Le spot du rire a 1 an – Rétrospective

Juliette 10/06/2018

Depuis juin dernier, Le spot du rire vous offre une immersion dans les plateaux stand-up de Paris. Un an à œuvrer pour l’humour qui monte, qui crée et qui nous fait bien marrer. Retour sur les moments marquants de cette première année !

Détecter les nouveaux talents de l’humour

Le spot du rire, c’est d’abord référencer les plateaux humour. Au bout d’un an, on vous propose une trentaine de lieux à Paris, plus ou moins animés. Il en reste encore beaucoup à référencer. Il nous arrive de partager les événements de plateaux non référencés sur le site ; le mieux, c’est de suivre l’actualité de la page Facebook en plus de vérifier la liste des plateaux.

Aller dans les comedy clubs, c’est bien ; déceler qui vous fera rire demain, c’est mieux. Plutôt que de tester tous les spectacles d’humour à Paris, on a décidé de se concentrer sur l’évolution de certains. Pour cela, nous vous proposons chaque mois une nouvelle découverte de l’humour. Autre concept auquel on tient beaucoup : mettre en avant des artistes et expliquer pourquoi ils sont intéressants à suivre.

Se mettre dans la peau d’un humoriste

Autre moment phare de l’année : une séquence Vis ma vie d’humoriste. Quand on passe du temps en plateau d’humour, l’envie d’écrire et de faire rire monte crescendo. On ne peut donc pas éviter le phénomène. On est vivement sollicité : Fred Cham ou Ghislain Blique ont fait beaucoup pour que cela arrive.

C’était intéressant d’écrire sur la difficulté à monter sur scène alors qu’on a déjà beaucoup de matériel (comprenez : de texte). Cette période de déni, de préparation à se jeter dans le vide. Bien sûr, raconter comment cela se passe pendant et après. S’interroger : faut-il remonter sur scène ? La bonne nouvelle pour vous, c’est que c’est prévu le 18 juin au Jardin s’enjaille !

Comprendre le mécanisme des festivals d’humour

Depuis le lancement du spot du rire, on n’a pas chômé. Entre Édimbourg, Lyon ou encore Bordeaux et bien sûr Paris, on a assisté à de nombreux festivals d’humour. Et donc de concours d’humoristes. Vivre ces moments de l’intérieur avec les impressions des humoristes était très enrichissant.

Les voir poussés dans leurs derniers retranchements, englués dans des systèmes parfois injustes et difficilement objectifs nous a donné envie de leur rendre justice, parfois, et de relativiser sur les résultats. Après, on ne va pas se mentir… Quand on était d’accord avec le verdict, on a fanfaronné comme tout le monde !

Vous immerger dans le monde du stand-up

La différence entre le spot du rire et les autres sites d’humour, c’est l’envie de vous faire partager le monde de l’humour de manière intimiste. Cela passe donc par beaucoup d’expérimentation dans les sujets, des articles que vous ne verrez nulle part ailleurs.

Dans ce domaine, on retrouve un moment anecdotique : croiser un humoriste dans le métro, le trublion Lenny M’Bunga. On trouve que ce qualificatif lui sied à ravir. Passer d’une seconde banale à la présentation d’un humoriste qui compte de manière originale.

Il y a aussi des prises de risque, comme vivre un moment « gênant » avec Tareek. L’improvisateur hors-pair aime sortir le public de sa zone de confort, et il le fait avec brio, sachant toucher juste en une fraction de seconde.

Le spot du rire demain

L’année qui s’ouvre sera l’occasion de promouvoir les nouveaux plateaux. Je vais travailler à dénicher de nouveaux talents. Or, j’ai encore du mal à trouver quelqu’un qui se détache dans la toute nouvelle génération. On n’est pas bon immédiatement en stand-up, moi la première, donc je suis persuadée que cela va venir !

A propos de l'auteur