WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => rodage
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 668
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => rodage
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 668
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => rodage
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 668
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => rodage
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 668
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 668
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 668
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => rodage
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 668
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (668) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (668) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (668)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 1011028
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2021-07-14 08:00:00
                    [post_date_gmt] => 2021-07-14 06:00:00
                    [post_content] => 

En juin et juillet, Cécile Marx a rodé son nouveau spectacle, Crue, au théâtre BO Saint Martin. Nous avons pu le voir avant sa programmation régulière dès la rentrée.

Cécile Marx, de comédienne à humoriste

Cécile Marx a l’expérience pour elle. Ce n’est pas son premier spectacle, puisque son premier one woman show Love Fiction remonte à 2016. Contrairement à cinq ans plus tôt, Cécile Marx assure à la fois l’interprétation et l’écriture. Ça, c’est uniquement la partie humoristique : son bagage de comédienne est également bien rempli avec de nombreuses comédies au théâtre, parmi lesquelles Couscous aux lardons. Avec Audrey Baldassare, elle a également coécrit et joué une comédie en tournée et à Paris avant le confinement.

L’humoriste doit donc continuer cette transition de comédienne à artiste-auteur dans un paysage où les talents sont nombreux. L’enjeu est de taille : mêler la maîtrise technique et l’originalité comique. Niveau technique, les bases sont là depuis longtemps. Cécile Marx a beaucoup d’assurance, sa présence scénique est au rendez-vous.

Niveau originalité, il reste une marge de progression. La première partie du spectacle est un peu poussive, comme en attestent les rires timides de l’assemblée. Heureusement, grâce à un jeu et un sens du mime impeccable, le spectacle prend une autre dimension pour finir en apothéose.

Crue : un spectacle à fort potentiel grâce à une polyvalence à toute épreuve

Cécile Marx se retrouve dans une situation où elle peut proposer beaucoup. Elle sait aborder de nombreux sujets, jouer sur de nombreux registres… Le micro-slam de fin apporte de l’émotion, le segment sur « parler avec les mains » marque les esprits, etc.

Le défaut de cette polyvalence, c’est qu’on a l’impression que Cécile Marx n’a pas encore décidé où elle voulait mener ce spectacle. Ce défaut est en réalité la preuve du potentiel de cette heure au BO Saint Martin. En effet, après quelques dates de rodage (et un changement de titre, déjà !), Cécile Marx a l’embarras du choix pour le construire.

Je vous conseille d’aller la voir deux fois : au début de l’automne pour vous faire une idée, puis lors des dernières pour exulter. Je vous garantis que vous verrez deux spectacles différents et que vous aimerez suivre ce talent. Difficile de pronostiquer jusqu’où elle pourra aller. Une chose est sûre, néanmoins : elle a toutes les cartes en main pour construire un spectacle mémorable. La balle est dans son camp !

[post_title] => Cécile Marx dans Crue : un nouveau spectacle en rodage [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => cecile-marx-spectacle-crue [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-07-14 17:17:48 [post_modified_gmt] => 2021-07-14 15:17:48 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1011028 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 6950 [post_author] => 1 [post_date] => 2019-09-29 09:00:15 [post_date_gmt] => 2019-09-29 07:00:15 [post_content] =>

Thomas Wiesel jouait à l’Espace Gerson quatre soirs de suite en septembre. L’humoriste, qu’on ne présente plus en Suisse romande, se prépare à conquérir de nouveaux publics. Pour son premier passage à Lyon, il faisait preuve d’une belle assurance. De quoi lui donner une motivation supplémentaire à l’ancien animateur de Mauvaise Langue, alors que les billets se vendent bien.

Thomas Wiesel à l’Espace Gerson : ne lui demandez plus si ça va

Le nouveau spectacle de Thomas Wiesel s’appelle Ça va. (le point est essentiel). L’humoriste en a marre qu’on lui pose la question de et aborde sa croisade pour comprendre ses émotions.

D’ailleurs, le spectacle est même assez joyeux et léger. Exit la dictature de la névrose, bonjour l’envie de rire. L’autodérision reste un incontournable du spectacle, mais elle n’est pas « destructrice », pour reprendre la formule de Pierre Thevenoux.

Je savais que j’allais voir un humoriste expérimenté. C’était bon de le voir arriver sur scène avec son énergie si singulière. Très bon dans les interactions, il régalait le public avec des anecdotes de l’actualité chaude de la ville lyonnaise. Une spécialité pour celui qui gribouille ses dernières blagues juste avant de prendre le micro.

L’art des impressions plus personnelles

Thomas Wiesel n’est pas un humoriste comme les autres pour moi. Au-delà de son talent avéré, il y a aussi la connexion qui s’opère entre son histoire et celle de son public — quand son public, c’est moi.

J’adore son côté fana de sport ultime, sa capacité à connaître des tonnes de trucs sur les athlètes, toutes disciplines confondues ou presque. Et cette manière d’adorer ça, tout en sachant pertinemment que ça ne sert à rien. Pour socialiser, ça deviendrait presque contreproductif — c’est la magie du sport.

Après avoir vu des blagues sur Charles Leclerc, j’ai retrouvé cette sensation sans rien demander. Quelques blagues sur le tuning et la Formule 1 me faisaient frémir de plaisir. Encore un coup d’un soir réussi à l’Espace Gerson ! Ça n’était pas du tout une partie marquante du spectacle, mais elle a fait appel à toute mon attention.

Et que dire de son rappel sur la timidité ! Je me souviens à quel point l’article sur l’introversion dans le stand-up vous avait plu. C’est vraiment un sujet à creuser avec de la légèreté : ce qu’il a su faire, notamment dans un rappel. Je n’aime pas les rappels d’habitude, car ils s’éternisent ; mais là, le temps était maîtrisé.

Après l’Espace Gerson, Thomas Wiesel fera cap sur de nouvelles villes, dont Paris ?

Pour un spectacle en rodage, le spectacle semble réellement abouti. Parce que le rodage, ce n’est pas un truc à l’arrache. C’est juste une histoire de finitions. À l’Espace Gerson, Thomas Wiesel les assurait avec beaucoup de maîtrise. Ça valait vraiment le coup de se délocaliser dans une autre ville le temps d’un week-end.

Les quatre dates étaient par ailleurs complètes. Thomas Wiesel a semble-t-il apprécié son passage à Lyon, avant de repartir pour commenter du tennis. Et publier une story où il qualifiait Henri Lecomte d’humoriste, et lui-même d’expert. Sa capacité à connaître les moindres détails de ce qui le passionne nous convainc tout à fait là-dessus ! On lui souhaite le meilleur s’il revient jouer ce spectacle très agréable et vraiment marrant à Paris. Mieux : on sera sûrement de la partie. Pourquoi se priver des bonnes choses ?

Crédits photo

© Laura Gilli

[post_title] => Thomas Wiesel à l’Espace Gerson : rodage maîtrisé [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => thomas-wiesel-espace-gerson-spectacle [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-11-09 16:57:51 [post_modified_gmt] => 2020-11-09 15:57:51 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=6950 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 6637 [post_author] => 1 [post_date] => 2019-09-03 10:00:55 [post_date_gmt] => 2019-09-03 08:00:55 [post_content] =>

Voir un artiste en rodage, c’est une prise de risque. Mais voir Thomas Wiesel en rodage, ça change tout ! En septembre et octobre, l’humoriste incontournable en Suisse est en tournée ! Il viendra ainsi jouer à Lyon pour quatre soirées pour vous donner plus de chance d’y assister…

Thomas Wiesel en rodage à l’Espace Gerson : le tour de force lyonnais

L’Espace Gerson… Ce café-théâtre est mon lieu de passage préféré. Le lieu est singulier. Y rentrer, c’est d’abord profiter d’une atmosphère spéciale. Là-bas, le public rit depuis longtemps. La trace des humoristes passés par-là reste d’ailleurs indélébile.

C’est un décor parfait pour offrir le meilleur cadre à Thomas Wiesel. Vous savez, celui qui trimballe toujours un carnet et note ses blagues jusqu’à la dernière minute. C’est probablement l’un des meilleurs pour prendre le pouls d’un lieu juste avant de jouer.

Thomas Wiesel fait partie de la poignée d’humoristes qui me pousse à l’achat compulsif. Le stimuli est si vif que je me sens obligée de le voir. Il fait partie de ces artistes un peu compliqués et généreux qui ont ça dans le sang. L’humour, c’est leur seconde nature et leur meilleur moyen d’expression. On peut aussi dire un exutoire dans lequel ils communiquent beaucoup à leur public. Si vous le pouvez, découvrez cet artiste. Après le rodage, vous aurez sans doute d’autres opportunités. Saisissez-les : le talent est brut, pur et sans fioriture.

Infos pratiques

Quand ?Du 18 au 21 septembre à Lyon.
Du 13/09 au 24/10 pour la tournée complète.
Où ?L’Espace Gerson (1er arrondissement lyonnais)
TarifÀ partir de 14 €

Au fait, c’est quoi 1 jour, 1 reco ?

Je crains les changements de programmation. À la fin des vacances d’été, les affiches changent et les nouveaux visages du rire émergent. Pour vous aider à choisir vos sorties humour, nous vous proposons une formule inédite ! Du lundi au vendredi, nous vous proposons un spectacle à voir absolument en cette fin d’année.

Crédits photo

© Fabio Scorrano

[post_title] => 1 jour, 1 reco : Thomas Wiesel en rodage [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => thomas-wiesel-rodage-espace-gerson [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-08-17 16:26:49 [post_modified_gmt] => 2019-08-17 14:26:49 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=6637 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 3 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 1011028 [post_author] => 1 [post_date] => 2021-07-14 08:00:00 [post_date_gmt] => 2021-07-14 06:00:00 [post_content] =>

En juin et juillet, Cécile Marx a rodé son nouveau spectacle, Crue, au théâtre BO Saint Martin. Nous avons pu le voir avant sa programmation régulière dès la rentrée.

Cécile Marx, de comédienne à humoriste

Cécile Marx a l’expérience pour elle. Ce n’est pas son premier spectacle, puisque son premier one woman show Love Fiction remonte à 2016. Contrairement à cinq ans plus tôt, Cécile Marx assure à la fois l’interprétation et l’écriture. Ça, c’est uniquement la partie humoristique : son bagage de comédienne est également bien rempli avec de nombreuses comédies au théâtre, parmi lesquelles Couscous aux lardons. Avec Audrey Baldassare, elle a également coécrit et joué une comédie en tournée et à Paris avant le confinement.

L’humoriste doit donc continuer cette transition de comédienne à artiste-auteur dans un paysage où les talents sont nombreux. L’enjeu est de taille : mêler la maîtrise technique et l’originalité comique. Niveau technique, les bases sont là depuis longtemps. Cécile Marx a beaucoup d’assurance, sa présence scénique est au rendez-vous.

Niveau originalité, il reste une marge de progression. La première partie du spectacle est un peu poussive, comme en attestent les rires timides de l’assemblée. Heureusement, grâce à un jeu et un sens du mime impeccable, le spectacle prend une autre dimension pour finir en apothéose.

Crue : un spectacle à fort potentiel grâce à une polyvalence à toute épreuve

Cécile Marx se retrouve dans une situation où elle peut proposer beaucoup. Elle sait aborder de nombreux sujets, jouer sur de nombreux registres… Le micro-slam de fin apporte de l’émotion, le segment sur « parler avec les mains » marque les esprits, etc.

Le défaut de cette polyvalence, c’est qu’on a l’impression que Cécile Marx n’a pas encore décidé où elle voulait mener ce spectacle. Ce défaut est en réalité la preuve du potentiel de cette heure au BO Saint Martin. En effet, après quelques dates de rodage (et un changement de titre, déjà !), Cécile Marx a l’embarras du choix pour le construire.

Je vous conseille d’aller la voir deux fois : au début de l’automne pour vous faire une idée, puis lors des dernières pour exulter. Je vous garantis que vous verrez deux spectacles différents et que vous aimerez suivre ce talent. Difficile de pronostiquer jusqu’où elle pourra aller. Une chose est sûre, néanmoins : elle a toutes les cartes en main pour construire un spectacle mémorable. La balle est dans son camp !

[post_title] => Cécile Marx dans Crue : un nouveau spectacle en rodage [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => cecile-marx-spectacle-crue [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-07-14 17:17:48 [post_modified_gmt] => 2021-07-14 15:17:48 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1011028 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 3 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 8fefc10c464d7efd771e6e86af7d68d9 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

rodage

Cécile Marx : affiche du spectacle Crue au Théâtre BO Saint Martin

Cécile Marx dans Crue : un nouveau spectacle en rodage

Thomas Wiesel à l’Espace Gerson : portrait de l’humoriste lausannois

Thomas Wiesel à l’Espace Gerson : rodage maîtrisé

Thomas Wiesel en rodage : portrait de l’humoriste

1 jour, 1 reco : Thomas Wiesel en rodage