Karim Duval dans Y : un spectacle drôle et juste

Juliette 19/07/2019

Karim Duval, vous l’avez peut-être vu au Jamel Comedy Club ou en spectacle quelques années plus tôt. J’en gardais un assez bon souvenir, suffisamment intriguant pour vouloir le découvrir au festival d’Avignon. J’ai choisi ce seul spectacle en découverte, et j’ai été agréablement surprise.

Karim Duval dans Y : plus qu’un bon spectacle de stand-up

Présenter du stand-up au festival d’Avignon, c’est plutôt audacieux. La cité des Papes n’est pas un terrain conquis. Elle préserve la beauté du théâtre tout en accueillant des phénomènes non-voulus à coups de haute dose de marketing. Vous a-t-on déjà mentionné que voir Denise partout nous a donné envie de partir aussi sec ? Bon, ça attire du public, mais à quoi bon ?

Revenons au spectacle de Karim. La prise de risque n’est pas seulement l’affaire du genre « stand-up ». Choisir comme thème la génération Y, sur laquelle on écrit tout et n’importe quoi, c’est le risque de passer pour un gros branleur.

Il faut donc maîtriser son sujet et se distinguer de l’existant. Sur le sujet, Morgane Cadignan y parvient déjà avec une belle plume et le talent d’embarquer le public dans ses images, son imagination et ses envolées lyriques.

Punchlines en Avignon

Karim opte pour un tout autre style. Les vannes pleuvent, les punchlines se comptent par centaines. Karim Duval surprend ainsi le spectateur avec des angles tellement bien pensés. Je regardais le spectacle d’Aziz Ansari dans le train, et je trouvais qu’il y avait un peu de ça. Il opère des va-et-vient entre émotion, pensées quasi-philosophiques pour retourner à de l’humour efficace. Le rythme est impeccable, le propos travaillé.

Sa force, c’est sa justesse. Justesse dans les interactions comme dans les analyses : Karim joue avec son époque tel un équilibriste. Il se donne à fond pour proposer une prestation de qualité, ce que vous ne verrez pas forcément chez la concurrence.

Verdict

Mis à part une minute de spectacle un peu communautaire et le slam de fin qui n’ont pas eu l’impact escompté pour moi, tout était parfait ! On vous garantit de passer un bon moment avec lui, alors profitez-en.

Si vous n’êtes pas au festival et préférez traîner à Paris, vous pourrez le voir une fois par mois à la Comédie de Paris en fin d’année. Pas facile de concilier vie de famille à Lyon et stand-up à Paris… Mais Karim reste sur le terrain des blagues pour notre plus grand plaisir !

A propos de l'auteur