WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => bo-saint-martin
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 792
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => bo-saint-martin
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 792
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => bo-saint-martin
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 792
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => bo-saint-martin
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 792
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 792
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 792
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => bo-saint-martin
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 792
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (792) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (792) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (792)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 1011028
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2021-07-14 08:00:00
                    [post_date_gmt] => 2021-07-14 06:00:00
                    [post_content] => 

En juin et juillet, Cécile Marx a rodé son nouveau spectacle, Crue, au théâtre BO Saint Martin. Nous avons pu le voir avant sa programmation régulière dès la rentrée.

Cécile Marx, de comédienne à humoriste

Cécile Marx a l’expérience pour elle. Ce n’est pas son premier spectacle, puisque son premier one woman show Love Fiction remonte à 2016. Contrairement à cinq ans plus tôt, Cécile Marx assure à la fois l’interprétation et l’écriture. Ça, c’est uniquement la partie humoristique : son bagage de comédienne est également bien rempli avec de nombreuses comédies au théâtre, parmi lesquelles Couscous aux lardons. Avec Audrey Baldassare, elle a également coécrit et joué une comédie en tournée et à Paris avant le confinement.

L’humoriste doit donc continuer cette transition de comédienne à artiste-auteur dans un paysage où les talents sont nombreux. L’enjeu est de taille : mêler la maîtrise technique et l’originalité comique. Niveau technique, les bases sont là depuis longtemps. Cécile Marx a beaucoup d’assurance, sa présence scénique est au rendez-vous.

Niveau originalité, il reste une marge de progression. La première partie du spectacle est un peu poussive, comme en attestent les rires timides de l’assemblée. Heureusement, grâce à un jeu et un sens du mime impeccable, le spectacle prend une autre dimension pour finir en apothéose.

Crue : un spectacle à fort potentiel grâce à une polyvalence à toute épreuve

Cécile Marx se retrouve dans une situation où elle peut proposer beaucoup. Elle sait aborder de nombreux sujets, jouer sur de nombreux registres… Le micro-slam de fin apporte de l’émotion, le segment sur « parler avec les mains » marque les esprits, etc.

Le défaut de cette polyvalence, c’est qu’on a l’impression que Cécile Marx n’a pas encore décidé où elle voulait mener ce spectacle. Ce défaut est en réalité la preuve du potentiel de cette heure au BO Saint Martin. En effet, après quelques dates de rodage (et un changement de titre, déjà !), Cécile Marx a l’embarras du choix pour le construire.

Je vous conseille d’aller la voir deux fois : au début de l’automne pour vous faire une idée, puis lors des dernières pour exulter. Je vous garantis que vous verrez deux spectacles différents et que vous aimerez suivre ce talent. Difficile de pronostiquer jusqu’où elle pourra aller. Une chose est sûre, néanmoins : elle a toutes les cartes en main pour construire un spectacle mémorable. La balle est dans son camp !

[post_title] => Cécile Marx dans Crue : un nouveau spectacle en rodage [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => cecile-marx-spectacle-crue [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-07-14 17:17:48 [post_modified_gmt] => 2021-07-14 15:17:48 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1011028 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 1009548 [post_author] => 1 [post_date] => 2020-11-13 08:24:00 [post_date_gmt] => 2020-11-13 07:24:00 [post_content] =>

Juste avant le premier confinement, j’ai pu voir le spectacle d’Alexandre Kominek au Théâtre BO Saint Martin. Mes derniers souvenirs heureux en spectacle vivant m’accompagnent au cœur de cette nouvelle épreuve solitaire… Je vous invite donc à les partager, histoire que nous traversions cette épreuve tous ensemble, avant de renouer avec le plaisir de rire… et plus si affinités.

Alexandre Kominek au BO Saint Martin : un plaisir coupable à consommer sans modération

J’ai toujours vu les heures d’Alexandre Kominek avec une dimension personnelle. Quand je l’ai découvert à la Petite Loge, j’avais proposé l’angle du rencard pour découvrir le « bâtard sensible » qui se produisait sur scène.

Au BO Saint Martin, il n’était plus question de « bâtard sensible », puisque le nom du spectacle avait disparu. En revanche, la démarche restait personnelle puisque je choisissais de voir ce spectacle le jour de mon anniversaire. On retrouvait cet angle de plaisir coupable, égoïste ou défendu, c’est selon.

Ces démarches ne sont pas anodines. Si nous voyageons dans l’histoire de la comédie, les artistes qui jouent sur l’angle de la séduction sont nombreux. Alors, comment innover quand on suit les traces d’un marronnier comique ? La seule carte à jouer, c’est celle de la sincérité. Parce que tout le monde séduit, que cela se termine avec perte et fracas ou succès et donzelles. Et cela, Alexandre Kominek l’a bien compris et le célèbre avec brio.

Kominek, la bête de scène

Certains la jouent martyrs romantiques, d’autres losers sentimentaux. Alexandre Kominek est plus une bête de scène : plus animal, plus graphique. En somme, c’est le pire cauchemar/homme providentiel de toutes les Madame de Tourvel de ce monde… En d’autres termes, celui qui réveille toutes celles qui se cachent derrière un puritanisme de façade.

Résultat : le rire est aussi animal que l’artiste sur scène. Oubliez la pudeur, Alexandre Kominek préfère la dévotion. Un jeu impeccable, des anecdotes plus folles les unes que les autres, et cette dérision teintée de sensibilité qui enrobe le tout.

Malheureusement, ce type d’œuvre culturelle laisse parfois certains critiques de marbre. Jugée pas assez sophistiquée ou recherchée, tombant dans de la vulgarité, parfois… Laissez-moi contredire ces bienpensants et autres coincés du rire. Au risque de les décevoir, il y a de la finesse dans cette débauche hilarante, du message sous-jacent derrière ces moments de vie à la gloire relative… Seuls ceux qui passent outre les préjugés peuvent en profiter, et je ne boude pas mon plaisir de faire partie de cette caste !

Je terminerai avec ce bonus : après le spectacle, Alexandre me confiait sa déception. Il venait de jouer en Suisse et sortait de plusieurs soirées très réussies. À Paris, dans la nuit de cette fin d’hiver, il semblait refroidi. Malgré une prestation que je trouvais bonne, les premiers effets de la crainte de la pandémie avaient raréfié les spectateurs dans la salle. Sa déception démontrait qu’il ne se reposait pas sur ses acquis et en voulait toujours plus. Le marqueur d’un futur grand du rire.

[post_title] => Alexandre Kominek enflamme le BO Saint Martin [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => alexandre-kominek-bo-saint-martin [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-11-12 16:43:27 [post_modified_gmt] => 2020-11-12 15:43:27 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1009548 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 9032 [post_author] => 1 [post_date] => 2020-02-26 14:34:58 [post_date_gmt] => 2020-02-26 13:34:58 [post_content] =>

Bastien Morisson propose depuis peu son spectacle Tête de vainqueur au Théâtre BO Saint-Martin. Il m’a convié à découvrir cette heure, et j’ai pleuré de rire.

Bastien Morisson dans Tête de vainqueur : la critique d’un rodage

Bastien Morisson a commencé par une salle plutôt grande pour proposer son heure. Remplir 70 places un mardi soir est un pari audacieux, mais pas irresponsable : Bastien a préparé son coup l’an dernier. Il a multiplié la création de plateaux d’humour. Également, il a proposé de nombreux passages de 20 et 30 minutes, au Sonart notamment.

J’ai assisté à l’une de ces soirées, et Bastien Morisson a su me convaincre. La prestation n’avait rien de révolutionnaire, mais elle était très efficace. Si la technique et le jeu sont encore perfectibles, les anecdotes sont déjà puissantes.

Le talent de Bastien, c’est aussi de bien connaître la force de chacune de ses blagues. On vit le moment avec lui : son regard gêné vient souligner qu’il ose un trait d’esprit en freestyle. Non seulement, le public lui pardonne tout de suite cette expérience en cours d’acquisition, mais il en redemande.

Un spectacle qui va à 100 à l’heure

Je n’ai pas vu le temps passer, et c’est rare. Si le spectacle parle en grande partie de son quotidien de professeur remplaçant, il aborde également la relation avec sa petite amie américaine. Mention spéciale à la partie sur les cassettes audio des cours d’anglais, qui est très bien jouée et hilarante.

Comme Yazid Assoumani, un nouveau professeur vient apprendre le stand-up. Et il a déjà l’hilarité avec lui. L’expérience fera le reste ; pour l’heure, profitez d’une bonne soirée… Et comme le dit Bastien Morisson lui-même : « Venez, les sièges sont confortables, vous pourrez dormir si ça ne vous plaît pas. ». Rassurez-vous : comme devant Top Gear, vous ne risquez pas de vous endormir…

[post_title] => Avec Bastien Morisson, le rire sort vainqueur [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => bastien-morisson-tete-vainqueur-spectacle [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-02-26 14:35:07 [post_modified_gmt] => 2020-02-26 13:35:07 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=9032 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 3 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 1011028 [post_author] => 1 [post_date] => 2021-07-14 08:00:00 [post_date_gmt] => 2021-07-14 06:00:00 [post_content] =>

En juin et juillet, Cécile Marx a rodé son nouveau spectacle, Crue, au théâtre BO Saint Martin. Nous avons pu le voir avant sa programmation régulière dès la rentrée.

Cécile Marx, de comédienne à humoriste

Cécile Marx a l’expérience pour elle. Ce n’est pas son premier spectacle, puisque son premier one woman show Love Fiction remonte à 2016. Contrairement à cinq ans plus tôt, Cécile Marx assure à la fois l’interprétation et l’écriture. Ça, c’est uniquement la partie humoristique : son bagage de comédienne est également bien rempli avec de nombreuses comédies au théâtre, parmi lesquelles Couscous aux lardons. Avec Audrey Baldassare, elle a également coécrit et joué une comédie en tournée et à Paris avant le confinement.

L’humoriste doit donc continuer cette transition de comédienne à artiste-auteur dans un paysage où les talents sont nombreux. L’enjeu est de taille : mêler la maîtrise technique et l’originalité comique. Niveau technique, les bases sont là depuis longtemps. Cécile Marx a beaucoup d’assurance, sa présence scénique est au rendez-vous.

Niveau originalité, il reste une marge de progression. La première partie du spectacle est un peu poussive, comme en attestent les rires timides de l’assemblée. Heureusement, grâce à un jeu et un sens du mime impeccable, le spectacle prend une autre dimension pour finir en apothéose.

Crue : un spectacle à fort potentiel grâce à une polyvalence à toute épreuve

Cécile Marx se retrouve dans une situation où elle peut proposer beaucoup. Elle sait aborder de nombreux sujets, jouer sur de nombreux registres… Le micro-slam de fin apporte de l’émotion, le segment sur « parler avec les mains » marque les esprits, etc.

Le défaut de cette polyvalence, c’est qu’on a l’impression que Cécile Marx n’a pas encore décidé où elle voulait mener ce spectacle. Ce défaut est en réalité la preuve du potentiel de cette heure au BO Saint Martin. En effet, après quelques dates de rodage (et un changement de titre, déjà !), Cécile Marx a l’embarras du choix pour le construire.

Je vous conseille d’aller la voir deux fois : au début de l’automne pour vous faire une idée, puis lors des dernières pour exulter. Je vous garantis que vous verrez deux spectacles différents et que vous aimerez suivre ce talent. Difficile de pronostiquer jusqu’où elle pourra aller. Une chose est sûre, néanmoins : elle a toutes les cartes en main pour construire un spectacle mémorable. La balle est dans son camp !

[post_title] => Cécile Marx dans Crue : un nouveau spectacle en rodage [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => cecile-marx-spectacle-crue [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-07-14 17:17:48 [post_modified_gmt] => 2021-07-14 15:17:48 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1011028 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 3 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 8822c1a5914aba97c32cf69b055dc699 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

BO Saint Martin

Cécile Marx : affiche du spectacle Crue au Théâtre BO Saint Martin

Cécile Marx dans Crue : un nouveau spectacle en rodage

Alexandre Kominek au BO Saint Martin : affiche de son spectacle

Alexandre Kominek enflamme le BO Saint Martin

Bastien Morisson en spectacle

Avec Bastien Morisson, le rire sort vainqueur