WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => edfringe
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 334
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => edfringe
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 334
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => edfringe
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 334
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => edfringe
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 334
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 334
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 334
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => edfringe
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 334
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (334) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (334) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (334)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 6387
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2019-07-08 21:10:22
                    [post_date_gmt] => 2019-07-08 19:10:22
                    [post_content] => 

Après les scènes de stand-up, j’ai parfois la chance de rentrer en métro escortée, le temps de quelques stations, avec les humoristes de demain. Ce soir-là, j’étais avec Jean-Paul et Renaud Sanviti. Je sortais alors d’un 30-30 confidentiel qui officialisait l’arrivée d’une comédie alternative en France.

Niveau chance, j’étais au sommet. Renaud menait légitimement la conversation : il aime le stand-up, ça se voit. Il me confie sa fascination des parcours de chaque humoriste. Il me pose mille questions, et j’essaie d’être la première de la classe en glissant le plus d’informations possibles.

Ghislain Blique, idole des plateaux

Naturellement, la conversation glisse sur Ghislain Blique. Pourquoi ? Parce que la jeune génération adule Ghislain, sans qu’il ne le veuille. Les humoristes qui me confient être groupies de Ghislain se multiplient. Il leur a fait forte impression lors de leur rencontre, surtout s’ils estimaient ne pas avoir marché ce soir-là.

Renaud Sanviti me quitte et me dit qu’il ira au Fringe à Édimbourg. Un festival plus respirable qu’Avignon, et plus prestigieux pour le stand-up. Même si j’en avais parlé avec Els, et qu’elle m’avait envoyé cette analyse.

Entre Renaud et moi, un respect mutuel s’installe à cet instant car j’y suis allée en 2017.

Renaud Sanviti, future idole des plateaux ?

Seule, je repense alors à son rapport à Ghislain. S’il savait que dans deux ans, les nouveaux loueront son talent de la même sorte. Il glanera des groupies de son art, grâce à son amour du stand-up et ce goût d’être vrai sur scène.

Merci Renaud pour ces vingt minutes bien trop courtes. Je dois admettre que je traîne dans le milieu juste pour ces moments-là. À très vite sur les scènes, monsieur le puriste. On a la même passion pour l’échange et ça enrichit vraiment le game. Tu vas en retourner, des salles, et Ghislain le saluera sans doute dans une note partagée sur sa page Facebook légendaire.

Crédits photo

© Cap ou pas cap Comedy - Page Facebook

[post_title] => Humour instantané - Renaud Sanviti, le puriste [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => renaud-sanviti-humour-instantane [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-11-14 13:18:56 [post_modified_gmt] => 2019-11-14 12:18:56 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=6387 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 2573 [post_author] => 1 [post_date] => 2017-09-04 09:45:28 [post_date_gmt] => 2017-09-04 07:45:28 [post_content] => [vc_row el_id="section-84"][vc_column][vc_column_text]Le spot du rire vous propose une nouvelle sélection de vidéos humoristiques. A l'aide de 25 images par seconde, Félix tout court, Jean-Patrick, Alexandre Kominek, Haroun et un type qui fait des vlogs vont vous faire rire aux éclats ! L'occasion de prolonger encore un peu les vacances... [/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=bGDPreKF_qY" title="Félix tout court - Mes vacances à Paris"][vc_column_text]L'humoriste porteur de joie Félix Djhan nous rappelle que tout le monde n'a pas le privilège de partir en vacances. Mais rester à Paris peut se révéler une aventure digne d'une émission de télé-réalité dédiée à la survie en milieu sauvage.[/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=adNBZYt8pzU" title="Jean-Patrick / Je Suis Lapin : de Bourges au Théâtre Le Lieu"][vc_column_text]Notre découverte humoristique du mois dernier, Jean-Patrick, nous propose un teaser étrange pour son spectacle au Théâtre Le Lieu. Pour rappel, la première est prévue le lundi 11 septembre. Découvrez le phénomène ![/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=_7TmUHOb1eI" title="Alexandre Kominek - le métier d'imprésario parodié"][vc_column_text]Alexandre Kominek et Carac Attack ont encore frappé. Les victimes du moment, ce sont les imprésarios ! Une parodie efficace et très bien montée, comme d'habitude pour cet excellent collectif humoristique suisse.[/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=qvVOIsd0NcU" title="Haroun - Tournée des barbeuks, édition Bretagne"][vc_column_text]Haroun a frappé fort après sa petite blague sur les barbecues lors de son spectacle élections. L'humoriste stand-up a ensuite lancé un processus participatif : le principe était de permettre au public de l'inviter à un barbecue. En contrepartie, quelques sketches étaient joués dans une ambiance intimiste. Si vous l'avez manqué, voici le passage d'Haroun en Bretagne.[/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=rfJ1zz4u3lM" title="Le Fringe à Edimbourg - Et le prix du vlog le moins raté revient à..."][vc_column_text]Le Fringe festival à Edimbourg est à peine terminé que les vlogs commencent à s'installer sur YouTube. Le spot du rire a visionné certains d'entre eux et vous a sélectionné le vlog le moins raté trouvé sur YouTube pour cette édition 2017 ! Parce que regarder des gens manger de la nourriture écossaise ou découvrir une chambre d'hôtel, c'est une perte de temps que l'on souhaite vous épargner. De rien. Fait intéressant : chaque visiteur du Fringe a sans doute vécu une expérience différente tant les spectacles, stand-up ou autres formes d'humour, étaient nombreux et différents.[/vc_column_text][vc_column_text]

C'est la fin de notre sélection vidéo...

J’espère que cette sélection vous a plu, on se retrouve très vite pour de nouvelles créations en images ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row] [post_title] => La sélection vidéo humour de l'été - Vacances, j'oublie tout [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => selection-video-humour-ete [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-03-08 10:27:58 [post_modified_gmt] => 2019-03-08 09:27:58 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://www.lespotdurire.fr/?p=2573 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 2394 [post_author] => 1 [post_date] => 2017-08-19 12:42:51 [post_date_gmt] => 2017-08-19 10:42:51 [post_content] => [vc_row][vc_column][vc_column_text]En août, le festival the Fringe célèbre sa 70e année à Edimbourg. Pour l'occasion, le spot du rire s'est donc déplacé en Ecosse pour vivre l'expérience de l'intérieur. Une rétrospective en deux volets, qui s'achève avec le meilleur : le stand-up au Fringe.

Le stand-up au Fringe : retour aux sources

Il est temps d'oublier le mal du pays, notamment provoqué par une nourriture trop grasse engloutie pendant le festival. La météo est bonne après tout, tâchons de ne pas oublier les écharpes et autres manteaux coupe-vent. Un concept essentiel à votre survie sur le territoire écossais en plein mois d'août !

"Don't worry, be happy" avec le pessimiste Matt Duwell

Ainsi, le spot du rire a commencé et clôturé sa venue au Fringe avec du stand-up. Pour le premier spectacle, Matt Duwell explique comment devenir heureux en étant pessimiste. Une thématique assez courante et familière pour tous les publics de stand-up. C'est le seul spectacle qui a été vu par de nombreux non anglophones. Les anglophones ont donc davantage peuplé les autres spectacles, ou alors les langues étrangères ont su se planquer au bon moment. Matt Duwell assure le job, on est simplement étonné d'assister à un happy ending. Sincèrement, aller voir du stand-up c'est aussi et surtout pour oublier ses problèmes... alors voir un mec heureux, qui fonctionne normalement sur scène, c'est étonnant !

Insécurité et stand-up au Fringe : une performance à cœur ouvert

Heureusement, Damien Power et Bobby Mair ont mis en lumière la théorie de Seb Mellia, qui considère que quelqu'un d'équilibré n'est pas drôle. Et ces deux-là étaient les deux seuls où je savais que j'allais passer un bon moment. Explications.

Damien Power : l'utopie, la société et la course au succès

Damien Power est le frère du pilote de course Will Power. On dit souvent que l'humour, c'est une grande famille... et c'est pareil pour les sports mécaniques. Donc Damien Power est de ma famille, par extension. Le spectacle montre qu'il est difficile de traverser cette période de changements technologiques, sociaux, écologiques sans se sentir un peu perdu. Même pour son frère Will, qui explique que le succès c'est d'éprouver du bonheur en étant avec les siens. Jugez plutôt dans la vidéo ci-dessous. Ce n'est pas exactement le même sketch, mais on retrouve l'idée principale ![/vc_column_text][vc_video link="https://www.youtube.com/watch?v=-aatHF9wZ7E"][vc_column_text]Heureusement, le spectacle est beaucoup moins pompeux qu'un plaidoyer pour sauver la planète. Par exemple, il y a du cru. Une situation m'a beaucoup fait rire : apparemment, une bestiole l'a empêché de passer un bon moment avec une fille. Malheureusement, je n'ai pas compris de quel animal il s'agissait. Le mot était répété en boucle, je n'avais aucune idée de l'espèce désignée et donc je ne visualisais pas la scène. Heureusement, j'ai compris l'essentiel.

Bobby Mair : un tutoriel infaillible pour toucher son public

Le spectacle Loudly insecure de Bobby Mair est le spectacle le plus à la limite que j'ai vu. C'est aussi le dernier qui m'a permis de repartir d'Ecosse avec sérénité. Il faut dire que Bobby Mair est parti avec plusieurs avantages :
  • C'est un enfant adopté, comme moi. L'identification est garantie dès la naissance. C'est comme un mariage mixte, spectateur-public. Partie trop loin ? Peut-être. Passons.
  • Je l'ai découvert à Londres par hasard, en avril dernier, dans un spectacle que je ne devais pas voir. Le précédent ayant été annulé, j'ai donc fini dans cette salle. J'avais passé une semaine là-bas pour découvrir le stand-up anglophone, et c'est déjà le seul type qui m'avait vraiment plu.
[/vc_column_text][vc_video link="http://www.youtube.com/watch?v=QzpJj7KRKYc"][vc_column_text]Bref, Bobby Mair avait déjà assuré. Je ne sais pas s'il l'a ressenti, parce qu'il a commencé son spectacle avec une posture quasiment anti-sociale. Il s'amuse ainsi à choquer en disant qu'il se moque que le train reparte, après 3 heures d'attente, avec un accident grave de voyageur... et d'autres situations où la partie la plus sombre des hommes ressort de temps en temps. Laisser sa place dans les transports, se faire passer pour un éclopé de la vie avec un chien à 3 pattes dont il aurait mangé la patte manquante... De l'autre côté, il développe une facette plus triste, davantage axée sur la vulnérabilité et l'insécurité.
Immersion : vivez le spectacle Loudly insecure comme si vous y étiez !
Les interactions avec le public commencent, et là, le retournement de situation est pour moi. Voici une retranscription de ce qu'il s'est passé. Les expressions peuvent avoir été changées ou raccourcies pour la compréhension, et parce que je n'ai pas enregistré la conversation.
Bobby: "Is there an accent?" Le spot du rire: "I'm French." Bobby: "From...?" LSDR: "France." Bobby: "Don't laugh, she could be French from African countries or Belgium! So what do you do for a living?" LSDR: "Instructional designer. I build online courses." Bobby: "For whom?" LSDR: "Companies in healthcare, education." Bobby: "What a good person you are. I tell you what, if this place is on fire, I would let everyone die in the flames and save you. There's got to be no better occupation than that, right? Does anyone have a better occupation?" Guy in the second row: "I'm a lawyer." Bobby: "What kind of lawyer?" Guy: "For banking."
Au final, l'avocat qui a suscité l'hilarité de la salle est parti en milieu de spectacle, après avoir bavardé et pratiqué la discipline du heckling au grand dam des personnes qui appréciaient le moment. Pendant ce temps là, le spot du rire est conquis pour au moins cinq ans. Bobby a de la chance de ne pas jouer en France, le spot du rire pourrait le suivre partout.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row] [post_title] => Edinburgh Fringe Festival : du pur stand-up [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => edfringe-festival-standup [to_ping] => [pinged] => http://www.welovecomedy.fr/seb-mellia-quelquun-dequilibre-nest-pas-drole/ [post_modified] => 2020-10-09 15:27:13 [post_modified_gmt] => 2020-10-09 13:27:13 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://www.lespotdurire.fr/?p=2394 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 2393 [post_author] => 1 [post_date] => 2017-08-19 12:37:03 [post_date_gmt] => 2017-08-19 10:37:03 [post_content] => En août, le festival the Fringe célèbre sa 70e année à Edimbourg. Pour l'occasion, le spot du rire s'est déplacé en Ecosse pour vivre l'expérience de l'intérieur. Une rétrospective de l'Edinburgh Fringe Festival en deux volets, qui commence par les spectacles absurdes et plus théâtraux.

Edinburgh Fringe Festival : parenthèse humour express

Sur 3 jours, on loupe 99 % des spectacles proposés. Chaque pas passé dans une rue animée du festival vous fournit une forêt amazonienne de flyers. Vous finissez pas les jeter. Donc oui, au Fringe, on vous prévient tout de suite : il y a du déchet. Vous pouvez passer d'un spectacle formidable à une expérience longue dans une salle de spectacle plus ou moins miteuse. De nombreux spectacles renommés se déroulent dans des containers ou des boîtes de nuit mobilisées pour l'occasion. L'odeur de vomi vous promet de passer une petite heure en apnée. Pour équilibrer, ils convient de bons humoristes dans ces salles-là.

Un public bienveillant, moins exigeant qu'en France

Autant le dire tout net : le Fringe, ça casse pas trois pattes à un canard. Je vous rassure, ce n'est que mon opinion personnelle. Car le public du Fringe rit de bon cœur et est moins exigeant que le public français.

L'absurde : mi-figue, mi-raisin

Le spot du rire a programmé 2 spectacles absurdes. Le premier spectacle est signé Paul Currie. Cats in my mouth est une véritable folie. Il a le côté dégueulasse de l'absurde à la sauce British : c'est especially shocking, ça part dans tous les sens, ça jette de la nourriture sur le public... et les volontaires - non-volontaires - qui montent sur scène se font bizuter. Je ne m'y attendais pas, car j'ai découvert Paul Currie par ce biais. Je me suis dit que cela ressemblait à ça. Mais en fait, Paul Currie, ça ressemble surtout au contenu de la vidéo ci-dessous. Imaginez juste des sous-vêtements qui ne sont pas propres à la place et un peu moins de vêtements. Le premier volontaire se retrouve à terre, devant tenir une plante verte pendant que Paul Currie lui apporte une bière et le fait boire sur scène de force. Très sympa. Le deuxième termine sans pantalon (c'est un truc qui les obsède, là-bas, en 5 ou 6 spectacles j'ai vu ça deux fois) et fini en combat de sumo avec l'artiste, sans le côté sumo. C'est objectivement très bien, et fou, mais le spot du rire est actuellement en psychothérapie pour se remettre de cette aventure. Heureusement que le bizutage m'a épargnée. Le deuxième spectacle semblait plus prometteur : il s'appelait Hello Humans. Donc a priori, on a affaire à un mec perché. En réalité, le spectacle de Jay Cowle n'a rien d'absurde. Dire qu'on aime porter des pyjamas n'est pas très subversif. En réalité, la performance correspond à du stand-up plus ou moins réussi. On ne passe pas un mauvais moment, mais on se dit que toutes les acclamations de la critique qui nous ont fait venir jusqu'ici sont un peu fort de café. Peut mieux faire, donc.

Sketch comedy : les mises en situation à l'honneur

Ne pas confondre les sketches, comme on les entend à la française, et le genre appelé sketch comedy. Cela ressemble plus à du théâtre de troupe, un peu comme ce que fait l'Exercice (que l'on vous conseille vivement !). L'interaction avec le public est donc minimaliste, les situations complètement extirpées du réel. Avec des gens comme la troupe du Laughing Stock, on assiste davantage à une prouesse artistique qu'à un moment d'humour. Mais ce n'est pas ce que le public est venu chercher : le Fringe, c'est un festival généraliste où l'on trouve de tout. La complicité entre les membres de chaque troupe se ressent, c'est vraiment leur meilleur atout. Mais le sketch comedy peut se jouer seul. C'est ce qu'a réalisé Briony Redman, qu'Els - Lost in France avait déjà vu et a recommandé au spot du rire. Bon, j'avais déjà pris les billets, je partais donc confiante. Theory of Positivity est un titre qui n'a que peu d'écho dans la performance finale. L'idée est de mêler 3 scénarios de films, avant de se rendre compte que les histoires sont reliées. Le public est participatif, cette fois, et chaque membre capable de répondre correctement aux questions posées gagne un Twix. Pour un public étranger ou peu accoutumé à la culture anglo-saxonne, le spectacle est assez difficile d'accès. J'imagine qu'avec les références, on trouve tout de suite cela plus drôle. Briony incarne en tous les cas tous ses personnages avec beaucoup d'énergie, une énergie communicative.

Et le stand-up ?

Le stand-up au Fringe, c'est une réussite. On en reparle plus tard dans le deuxième volet de la rétrospective du Fringe par le spot du rire ! [post_title] => Edinburgh Fringe Festival : un festival d'humour varié [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => edinburgh-fringe-festival [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-10-09 16:17:17 [post_modified_gmt] => 2020-10-09 14:17:17 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://www.lespotdurire.fr/?p=2393 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 4 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 6387 [post_author] => 1 [post_date] => 2019-07-08 21:10:22 [post_date_gmt] => 2019-07-08 19:10:22 [post_content] =>

Après les scènes de stand-up, j’ai parfois la chance de rentrer en métro escortée, le temps de quelques stations, avec les humoristes de demain. Ce soir-là, j’étais avec Jean-Paul et Renaud Sanviti. Je sortais alors d’un 30-30 confidentiel qui officialisait l’arrivée d’une comédie alternative en France.

Niveau chance, j’étais au sommet. Renaud menait légitimement la conversation : il aime le stand-up, ça se voit. Il me confie sa fascination des parcours de chaque humoriste. Il me pose mille questions, et j’essaie d’être la première de la classe en glissant le plus d’informations possibles.

Ghislain Blique, idole des plateaux

Naturellement, la conversation glisse sur Ghislain Blique. Pourquoi ? Parce que la jeune génération adule Ghislain, sans qu’il ne le veuille. Les humoristes qui me confient être groupies de Ghislain se multiplient. Il leur a fait forte impression lors de leur rencontre, surtout s’ils estimaient ne pas avoir marché ce soir-là.

Renaud Sanviti me quitte et me dit qu’il ira au Fringe à Édimbourg. Un festival plus respirable qu’Avignon, et plus prestigieux pour le stand-up. Même si j’en avais parlé avec Els, et qu’elle m’avait envoyé cette analyse.

Entre Renaud et moi, un respect mutuel s’installe à cet instant car j’y suis allée en 2017.

Renaud Sanviti, future idole des plateaux ?

Seule, je repense alors à son rapport à Ghislain. S’il savait que dans deux ans, les nouveaux loueront son talent de la même sorte. Il glanera des groupies de son art, grâce à son amour du stand-up et ce goût d’être vrai sur scène.

Merci Renaud pour ces vingt minutes bien trop courtes. Je dois admettre que je traîne dans le milieu juste pour ces moments-là. À très vite sur les scènes, monsieur le puriste. On a la même passion pour l’échange et ça enrichit vraiment le game. Tu vas en retourner, des salles, et Ghislain le saluera sans doute dans une note partagée sur sa page Facebook légendaire.

Crédits photo

© Cap ou pas cap Comedy - Page Facebook

[post_title] => Humour instantané - Renaud Sanviti, le puriste [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => renaud-sanviti-humour-instantane [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-11-14 13:18:56 [post_modified_gmt] => 2019-11-14 12:18:56 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=6387 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 4 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 3fe37da11d2f50ace0e38b530135b27b [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

Edfringe

Renaud Sanviti, humoriste primé au Cap ou pas cap Comedy

Humour instantané - Renaud Sanviti, le puriste

La sélection vidéo humour été : photo d'illustration

La sélection vidéo humour de l'été - Vacances, j'oublie tout

Le stand-up au Fringe

Edinburgh Fringe Festival : du pur stand-up

Edinburgh Free Festival : le festival d'humour et de spectacles à Edimbourg

Edinburgh Fringe Festival : un festival d'humour varié