Paris Paradis : quand l’humour ravit la capitale

Juliette 13/09/2019

Le 29 septembre prochain, le festival Paris Paradis accueillera de nombreux artistes de talent dans la capitale. Découvrez la programmation humoristique prévue lors de ces 3 plateaux d’exception ! Réservez dès maintenant vos places pour les spectacles.

Festival Paris Paradis : il y en aura pour tous les goûts

« Ravir » : ce verbe a deux sens. D’un côté, Paris Paradis est une sorte de hold-up au milieu des amusements habituels. On est loin du stand-up underground, mais on dispose d’un bel écrin pour cet art.

De l’autre, il y a la satisfaction que les spectateurs devraient ressentir le 29 septembre. Paris Paradis y proposera en effet un marathon de l’humour assez varié et équilibré. Prêt pour une visite guidée ?

15 heures : de la magie avec François Martinez

Le marathon humour commencera à 15 heures avec un spectacle de magie signé François Martinez. Cet artiste, habitué des festivals, parlera forcément à un public large. D’ailleurs, c’est moitié prix pour les moins de 12 ans.

On l’avait vu au Live up comedy et dans un autre festival et on avait trouvé que cet interruption magique aux blagues tombait un peu comme un cheveu sur la soupe. C’est pour cela que les organisateurs ont fait preuve d’intelligence en lui confiant une case dédiée. L’artiste pourra ainsi s’exprimer comme il le souhaite, devant un public plus captif. Bien joué, Paris Paradis !

Paris Paradis, 17 heures : « Paris vu par »

L’atmosphère deviendra de plus en plus hilarante deux heures plus tard. 17 heures, c’est l’heure du thé outre-manche… mais à Paris, c’est l’heure de célébrer la ville ! Pour ce faire, Le Parisien a concocté un casting 5 étoiles.

Dans la programmation, je suis allée voir trois des sept artistes programmés plus d’une fois en spectacle. Originaire de Saint-Émilion, Maxime Gasteuil mettra à profit son regard extérieur pour présenter la soirée. J’avais vu son spectacle Plaisir de vivre en mai et novembre 2016. Je m’étais promis de le suivre longtemps, tant j’avais été conquise par sa prestation. Depuis, Maxime a fait du chemin et a affirmé sa passion pour la capitale.

Passer de contrées ensoleillées à la frénésie parisienne, c’est aussi le destin de Marion Mezadorian. L’humoriste a grandi à Saint-Cannat et déclare également sa flamme à la vie parisienne dans Pépites.

Pierre Thevenoux parle peut-être un peu moins de Paris dans ses blagues, mais sa manière de dégainer les punchlines risque de dynamiter le plateau. Très habitué des scènes parisiennes, le Poitevin capitalisera sur cette expérience pour conquérir, peut-être, de nouveaux fans festivaliers.

Autre figure de ce plateau, Jérémy Demay retrouvera sa ville natale. Il s’est en effet éclipsé de la ville lumière pour tenter sa chance à Montréal. Il lui est aussi arrivé, comme un certain Seb Mellia, de faire les premières parties de Gad Elmaleh au Québec.

Karim Duval, que nous avons adoubé au festival d’Avignon, sera aussi de la partie. Tom Villa, qui avait brillamment animé le Campus Comedy Tour — il a fait bien d’autres choses, mais nous étions là pour le voir — proposera également quelques minutes de blagues.

Enfin, nous vous présentons Anne-Sophie Girard en dernier car nous n’avons jamais eu l’occasion de la voir sur scène. Pourtant, c’est probablement l’une des personnalités les plus connues ! Ce sera intéressant de voir ce qu’elle proposera.

Paris Paradis, 19 heures : carte blanche au stand-up

On se disait que Tom Villa aurait pu présenter le premier plateau… Et que Le Parisien a fait un autre choix. En réalité, il allait occuper cette place de maître de cérémonie deux heures plus tard. Bien joué, vous avez fait monter la sauce et attisé notre curiosité !

Aucune prise de risque pour ce plateau avec des figures iconiques du stand-up. Tous méritent des superlatifs pour l’ensemble de leur œuvre. Même le plus « inexpérimenté » (sic !), Paul Mirabel, a déjà la carrure d’un taulier du rire. Adoubé de la presse et des festivals, il vient de signer avec Olympia Production et construit sa carrière artistique à la Petite Loge.

Verino et son milliard de représentations au Grand Point Virgule, Roman Frayssinet et ses salles blindées bien trop en avance pour faire de la figuration… Doit-on continuer ? C’en est presque indécent.

Bon, on en fait un peu trop. Mais la vérité, c’est qu’il est difficile de présenter ceux pour qui la presse déverse beaucoup d’encre depuis si longtemps ! Que dire de plus, sinon que le talent est au rendez-vous ?

Continuons à nous enivrer de talent. Marina Rollman est une révélation de l’humour qui a été très drôle bien avant France Inter. Vous retrouverez aussi Tania Dutel et Shirley Souagnon, sélectionnées par Netflix pour représenter l’humour français — presque plus fort que Bilal Hassani à l’Eurovision. Enfin, il y aura la sensation Djimo, vainqueur du Grand Prix du Festival d’Humour de Paris un an avant… Paul Mirabel. La boucle est bouclée !

Paris Paradis – Infos pratiques

Où ça se passe ? Les spectacles auront lieu à Jockey Disque. Comme on a vraiment eu du mal à trouver une information fiable sur le lieu, on vous propose d’aller sur le site internet de Jockey Disque qui explique mieux que quiconque comment trouver l’endroit.

Combien ça coûte ? Il faudra débourser 12 € pour le plateau de 17 heures et 15 € pour le plateau de 19 heures. Le spectacle de magie est à 12 €, et 6 € pour les moins de 12 ans. Un prix correct quand on pense qu’il n’y a pas de chapeau pour les artistes, même si on n’a pas l’habitude d’avancer l’argent. Le festival propose d’autres animations gratuites du vendredi au dimanche, mais l’inscription est indispensable.

A propos de l'auteur

Centre de préférences de confidentialité