WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => loic-fontaine
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 673
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => loic-fontaine
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 673
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => loic-fontaine
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 673
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => loic-fontaine
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 673
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 673
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 673
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => loic-fontaine
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 673
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (673) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (673) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (673)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 6835
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2019-09-12 12:06:22
                    [post_date_gmt] => 2019-09-12 10:06:22
                    [post_content] => 

Proposer un thème au Laugh Steady Crew ? Si vous vous demandez de quoi on parle, vous n’avez pas encore découvert la troupe de Thierno Thioune. Le concept de ce plateau : les humoristes doivent créer un sketch autour de 4 thèmes définis lors de la soirée précédente.

Ils ont une semaine pour se débrouiller avec des thèmes comme « les cheveux » ou « arracheurs de dents », ou encore « posologie ». Bon courage, donc ? Traditionnellement, je laisse le public choisir les thèmes. Mais pour la rentrée 2019, j’ai tenté l’expérience.

Mon thème au Laugh Steady Crew : Charles Leclerc

Pour ne rien vous cacher, j’avais trop peur d’énoncer mon thème, et en même temps trop envie. Parce que c’est toujours pareil : il y en a toujours un qui braille ce qu’il veut, et moi je me tais parce que je ne m’impose pas dans un groupe. Il me faut attendre un silence d’au moins quatre secondes. Et après qu’un mec passablement bourré a proposé : « sirop d’érable », j’ai pu profiter de ces quatre secondes.

Et ensuite, j’en ai pris quatre autres pour savourer l’instant et sortir mon thème à moi. Un thème qui semblait étranger à tout le monde.

— Charles Leclerc !

— Quoi ?

Il n’y a pas que les jeunes humoristes qui sont inconnus du grand public. Charles Leclerc l’est aussi. Même vous, lecteurs du spot du rire, vous avez peut-être manqué cet article où j’ai subrepticement glissé son blaz.

Après une brève explication de texte (merci Avril), c’est Loïc Fontaine qui a commencé à protester. Je l’aurais fusillé sur place, et je ne sais pas si mon agacement s’est senti. Toi, tu veux m’enlever mon thème à moi ? Tu sais pas quelle vie je mène, etc., etc. Laisse-moi cette victoire ou je te sors de la troupe (j’ai des contacts hauts placés).

Heureusement, le MC acceptait de faire figurer ce thème au Laugh Steady Crew, sans qu’aucun incident diplomatique n’intervienne. Ironie de l’histoire, Loïc Fontaine a choisi ce thème. Il faut dire que les deux derniers thèmes, « pissenlit » et « Pierre Metzger » (comprenez Pierre DuDza), étaient tout aussi complexes à traiter.

Contre toute attente, le thème fait un tabac

Quand tu proposes un thème au Laugh Steady Crew, tu as tellement envie d’être là la semaine suivante. Tu es dans un état d’esprit assez dictatorial car tu contrôles la créativité d’une partie d’une troupe artistique. Ils bossent pour ton petit plaisir égoïste. Et c’est légal.

Mais ce choix de thème n’était pas anodin. Il avait l’air complexe, parce que si vous n’avez pas les références hautement techniques d’un sport de niche, certaines références ne passent pas. Mais en réalité, pour bien connaître ce thème, le parallèle avec leurs destins respectifs existait. Au Laugh Steady Crew, on assiste à l’éclosion de talents — ce que Charles Leclerc est en train de vivre dans son monde de niche. Au final, quatre membres de la troupe ont choisi Charles Leclerc. J’avais déjà gagné.

Triomphe au Laugh Steady Crew

En pole position, Jean-Paul SP bosse son sujet

Jean-Paul SP, gagnant de l’open mic la semaine précédente, ouvrait la soirée. Il pouvait faire du sur, mais il tenait à se prêter au jeu du test. Pour l’avoir vu rôder ce passage au Buttes Chaumont Comedy Club, il avait vraiment envie d’en découdre.

Il avait vraiment bossé le sujet. Ça a permis au magazine AutoHebdo de vendre un exemplaire de plus, au podcast officiel de la Formule 1 de gagner un auditeur… et même à Netflix de faire connaître un peu mieux la série « Pilotes de leur destin ».

Le résultat était très satisfaisant. Déjà, c’était le seul à proposer des faits 100 % véridiques, et puis son angle sur la passion fonctionnait bien. Son capital sympathie aussi. Le seul regret, c’est de l’avoir vu débuter la soirée. Le MC l’a envoyé au casse-pipe. En éclaireur face à un public qui se rôdait encore, il a tenu bon et les applaudissements étaient généreux.

Je lui accorde donc le prix « Alain Prost » pour cette prestation. Bravo Jean-Paul !

Sur la première ligne, Mahaut prend un départ canon

Vous n’avez pas idée à quel point je m’amuse avec mes métaphores. La deuxième à passer sur le grill, c’est Mahaut. Forte d’un premier bon passage pour ses débuts dans la troupe, elle montrait encore qu’elle savait jouer aux avant-postes. Cette rookie enthousiasmante a failli tomber dans le cliché de dire que la Formule 1 ne consiste qu’à tourner en rond.

Heureusement, elle a évité la sortie de piste avec un angle très drôle et malin sur les héros du quotidien. En prime, elle a réussi à mettre sa patte et sa personnalité dans le sketch. Et que dire de son imitation du bruit des Formule 1 ! Pour m’y connaître grave sur le sujet, elle a été meilleure que les vrais protagonistes. Mahaut, tu peux le vérifier ici.

Je lui accorde donc le prix « Lando Norris » (un nouveau venu super drôle et populaire, roi des meme sur le web) pour cette prestation. Bravo Mahaut !

L’outsider Loïc Fontaine fait parler son expérience

Troisième à se prêter au jeu, Loïc Fontaine a clairement manqué son départ. Comme la semaine précédente, ses jeux de mots n’impressionnaient pas le public.

Mais Loïc Fontaine est un vétéran du rire par rapport à ses petits camarades. Techniquement, il sait mettre au point un sketch. La partie sur le père de Charles Leclerc était maladroite de mon point de vue, car je me disais que Loïc ne savait peut-être pas que Charles a perdu son père en 2017. Ou que son destin est très particulier.

Mais nous y reviendrons, et puis à part moi, personne ne savait qui il était. Loïc l’a vérifié grâce à un « Par applaudissements, qui connaît Charles Leclerc ». Il n’y avait que moi — ça me rappelle des souvenirs sur des humoristes qui posent la même question sur eux-mêmes. Certe Mathurin, je continuerai d’applaudir dans l’espoir de ne plus être seule. Passons !

C’est avec des panneaux de signalisation que Loïc Fontaine a débloqué son compteur de rires pour de bon. Une valeur sûre pour tous les gens qui connaissent les Ratz. Oh, non, encore une référence obscure qui mêle bagnole et blagues. Déso pas déso.

C’était un soulagement, le signe que Loïc venait de lancer sa saison. Comme quoi, il était pas si mal, ce thème !

Je lui accorde donc le prix « Sebastian Vettel » (un mec ultra-primé qui, malgré quelques passages à vide, sait toujours rebondir) pour cette prestation. Bravo Loïc !

Le favori de l’épreuve, Avril, glane un nouveau succès

Quand tu arrives en position de favori, tous les paramètres peuvent te faire chuter de ton piédestal. Bien sûr, tu arrives sur le ring avec la confiance de ton dernier succès.

Mais tu as tout à perdre dans cette position de numéro 1. On t’attend vraiment au tournant, l’intérêt médiatique grandit, etc. Vous l’avez sans doute lu plus haut, Avril était le seul à connaître Charles Leclerc. Aujourd’hui, je vous le dévoile en exclusivité : c’était un test.

Parce que c’est bien gentil, d’être découverte humour. Il faut savoir passer à l’étape supérieure et devenir une confirmation. Je lui avais dit que je n’avais aucune exigence. En réalité, j’attendais énormément. Il avait l’avantage de la connaissance du sujet, il ne devait pas se planter.

En sports mécaniques, une expression revient souvent : taille patron. Rien à voir avec le fait de tailler une pipe à son patron (ça, je l’écris simplement pour faire rire Pierre DuDza). Cela signifie donc que tu domines ton sujet de bout en bout.

On l’a dit plus haut, le destin de Charles Leclerc est compliqué. Il a perdu de nombreux proches tout au long de sa vie, et c’est cet angle-là qu’a choisi Avril. La dernière fois, c’était fin août. Le nombre de micro-références était dingue. Déjà, Avril commençait en demandant à une personne du public d’enlever sa casquette. Mais franchement, c’est exactement ce que les pilotes doivent faire dans les moments solennels et de recueillement. Purée, ce que ça commençait bien.

Mêler le comique et le tragique, c’est entrer dans la cour des grands du rire

Et commencer par évoquer la mort de Jules Bianchi, mêler le comique et le tragique… J’étais émue, moi qui ai suivi tous ces événements, parfois en direct. Je lui ai dit ensuite que c’était un bel hommage et une sacrée prise de risque.

Le public n’avait pas cet historique, mais il n’en a pas eu besoin. Les gens autour de moi éclataient de rire, tandis que l’intensité du passage allait en grandissant. Ensuite, c’était globalement du Avril dans le texte et dans le jeu. Une liste de personnes pour lesquelles Avril trouvait un lien avec Charles Leclerc. Un finish tranquille et efficace sur Pierre DuDza, son acolyte — comme un rappel du reste. Juste la bonne durée, et il s’en est allé.

Le meilleur moment intervenait finalement après le passage. Avril n’était pas pleinement satisfait. Et dans ce monde, qui, malgré les louanges de la foule et les compliments de ses pairs, continue d’être insatisfait ? Charles Leclerc. Mis à part quelques détails, je vous laisse comparer :

Il n’a pas le trac dans les moments importants même si au fond de lui ce n’est évidemment pas toujours simple. (…) C’est aussi un gros travailleur, très dur envers lui-même. Il a énormément confiance en lui et sait qu’il est très bon mais il met aussi la barre très haut. (…) La vitesse à laquelle il apprend m’impressionne.

Nicolas Todt parle de son poulain

Je lui accorde donc le prix « Charles Leclerc » pour cette prestation, synonyme de victoire. Bravo Avril !

Proposer un thème au Laugh Steady Crew : faites-le, c’est trop bien !

Peu de spectacles proposent au public une expérience aussi interactive que le Laugh Steady Crew. Je n’avais vraiment pas idée d’à quel point on a envie de voir le fruit du travail effectué. Moi, je venais simplement pour soutenir des talents en devenir. C’était la routine, comme d’habitude.

Là, ça m’a apporté une expérience nouvelle. Si vous avez une passion particulière comme moi, ou quelque chose que vous avez envie de voir développé sans embêter vos potes avec ça, c’est une aubaine. La chance de voir de nouvelles perspectives sur ce que vous connaissez le mieux. Je ne le referai pas pour ne pas traumatiser les humoristes, mais si j’étais une spectatrice classique, j’aurais rempilé avec un nouveau thème. Et vous, quelle sera votre proposition de thème ? Réservez pour le découvrir !

[post_title] => J’ai choisi un thème au Laugh Steady Crew, et c’était fou [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => theme-laugh-steady-crew-troupe [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-10-16 13:29:53 [post_modified_gmt] => 2020-10-16 11:29:53 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=6835 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 6699 [post_author] => 1 [post_date] => 2019-09-01 09:00:24 [post_date_gmt] => 2019-09-01 07:00:24 [post_content] =>

La rentrée humour, c’est la seule que l’on attend avec impatience. Quand l’école est un traumatisme ou que votre travail vous donne envie de claquer la porte, la comédie est là pour vous sauver.

Raison #1 de kiffer la rentrée humour : le dynamisme des comedy clubs

Vous l’avez sans doute entendu ces derniers mois : Shirley Souagnon veut révolutionner le monde des plateaux. Pardon, comedy clubs. Car si nous ne faisons pas vraiment la distinction aujourd’hui, tout va bientôt changer.

Plateau d’humour vs. comedy club : il va falloir faire la différence !

Pour rappel, un plateau d’humour correspond à un spectacle d’humour avec plusieurs humoristes. Un comedy club, c’est un lieu dédié à l’humour. Vous y retrouvez donc plusieurs plateaux d’humour sur une même semaine, voire sur une même journée.

Le (Jamel) Comedy Club répond partiellement à cette appellation, parce que le nombre de spectacles y est faible. En revanche, le Paname Art Café a su s’ériger en comedy club avec des spectacles qui commencent en début ou fin d’après-midi et qui vont jusqu'à 1 heure du matin. Tous les jours de l’année, même les jours fériés.

À la rentrée, Shirley Souagnon va dévoiler la transformation complète du Jardin Sauvage. La péniche du quai d’Austerlitz a connu un très beau développement cette année avec des scènes ouvertes et des plateaux plus confirmés. Le tout permet à de nombreuses personnes de jouer en français et en anglais.

Dans le même temps, elle va ouvrir un comedy club à la Goutte d’Or, à mi-chemin entre la rue d’Oran et de la rue Léon. Elle explique le tout à la fin de ce podcast (cherchez le logo du spot du rire pour retrouver sa promotion ;-)).

En plus de cela, les plateaux humour qui ont cessé d’accueillir du public cet été vont reprendre de plus belle en septembre. La transition est parfaite pour vous présenter la suite…

Raison #2 : le renouvellement du Laugh Steady Crew

On aurait pu être triste de voir des figures comme Aude Alisque et Manu Bibard s’émanciper du Laugh Steady Crew. Mettons de côté notre nostalgie : la saison 2019-2020 va marquer les esprits. Réservez pour être sûr d’y assister !

Avant cela, un mot sur la photo qui illustre cet article. Elle remonte au premier soir où j’ai assisté au plateau. Ce devait être la dernière soirée de la première saison. Nadim était l’invité du LSC, et j’étais là pour lui et sa trottinette. Depuis j’ai appris à apprécier la troupe autant que les invités. Revenons à aujourd’hui.

Commençons par les gagnants de l’Open Mic de la saison dernière. D’abord, le Gang des Bonnets composé d’Audrey Jésus et de Di Mambro intègre la promotion. C’est un vrai tour de force pour la troupe d’humoristes : sur la scène actuelle, en effet, ils ont une sacrée cote.

Si on parle moins d’elle, je peux vous dire qu’on me vend Anissa Omri en coulisses comme une future pépite. J’aime beaucoup ce qu’elle fait, et j’attends de voir cette tendance confirmée. Je suis comme Saint-Thomas, je dois en avoir le cœur net. La bonne nouvelle, c’est que l’exercice du test est parfait pour progresser rapidement. Un terrain de jeu qui conviendra également à Mahaut, bientôt en spectacle à la Petite Loge et qui pourra bénéficier d’un public plus large. Un exercice auquel elle a déjà pris part en passant par Le Meilleur Podcast d’Arezki Chougar cet été !

Des découvertes et des humoristes confirmés

Le Laugh Steady Crew, c’est aussi une émulation. Pour permettre à chacun de s’élever, il faut quelques humoristes qui ont de la bouteille. Dans le domaine, Hugo Gertner et Loïc Fontaine répondront présents. Ancien auteur du côté de chez Canal+, Hugo Gertner pourra s’en donner à cœur joie sur les thèmes imposés. Loïc Fontaine joue son spectacle depuis plusieurs années. Passé par le Théâtre la Cible en 2016, il a ensuite attiré un public plus large au Sentier des Halles ou au BO Saint Martin.

Enfin, certains auront l’avantage de connaître la maison : Avril et Pierre DuDza. On attendra nécessairement plus d’eux que l’année dernière. Bonne nouvelle pour eux : leur progression de l’an dernier et leur laboratoire de blagues, les Ouais Ouais Ouais, vont les y aider. Sans compter le spectacle à venir d’Avril à la Petite Loge. On vous en parle bientôt !

Raison #3 : les nouveautés des petites salles en cette rentrée humour

Eh oui, encore une transition parfaite en cette rentrée humour. Comme chaque année en septembre et en octobre, la programmation des théâtres évolue. Pour mieux vivre ce chamboulement, Le spot du rire vous propose un dispositif d’envergure.

Raison #4 : 1 jour, 1 reco, pour y voir plus clair dans la nouvelle génération humour

C’est du jamais vu sur le site : du 2 au 27 septembre, nous vous proposons la rubrique 1 jour, 1 reco. Du lundi au vendredi, à 10 heures, vous pourrez ainsi découvrir un spectacle à voir en cette fin d’année.

On est très fier de vous proposer cette nouveauté, qui amène une nouvelle supplémentaire !

Raison #5 : Le spot du rire plus mobilisé que jamais dès cette rentrée humour

Nous vous parlions de reconversion en tout début d’article… Ce n’est pas anodin. Cela fait plus de 5 ans que je navigue dans un monde très différent de l’humour. Et justement, l’humour a eu raison de ma vocation première.

Aller voir autant de spectacles et croire que l’on va pouvoir continuer à mener deux vies professionnelles, cela ne dure qu’un temps. J’ai fait un peu comme Sophie Bergeot (cf. Le Meilleur Podcast #21), et aujourd’hui, Le spot du rire est ma seule occupation.

Je vais bénéficier d’un accompagnement pour augmenter la portée de ce média humour. Car comme Shirley souhaite le faire en professionnalisant les plateaux, je veux aussi transformer cette activité pour la rendre pérenne.

Dans l’immédiat, on va vous proposer plus de contenus et on commence avec le retour des interviews. J’ai réussi à dénicher des rédacteurs passionnés, qui ont tous au moins rendu une production de qualité. Parmi elles, la présentation du festival de Concarneau, prévu en octobre. C’est pour moi essentiel de varier les points de vue, car ce que j’aime n’est pas forcément ce que vous appréciez. Plus les avis divergeront, plus il y aura de chances que nos recommandations vous parlent.

Pour le moment, tous mes rédacteurs sont des hommes et c’est dommage car j’ai vraiment besoin de diversifier tout ça. C’est l’un des nombreux axes de travail qui nous attend.

D’ici-là, bon retour en plateau d’humour et dans les salles de spectacle !

Et vous, pourquoi attendez-vous la rentrée humour ?

Dites-nous tout ! Qu’avez-vous envie de voir ou de retrouver en priorité ? ;-)

Crédits photo

© Laugh Steady Crew

[post_title] => 5 raisons de kiffer la rentrée humour [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => rentree-humour-2019 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-09-01 09:15:41 [post_modified_gmt] => 2019-09-01 07:15:41 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=6699 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 2 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 6835 [post_author] => 1 [post_date] => 2019-09-12 12:06:22 [post_date_gmt] => 2019-09-12 10:06:22 [post_content] =>

Proposer un thème au Laugh Steady Crew ? Si vous vous demandez de quoi on parle, vous n’avez pas encore découvert la troupe de Thierno Thioune. Le concept de ce plateau : les humoristes doivent créer un sketch autour de 4 thèmes définis lors de la soirée précédente.

Ils ont une semaine pour se débrouiller avec des thèmes comme « les cheveux » ou « arracheurs de dents », ou encore « posologie ». Bon courage, donc ? Traditionnellement, je laisse le public choisir les thèmes. Mais pour la rentrée 2019, j’ai tenté l’expérience.

Mon thème au Laugh Steady Crew : Charles Leclerc

Pour ne rien vous cacher, j’avais trop peur d’énoncer mon thème, et en même temps trop envie. Parce que c’est toujours pareil : il y en a toujours un qui braille ce qu’il veut, et moi je me tais parce que je ne m’impose pas dans un groupe. Il me faut attendre un silence d’au moins quatre secondes. Et après qu’un mec passablement bourré a proposé : « sirop d’érable », j’ai pu profiter de ces quatre secondes.

Et ensuite, j’en ai pris quatre autres pour savourer l’instant et sortir mon thème à moi. Un thème qui semblait étranger à tout le monde.

— Charles Leclerc !

— Quoi ?

Il n’y a pas que les jeunes humoristes qui sont inconnus du grand public. Charles Leclerc l’est aussi. Même vous, lecteurs du spot du rire, vous avez peut-être manqué cet article où j’ai subrepticement glissé son blaz.

Après une brève explication de texte (merci Avril), c’est Loïc Fontaine qui a commencé à protester. Je l’aurais fusillé sur place, et je ne sais pas si mon agacement s’est senti. Toi, tu veux m’enlever mon thème à moi ? Tu sais pas quelle vie je mène, etc., etc. Laisse-moi cette victoire ou je te sors de la troupe (j’ai des contacts hauts placés).

Heureusement, le MC acceptait de faire figurer ce thème au Laugh Steady Crew, sans qu’aucun incident diplomatique n’intervienne. Ironie de l’histoire, Loïc Fontaine a choisi ce thème. Il faut dire que les deux derniers thèmes, « pissenlit » et « Pierre Metzger » (comprenez Pierre DuDza), étaient tout aussi complexes à traiter.

Contre toute attente, le thème fait un tabac

Quand tu proposes un thème au Laugh Steady Crew, tu as tellement envie d’être là la semaine suivante. Tu es dans un état d’esprit assez dictatorial car tu contrôles la créativité d’une partie d’une troupe artistique. Ils bossent pour ton petit plaisir égoïste. Et c’est légal.

Mais ce choix de thème n’était pas anodin. Il avait l’air complexe, parce que si vous n’avez pas les références hautement techniques d’un sport de niche, certaines références ne passent pas. Mais en réalité, pour bien connaître ce thème, le parallèle avec leurs destins respectifs existait. Au Laugh Steady Crew, on assiste à l’éclosion de talents — ce que Charles Leclerc est en train de vivre dans son monde de niche. Au final, quatre membres de la troupe ont choisi Charles Leclerc. J’avais déjà gagné.

Triomphe au Laugh Steady Crew

En pole position, Jean-Paul SP bosse son sujet

Jean-Paul SP, gagnant de l’open mic la semaine précédente, ouvrait la soirée. Il pouvait faire du sur, mais il tenait à se prêter au jeu du test. Pour l’avoir vu rôder ce passage au Buttes Chaumont Comedy Club, il avait vraiment envie d’en découdre.

Il avait vraiment bossé le sujet. Ça a permis au magazine AutoHebdo de vendre un exemplaire de plus, au podcast officiel de la Formule 1 de gagner un auditeur… et même à Netflix de faire connaître un peu mieux la série « Pilotes de leur destin ».

Le résultat était très satisfaisant. Déjà, c’était le seul à proposer des faits 100 % véridiques, et puis son angle sur la passion fonctionnait bien. Son capital sympathie aussi. Le seul regret, c’est de l’avoir vu débuter la soirée. Le MC l’a envoyé au casse-pipe. En éclaireur face à un public qui se rôdait encore, il a tenu bon et les applaudissements étaient généreux.

Je lui accorde donc le prix « Alain Prost » pour cette prestation. Bravo Jean-Paul !

Sur la première ligne, Mahaut prend un départ canon

Vous n’avez pas idée à quel point je m’amuse avec mes métaphores. La deuxième à passer sur le grill, c’est Mahaut. Forte d’un premier bon passage pour ses débuts dans la troupe, elle montrait encore qu’elle savait jouer aux avant-postes. Cette rookie enthousiasmante a failli tomber dans le cliché de dire que la Formule 1 ne consiste qu’à tourner en rond.

Heureusement, elle a évité la sortie de piste avec un angle très drôle et malin sur les héros du quotidien. En prime, elle a réussi à mettre sa patte et sa personnalité dans le sketch. Et que dire de son imitation du bruit des Formule 1 ! Pour m’y connaître grave sur le sujet, elle a été meilleure que les vrais protagonistes. Mahaut, tu peux le vérifier ici.

Je lui accorde donc le prix « Lando Norris » (un nouveau venu super drôle et populaire, roi des meme sur le web) pour cette prestation. Bravo Mahaut !

L’outsider Loïc Fontaine fait parler son expérience

Troisième à se prêter au jeu, Loïc Fontaine a clairement manqué son départ. Comme la semaine précédente, ses jeux de mots n’impressionnaient pas le public.

Mais Loïc Fontaine est un vétéran du rire par rapport à ses petits camarades. Techniquement, il sait mettre au point un sketch. La partie sur le père de Charles Leclerc était maladroite de mon point de vue, car je me disais que Loïc ne savait peut-être pas que Charles a perdu son père en 2017. Ou que son destin est très particulier.

Mais nous y reviendrons, et puis à part moi, personne ne savait qui il était. Loïc l’a vérifié grâce à un « Par applaudissements, qui connaît Charles Leclerc ». Il n’y avait que moi — ça me rappelle des souvenirs sur des humoristes qui posent la même question sur eux-mêmes. Certe Mathurin, je continuerai d’applaudir dans l’espoir de ne plus être seule. Passons !

C’est avec des panneaux de signalisation que Loïc Fontaine a débloqué son compteur de rires pour de bon. Une valeur sûre pour tous les gens qui connaissent les Ratz. Oh, non, encore une référence obscure qui mêle bagnole et blagues. Déso pas déso.

C’était un soulagement, le signe que Loïc venait de lancer sa saison. Comme quoi, il était pas si mal, ce thème !

Je lui accorde donc le prix « Sebastian Vettel » (un mec ultra-primé qui, malgré quelques passages à vide, sait toujours rebondir) pour cette prestation. Bravo Loïc !

Le favori de l’épreuve, Avril, glane un nouveau succès

Quand tu arrives en position de favori, tous les paramètres peuvent te faire chuter de ton piédestal. Bien sûr, tu arrives sur le ring avec la confiance de ton dernier succès.

Mais tu as tout à perdre dans cette position de numéro 1. On t’attend vraiment au tournant, l’intérêt médiatique grandit, etc. Vous l’avez sans doute lu plus haut, Avril était le seul à connaître Charles Leclerc. Aujourd’hui, je vous le dévoile en exclusivité : c’était un test.

Parce que c’est bien gentil, d’être découverte humour. Il faut savoir passer à l’étape supérieure et devenir une confirmation. Je lui avais dit que je n’avais aucune exigence. En réalité, j’attendais énormément. Il avait l’avantage de la connaissance du sujet, il ne devait pas se planter.

En sports mécaniques, une expression revient souvent : taille patron. Rien à voir avec le fait de tailler une pipe à son patron (ça, je l’écris simplement pour faire rire Pierre DuDza). Cela signifie donc que tu domines ton sujet de bout en bout.

On l’a dit plus haut, le destin de Charles Leclerc est compliqué. Il a perdu de nombreux proches tout au long de sa vie, et c’est cet angle-là qu’a choisi Avril. La dernière fois, c’était fin août. Le nombre de micro-références était dingue. Déjà, Avril commençait en demandant à une personne du public d’enlever sa casquette. Mais franchement, c’est exactement ce que les pilotes doivent faire dans les moments solennels et de recueillement. Purée, ce que ça commençait bien.

Mêler le comique et le tragique, c’est entrer dans la cour des grands du rire

Et commencer par évoquer la mort de Jules Bianchi, mêler le comique et le tragique… J’étais émue, moi qui ai suivi tous ces événements, parfois en direct. Je lui ai dit ensuite que c’était un bel hommage et une sacrée prise de risque.

Le public n’avait pas cet historique, mais il n’en a pas eu besoin. Les gens autour de moi éclataient de rire, tandis que l’intensité du passage allait en grandissant. Ensuite, c’était globalement du Avril dans le texte et dans le jeu. Une liste de personnes pour lesquelles Avril trouvait un lien avec Charles Leclerc. Un finish tranquille et efficace sur Pierre DuDza, son acolyte — comme un rappel du reste. Juste la bonne durée, et il s’en est allé.

Le meilleur moment intervenait finalement après le passage. Avril n’était pas pleinement satisfait. Et dans ce monde, qui, malgré les louanges de la foule et les compliments de ses pairs, continue d’être insatisfait ? Charles Leclerc. Mis à part quelques détails, je vous laisse comparer :

Il n’a pas le trac dans les moments importants même si au fond de lui ce n’est évidemment pas toujours simple. (…) C’est aussi un gros travailleur, très dur envers lui-même. Il a énormément confiance en lui et sait qu’il est très bon mais il met aussi la barre très haut. (…) La vitesse à laquelle il apprend m’impressionne.

Nicolas Todt parle de son poulain

Je lui accorde donc le prix « Charles Leclerc » pour cette prestation, synonyme de victoire. Bravo Avril !

Proposer un thème au Laugh Steady Crew : faites-le, c’est trop bien !

Peu de spectacles proposent au public une expérience aussi interactive que le Laugh Steady Crew. Je n’avais vraiment pas idée d’à quel point on a envie de voir le fruit du travail effectué. Moi, je venais simplement pour soutenir des talents en devenir. C’était la routine, comme d’habitude.

Là, ça m’a apporté une expérience nouvelle. Si vous avez une passion particulière comme moi, ou quelque chose que vous avez envie de voir développé sans embêter vos potes avec ça, c’est une aubaine. La chance de voir de nouvelles perspectives sur ce que vous connaissez le mieux. Je ne le referai pas pour ne pas traumatiser les humoristes, mais si j’étais une spectatrice classique, j’aurais rempilé avec un nouveau thème. Et vous, quelle sera votre proposition de thème ? Réservez pour le découvrir !

[post_title] => J’ai choisi un thème au Laugh Steady Crew, et c’était fou [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => theme-laugh-steady-crew-troupe [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-10-16 13:29:53 [post_modified_gmt] => 2020-10-16 11:29:53 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=6835 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 2 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 2bcc2809009ee772a0247b83072bd943 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

Loïc Fontaine

Proposer un thème au Laugh Steady Crew

J’ai choisi un thème au Laugh Steady Crew, et c’était fou

Rentrée humour : le Laugh Steady Crew bien avant la saison 2019-2020

5 raisons de kiffer la rentrée humour