l'été - Vacances, j'oublie tout [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => selection-video-humour-ete [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-03-08 10:27:58 [post_modified_gmt] => 2019-03-08 09:27:58 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://www.lespotdurire.fr/?p=2573 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 2015 [post_author] => 1 [post_date] => 2017-06-25 17:34:54 [post_date_gmt] => 2017-06-25 15:34:54 [post_content] =>

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Les habitués du spot du rire connaissent le plateau d'humour Cactus Comedy, à redécouvrir pour une date exceptionnelle le 5 août au Grand Point Virgule. Le Cactus se revendique pas comme les autres : on ne cherche pas à titiller les limites de la liberté d'expression. On l'envisage sans limite, pure et totale. Le spot du rire a été convié dans les coulisses du Cactus Comedy de juin avec BenH à l'animation. L'occasion idéale pour prendre la température avant et après le show. Ce soir-là, on retrouvait également Alexandra Bialy, Alexandra Pizzagali, Félix Djhan, Ghislain et Nadim. Rendez-vous pris au Théâtre de la Contrescarpe avec un peu d'avance...

Un before Cactus Comedy au bar

Comme tous les humoristes ne se connaissent pas forcément, on se donne rendez-vous un peu plus de deux heures avant le plateau Cactus Comedy.

Les deux Alexandra sont les plus ponctuelles, mais ce n'est pas pour cela que les autres sont sérieux. Ghislain se dédouble entre le 33 Comedy Club et le Cactus, doté d'un Vélib de fortune en pleine canicule. Nadim sort du boulot, doté de sa trottinette et de son T-shirt iconique, celui qui nous interroge : « Être ? », ça veut dire quoi, au fond ? Perché bien comme il faut, ce Nadim ;-)

BenH, qui anime, se retrouve donc à attendre que l'équipe soit au complet pour régler les détails de régie : comment les lumières doivent-elles s'actionner, à quel moment ? Combien de minutes tout ce beau monde va-t-il devoir passer ? Alexandra Bialy, surprise de passer 10 minutes au lieu de 5 comme elle le pensait, jongle entre sa panoplie de personnages pour incruster un passage en plus de dernière minute. Félix Djhan doit trancher sur sa fin de passage, mais il finit par trouver la parade : il saluera à la fin, comme ça il pourra jongler entre ses 2 sketches comme il le sentira sur le moment. Après tout, on s'adapte toujours au public en mode agile. Les as de la gestion de projet comprendront. Pour les autres, c'est comme improviser à la dernière minute.

Cactus Comedy : prise de risque

Le Théâtre de la Contrescarpe, c'est un lieu atypique. D'aucuns trouvaient la programmation élitiste auparavant, mais aujourd'hui, ce lieu du très huppé 5e arrondissement de Paris joue des coudes avec d'autres endroiits, sans trop se prendre au sérieux finalement. J'avais déjà vu un autre spectacle là-bas, appelé l'Exercice. Le principe, c'était qu'une troupe se retrouvait sur scène avec un thème précis. Chacun des spectateurs avait la certitude de voir un spectacle unique, jamais rejoué. Un mélange d'improvisation et d'humour rondement mené, qui colle bien avec l'image du lieu : l'art théâtral, sans ôter l'humour et sans prétention.

Cactus Comedy : des artistes aux univers multiples

Alexandra Bialy ne joue pas dans les codes du stand-up : elle se revendique d'abord comédienne. Elle fait vivre ses personnages d'une manière très théâtrale. L'humour est alors un prétexte pour jouer sur la corde sensible, l'émotion. Elle semble presque gênée de ce positionnement hors de ce qui se fait en ce moment... Mais c'est là tout l'intérêt : ne pas se conformer bêtement à une mode, assumer ce qu'on est. Le point est pour Alexandra. En bonus, on lui joindra cette interview de Jérémy Ferrari et son opinion sur la catégorisation des spectacles en stand-up.[/vc_column_text][vc_video link="https://youtu.be/0S64MLE1luY?t=9m16s"][vc_column_text]BenH est rodé, habitué à l'animation. Cela lui donnera la force de revenir sur scène, à chaque nouveau lancement, en ôtant un vêtement. Un beau pied de nez à la canicule. Merci au rideau d'avoir été là pour cacher certaines parties.

Alexandra Pizzagali joue la carte de la folie en incarnant un personnage extrêmement cassant, quitte à être dépourvu d'humanité. Rassurez-vous : elle nous livre en exclusivité un portrait humain, voire attachant, de ce personnage...

Alors que Ghislain se prépare, les autres discutent de son cas : pour eux, ce mec ose tout. L'air de rien, il est profondément drôle. Ce portrait semble un peu évasif, mais quand on connaît bien le personnage, on comprend subitement tout.

Nadim passe un temps fou à essayer de caler son sac à dos derrière sa trottinette. La scène est tellement drôle qu'il pourrait la faire sur scène, mais j'imagine qu'il a déjà beaucoup de matériel.

Félix Djhan parle avec une charmante jeune femme avant de rejoindre la troupe, mais on ne saura pas de qui il s'agit. Cela ne semble pas étonner son camarade BenH, hilare.

Cactus Comedy : un plateau d'humour à l'identité forte

Au Cactus, on revendique la présence d'une troupe, où ça ne se tire pas dans les pattes. L'esprit de groupe prévaut sur les egos et autres individualités, enfin c'est ainsi que les membres du Cactus aiment se décrire. Au final, on sent que l'esprit de compétition, c'est entre ce plateau et tous les autres. Il y a une véritable volonté de créer un ADN spécifique, des valeurs fortes autour de la promotion de ces artistes.

On sent la présence visionnaire du taulier du game, Mo Hadji. Si vous ne le connaissez pas, c'est que vous n'êtes pas artiste. Mo gère de nombreux artistes dont BenH, Félix Djhan ou encore notre résident humour Nadim. Il programme et produit des spectacles. Enfin, il ne s'en sort vraiment pas mal du côté de la communication - on s'en serait douté, en même temps.

Humour acéré : humour politisé ?

On pourrait s'attendre à quelque chose d'engagé, politisé. En fait, cela n'a rien à voir. Si vous vous attendez à voir des humoristes altermondialistes fustiger le monde de la publicité et le capitalisme sanguinaire, ce n'est pas le concept. Le Cactus est beaucoup plus ouvert que cette image-là : d'ailleurs, de nombreux humoristes non-résidents viennent s'y greffer. Au final, le Cactus est assez pluridisciplinaire et bon enfant. Au plus grand plaisir du public.

Les coulisses du Cactus Comedy de juin 2017 en images

Programmation du Théâtre de la Contrescarpe : avec le Cactus ComedyBenH prépare le Cactus ComedyAlexandra Bialy et Alexandra Pizzagali au Cactus ComedyNadim et Félix Djhan au Cactus ComedyLes coulisses du Cactus Comedy : sur scèneBenH et Alexandra Bialy au Cactus Comedy[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

[post_title] => Infiltrée au Cactus Comedy : les coulisses d'un plateau d'humour [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => cactus-comedy-plateau-humour [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-10-09 15:27:30 [post_modified_gmt] => 2020-10-09 13:27:30 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://www.lespotdurire.fr/?p=2015 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) ) [post_count] => 5 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 1011109 [post_author] => 1 [post_date] => 2021-09-20 08:00:00 [post_date_gmt] => 2021-09-20 06:00:00 [post_content] =>

Chaque année, en septembre, tout recommence. Les spectacles ne dérogent pas à la règle alors que le cru 2021-2022 s’annonce exceptionnel. Nous avons sélectionné plus de 20 spectacles et vous les présentons en trois volets. Leur point commun : les artistes se livrent sur scène et offrent une expérience authentique.

Terminons ce voyage parmi les talents avec une catégorie un peu spéciale. Ces artistes, toujours présentés par ordre alphabétique, ont déjà démontré un certain potentiel. Pour certains, le déclic pourrait les propulser vers une belle carrière. Ils peuvent tous prétendre à la reconnaissance des professionnels et du public si leur progression et leur force de travail sont au rendez-vous. Vont-ils relever le défi et devenir de véritables espoirs de cette rentrée humour ?

Félix Dhjan, Nuances - Théâtre le Point Virgule

Félix Dhjan a toujours navigué dans les théâtres, festivals et plateaux. S’il n’a pas provoqué de vague médiatique, il a su plaire au public. J’aime beaucoup citer l’exemple d’une Moldue qui apprécie l’humour de manière occasionnelle. Pour elle, Félix Dhjan, c’est la crème de la crème de l’humour. Elle est fan, vraiment. Citer un humoriste émergent au-delà de tous les autres, malgré les dépenses folles en production artistique par exemple, ça fait réfléchir. Son humour corrosif débarque en tout cas au Point Virgule deux soirs par semaine… L’occasion de l’adouber pour de bon parmi les espoirs de cette rentrée humour ?

Ghislain Blique, Plus rien à branler - La Petite Loge

Parmi les talents bruts, Ghislain Blique est un peu le Ron Swanson du game. Rustre, à fleur de peau et diablement efficace, on ne sait jamais s’il va arrêter sa carrière le lendemain ou retourner frénétiquement les salles. C’est pour cette fragilité-là, ce pile-ou-face macabre du destin, qu’on aime parier sur les talents. Avec des hits qui fusillent la concurrence, Ghislain Blique a toutes les cartes en main pour marquer la comédie. Son indépendance extrême l’empêchera-t-il de prospérer ? Va-t-il faire une « de Tinguy » pour se lancer dans une autre passion dévorante ? Le suspense est haletant.

Guillaume Guisset, Cordialement - La Petite Loge

On change de registre, mais pas de théâtre avec Guillaume Guisset. Ce gendre idéal a envie de casser l’armure avec beaucoup d’ambition. Il se creuse les méninges pour transformer sa polyvalence artistique en spectacle marquant. Prêt à en découdre dans les festivals et plateaux humour, Guillaume Guisset pénètrera dans l’arène avec autant de questionnements que d’envie de mettre tout le monde d’accord. Quelles sont ses forces ? Son humour noir, son écriture ciselée, sa présence scénique frisant la folie et des nouveautés à venir… Avec tout ça, votre prochain coup de cœur humoristique, c’est peut-être lui.

Lucie Carbone, Badaboum - Théâtre du Marais

Lucie Carbone a commencé, lentement mais sûrement, à tisser sa toile. À force de travail acharné et d’expertise sur le monde du travail, elle a monté un spectacle atypique. Une expérience théâtrale immersive qui a d’abord convaincu, même les sceptiques, à la Comédie des 3 Bornes. Le passage au Théâtre du Marais, puis à Avignon en 2021 (!) prouve qu’elle prend l’humour au sérieux. À votre tour de la prendre au sérieux en prenant vos places…

Mélodie Fontaine, De manière plus générale - La Petite Loge

Mélodie Fontaine s’est réinventée avec son spectacle De manière plus générale. On s’est pris la claque de plein fouet, sans s’y attendre. Depuis, on n’oublie pas l’effet jouissif que cela a eu. Pas besoin d’être maso pour apprécier… Mais si vous aimez l’humour noir et le jeu impeccable, Mélodie Fontaine vous ravira. La Petite Loge l’accueille de nouveau à la rentrée pour continuer de faire évoluer ce beau spectacle.

Nordine Ganso, Violet - Le Métropole

Il aurait pu se contenter de cumuler les plateaux d’humour comme nombre de ses pairs. S’engluer dans un set toujours un peu similaire, efficace pour jouer partout, pour stagner dans sa carrière. Nordine Ganso a choisi une autre stratégie : à force de travail, il a construit à l’abri des regards un spectacle coloré, qui va certainement vous éblouir. Ça s’appelle Violet, et ça va tellement loin qu’il semble avoir changé toute sa garde-robe pour du violet/lilas. Au-delà du style, Nordine Ganso suivra-t-il les traces d’un Fary en développant une présence scénique rare ? Les premiers signes sont positifs… En prime, sa collaboration avec Thierno Thioune donne l’eau à la bouche. Et si c’était la nouvelle pépite comique à suivre ?

Espoirs de la rentrée humour : le récapitulatif

ArtisteSpectacleSalleMaMeJVS
Félix DhjanNuancesLe Point Virgule21h1521h15   
Ghislain BliquePlus rien à branlerLa Petite Loge 20h   
Guillaume GuissetCordialementLa Petite Loge  20h  
Lucie CarboneBadaboumThéâtre du Marais   21h3021h30
Mélodie FontaineDe manière plus généraleLa Petite Loge    20h
Nordine GansoVioletLe Métropole 20h   

Problème d’affichage ? Téléchargez ce tableau au format PDF.

[post_title] => Rentrée humour : les espoirs du rire [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => rentree-humour-espoirs [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-09-18 18:29:31 [post_modified_gmt] => 2021-09-18 16:29:31 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1011109 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 5 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => a356efa06d8cedb079052a2cf2d7d92c [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

Félix Dhjan

Rentrée humour : nos spectacles espoirs

Rentrée humour : les espoirs du rire

Juste pour la Vannes 2020 : un festival d’humour par les humoristes, pour les humoristes

Juste pour la Vannes : le festival d’humour qui met KO Cyril Hanouna

FUP 2019 : retour sur la soirée de clôture

FUP 2019 : Paul Mirabel et Morgane Cadignan vainqueurs

La sélection vidéo humour été : photo d'illustration

La sélection vidéo humour de l'été - Vacances, j'oublie tout

Coulisses Cactus Comedy plateau humour

Infiltrée au Cactus Comedy : les coulisses d'un plateau d'humour