WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => josquin-chapatte
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 793
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => josquin-chapatte
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 793
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => josquin-chapatte
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 793
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => josquin-chapatte
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 793
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 793
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 793
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => josquin-chapatte
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 793
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (793) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (793) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (793)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 1010050
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2021-01-18 08:00:00
                    [post_date_gmt] => 2021-01-18 07:00:00
                    [post_content] => 

Créer et mobiliser son talent artistique est essentiel : voilà l’enseignement que je tire de l’année écoulée. Aujourd’hui, sans avoir d’idée précise sur ce que je vais vous raconter, je souhaite reprendre en douceur avec ce thème qui trotte dans toutes les têtes.

Nb. Cet article n’est finalement pas le premier de l’année. Je voulais être réactive sur la sortie du livre d’Alexis Le Rossignol le 14 janvier. Mais cet article a été rédigé antérieurement, il reste techniquement le premier de l’année ;-)

La création artistique déménage sur le web… mais pas que

Jusqu’ici, l’humour de 2021 se résume globalement à la création de contenus numériques. Les artistes se réapproprient l’espace public comme ils peuvent. Après Josquin Chapatte et ses visites guidées humoristiques de Montmartre, Matthieu Penchinat en a fait de même à Antibes pendant les fêtes… Peut-on parler de fêtes, d’ailleurs ? Ceux qui ont vu leurs proches ont parfois déchanté en apprenant qu’ils devenaient complotistes. Même si, comme vous le savez sans doute, le complotisme peut être très, très drôle si on décide de ne plus le prendre au sérieux.

Repos forcé

Pour ma part, j’ai passé plus de deux mois seule avec un kit de survie : mes souvenirs comiques. Le dernier spectacle que j’ai vu, c’était Haroun en rodage le 21 octobre 2020. Le dernier jeune humoriste que j’ai vu, c’est Humourman. Un taulier et un superhéros, puis une course effrénée pour respecter le couvre-feu. À 20h58 ce soir-là, j’ignorais à quel point l’attente allait être longue et incertaine. Pendant ces « fêtes », j’ai donc essayé de couper au maximum, ce qui signifiait d’arrêter d’écrire. Il fallait souffler après une année à produire malgré les mesures gouvernementales en réaction à la pandémie.

Mais comment souffler dans les circonstances actuelles ? Le destin m’a livré une réponse désagréable : mon corps a décidé de tomber malade. Pour oublier, j’ai surtout consommé des podcasts. Ils prennent plus de temps à écouter et sont plus agréables qu’une brève vidéo. Plus c’est long, plus c’est bon (enfin, dans ce cas de figure surtout…).

Un podcast bien-être pour aborder 2021

Réda Seddiki est un sage. Et pour tous les artistes qui intègrent des personnages dans leurs sketches, allez voir sa recommandation, StoryTANK.

Une nuit d’insomnie, donc, je me raccroche à ce qui me semble le plus vital : entendre ou voir des comiques. Arezki Chougar a enfin lancé son Patreon : je reçois une notification dès sa publication et je m’abonne sur-le-champ. Il n’y avait rien en ligne, encore, et je me disais qu’au pire, si je meurs, d’ici à ce que ma banque ferme les vannes, Arezki Chougar et ses invités pourraient prospérer.

Créer, continuer à écrire…

Autre élément vital, que cette interruption de travail me révèle : arrêter de stimuler sa créativité ou de faire ce que l’on aime est délétère. À l’inverse, c’est fou de sentir à quel point une passion peut animer, occuper l’âme et mener à une progression. J’aillais très bien quand j’écrivais, que je consommais et compilais des informations en masse.

Même sans lieu de représentation, la culture subsiste

Sans vie sociale ou lieu d’accueil des artistes, il demeure encore possible de créer. J’ajoute une précision importante : créer et produire sont deux choses différentes. Ainsi, j’imagine que profiter de cette période pour créer à son rythme, sans se mettre de pression pour publier régulièrement ou s’offrir en représentation à tout prix, sera bénéfique.

Pour cette reprise plus incertaine que jamais, je vais ainsi préférer la qualité à la régularité. Sans théâtres ouverts, l’inspiration reste limitée, mais elle est bien là. Je ne pourrais sans doute plus préparer mes contenus à l’avance bien longtemps… Pas grave, je gagnerais en spontanéité. Dans la même veine, les artistes ont démontré leur capacité d’adaptation l’an passé. Je sais qu’ils trouveront de nombreuses solutions pour continuer à s’exprimer.

Nous allons contourner les obstacles de Bachelot & co. J’y crois vraiment car il me reste le plus essentiel : mon besoin irrépressible de parler des artistes. C’est ce qui me meut, c’est mon antidote à l’anxiété et à mon rapport au vide. S’il existait un Questions pour un champion spécial humour, je candidaterais d’emblée. Ça tombe bien, le Barbès Comedy Club trouve aussi ce concept génial et propose un nouveau jeu dès ce mois de janvier ! Je pense aussi à HebdomadaireTV, la chaîne Twitch d’Alexandra Pizzagali et de Clément K…

Moralité : continuez à créer des contenus fun en 2021 !

Lorsqu’on lève le pied, on n’a qu’une envie : repartir. Je suis heureuse de vous retrouver par écrans interposés. J’ai hâte de découvrir de nouvelles péripéties, de nouvelles histoires à vous raconter. Plutôt que de vous lancer un « bonne année » sans conviction, voici ce que je préfère vous dire : bonne création artistique à tous !

Crédits photo

Capture d’écran du podcast Chougar Free (épisode 21 avec Louis Chappey et Morgane Cadignan)

[post_title] => Créer est essentiel : inventons l’humour de 2021 [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => creer-artiste-humour [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-01-18 13:05:31 [post_modified_gmt] => 2021-01-18 12:05:31 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1010050 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 9379 [post_author] => 1 [post_date] => 2020-03-17 19:13:43 [post_date_gmt] => 2020-03-17 18:13:43 [post_content] =>

Ces derniers mois, nous avons assisté aux spectacles de Josquin Chapatte et Jack Line. Ces deux humoristes atypiques ne nous ont pas permis d’écrire de critiques à proprement parler. Pourquoi certains spectacles ne se racontent-ils pas encore ? Et l’exercice de la critique est-il le bon pour parler de ces artistes ?

Jack Line et Josquin Chapatte : ne les mettez pas dans des cases !

Jack Line est un humoriste surréaliste, qui veut nettement se distinguer du reste du monde. Tout est particulier dans son humour, même si vous retrouvez des éléments auxquels vous raccrocher. Ce qu’on appelle un OVNI de l’humour utilise les mêmes procédés comiques, mais il le fait autrement.

Jack Line : des ressorts comiques reconnaissables, mais transformés pour une originalité inégalée

Commencer un spectacle par une lecture de la biographie de Mike Tyson, hacker les blagues de Toto et proposer une ambiance poétique… Tous ces ressorts participent à créer quelque chose de différent. Mais la qualité suit-elle ?

Lorsque la proposition artistique est audacieuse, elle est plus difficilement accessible. Elle ne se consomme pas comme un hamburger dans votre fast-food de quartier. Elle est nébuleuse, insaisissable… Parfois, certains trouveront cela aussi inutile que l’art contemporain, tandis que d’autres s’extasieront devant tant d’audace.

Josquin Chapatte : quelques fulgurances, un pas de côté dans l’humour qui déroute parfois

Josquin Chapatte avait un spectacle qui s’appelait Femme qui rit il y a encore quelques mois. Cela, couplé à une affiche peu engageante, donnait envie de tourner les talons.

Mais Josquin a changé de fusil d’épaule. Il a mis en avant son côté « professeur » et dégainé un titre qui n’avait rien à voir. Il est donc passé d’un titre à sonorités beauf à « Les enseignements aléatoires et incongrus du professeur Mass ». Ce n’est plus un virage à 180°, ce sont toutes les figures du jeu Coolboarders 3 combinées ! Oui, en cette période de confinement, les références vont être obscures…

Revenons à notre sujet. Alexis le Rossignol contribue à la mise en scène, et ça se ressent un peu dans la performance. Dans ce spectacle, il y a de tout : des chorégraphies, des jeux de mots audacieux sur des airs de samba et un rapport de séduction perturbant avec le public. C’est bizarre, parfois brillant, parfois plus compliqué à suivre… En somme, le spectateur vit une expérience très peu commune.

La critique traditionnelle meurt sous ces performances artistiques

Comment juger ? Aucune idée. Recommanderais-je ces spectacles à un ami ? Pas n’importe lequel, sans doute. Encore que… Je reste indécise. Rien à voir en apparence, dans quelques jours, vous pourrez écouter l’épisode du podcast Sur un plateau consacré aux blogs sur l’humour. Tristan Lucas a eu la gentillesse de nous y convier avec un expert ès critique humoristique, Criticomique.

Avant de vous en parler en détail dans un prochain article, sachez que pour moi, critiquer Jack Line et Josquin Chapatte n’est pas évident.

Il n’y a parfois pas de mot assez juste pour rendre compte de telles expériences. Est-ce bon ou mauvais ? Personne ne peut l’affirmer avec certitude, et cela me pose problème. Comment trancher ? Distinguer le chef d’œuvre d’un raté ? Je caricature, mais là, je trouve que vous êtes les mieux placés pour décider.

La meilleure manière de vivre ces spectacles, c’est de prendre la responsabilité d’aller les voir. Établir un contrat de confiance entre vous et l’artiste qui vous livre le pitch de son spectacle. Laissez-vous tenter, venez sans arrière-pensée et vous serez surpris d’adorer ! L’histoire dira si vous aimerez l’ensemble ou quelques perles disséminées ici et là…

Soyez courageux, audacieux dans vos choix : ils vous le rendront, et vous donnerez un signal fort à l’industrie. Oui, on peut être clivant et iconoclaste en humour, il y a un public pour cela. Vous serez à la hauteur de l’enjeu, et ces artistes atypiques s’élèveront avec votre curiosité. Merci de les soutenir, et rendez-leur rapidement visite après le confinement !

[post_title] => Jack Line et Josquin Chapatte : ça ne se raconte pas (encore) [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => josquin-chapatte-jack-line-critique-spectacle [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2020-03-20 12:53:17 [post_modified_gmt] => 2020-03-20 11:53:17 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=9379 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 2 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 1010050 [post_author] => 1 [post_date] => 2021-01-18 08:00:00 [post_date_gmt] => 2021-01-18 07:00:00 [post_content] =>

Créer et mobiliser son talent artistique est essentiel : voilà l’enseignement que je tire de l’année écoulée. Aujourd’hui, sans avoir d’idée précise sur ce que je vais vous raconter, je souhaite reprendre en douceur avec ce thème qui trotte dans toutes les têtes.

Nb. Cet article n’est finalement pas le premier de l’année. Je voulais être réactive sur la sortie du livre d’Alexis Le Rossignol le 14 janvier. Mais cet article a été rédigé antérieurement, il reste techniquement le premier de l’année ;-)

La création artistique déménage sur le web… mais pas que

Jusqu’ici, l’humour de 2021 se résume globalement à la création de contenus numériques. Les artistes se réapproprient l’espace public comme ils peuvent. Après Josquin Chapatte et ses visites guidées humoristiques de Montmartre, Matthieu Penchinat en a fait de même à Antibes pendant les fêtes… Peut-on parler de fêtes, d’ailleurs ? Ceux qui ont vu leurs proches ont parfois déchanté en apprenant qu’ils devenaient complotistes. Même si, comme vous le savez sans doute, le complotisme peut être très, très drôle si on décide de ne plus le prendre au sérieux.

Repos forcé

Pour ma part, j’ai passé plus de deux mois seule avec un kit de survie : mes souvenirs comiques. Le dernier spectacle que j’ai vu, c’était Haroun en rodage le 21 octobre 2020. Le dernier jeune humoriste que j’ai vu, c’est Humourman. Un taulier et un superhéros, puis une course effrénée pour respecter le couvre-feu. À 20h58 ce soir-là, j’ignorais à quel point l’attente allait être longue et incertaine. Pendant ces « fêtes », j’ai donc essayé de couper au maximum, ce qui signifiait d’arrêter d’écrire. Il fallait souffler après une année à produire malgré les mesures gouvernementales en réaction à la pandémie.

Mais comment souffler dans les circonstances actuelles ? Le destin m’a livré une réponse désagréable : mon corps a décidé de tomber malade. Pour oublier, j’ai surtout consommé des podcasts. Ils prennent plus de temps à écouter et sont plus agréables qu’une brève vidéo. Plus c’est long, plus c’est bon (enfin, dans ce cas de figure surtout…).

Un podcast bien-être pour aborder 2021

Réda Seddiki est un sage. Et pour tous les artistes qui intègrent des personnages dans leurs sketches, allez voir sa recommandation, StoryTANK.

Une nuit d’insomnie, donc, je me raccroche à ce qui me semble le plus vital : entendre ou voir des comiques. Arezki Chougar a enfin lancé son Patreon : je reçois une notification dès sa publication et je m’abonne sur-le-champ. Il n’y avait rien en ligne, encore, et je me disais qu’au pire, si je meurs, d’ici à ce que ma banque ferme les vannes, Arezki Chougar et ses invités pourraient prospérer.

Créer, continuer à écrire…

Autre élément vital, que cette interruption de travail me révèle : arrêter de stimuler sa créativité ou de faire ce que l’on aime est délétère. À l’inverse, c’est fou de sentir à quel point une passion peut animer, occuper l’âme et mener à une progression. J’aillais très bien quand j’écrivais, que je consommais et compilais des informations en masse.

Même sans lieu de représentation, la culture subsiste

Sans vie sociale ou lieu d’accueil des artistes, il demeure encore possible de créer. J’ajoute une précision importante : créer et produire sont deux choses différentes. Ainsi, j’imagine que profiter de cette période pour créer à son rythme, sans se mettre de pression pour publier régulièrement ou s’offrir en représentation à tout prix, sera bénéfique.

Pour cette reprise plus incertaine que jamais, je vais ainsi préférer la qualité à la régularité. Sans théâtres ouverts, l’inspiration reste limitée, mais elle est bien là. Je ne pourrais sans doute plus préparer mes contenus à l’avance bien longtemps… Pas grave, je gagnerais en spontanéité. Dans la même veine, les artistes ont démontré leur capacité d’adaptation l’an passé. Je sais qu’ils trouveront de nombreuses solutions pour continuer à s’exprimer.

Nous allons contourner les obstacles de Bachelot & co. J’y crois vraiment car il me reste le plus essentiel : mon besoin irrépressible de parler des artistes. C’est ce qui me meut, c’est mon antidote à l’anxiété et à mon rapport au vide. S’il existait un Questions pour un champion spécial humour, je candidaterais d’emblée. Ça tombe bien, le Barbès Comedy Club trouve aussi ce concept génial et propose un nouveau jeu dès ce mois de janvier ! Je pense aussi à HebdomadaireTV, la chaîne Twitch d’Alexandra Pizzagali et de Clément K…

Moralité : continuez à créer des contenus fun en 2021 !

Lorsqu’on lève le pied, on n’a qu’une envie : repartir. Je suis heureuse de vous retrouver par écrans interposés. J’ai hâte de découvrir de nouvelles péripéties, de nouvelles histoires à vous raconter. Plutôt que de vous lancer un « bonne année » sans conviction, voici ce que je préfère vous dire : bonne création artistique à tous !

Crédits photo

Capture d’écran du podcast Chougar Free (épisode 21 avec Louis Chappey et Morgane Cadignan)

[post_title] => Créer est essentiel : inventons l’humour de 2021 [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => creer-artiste-humour [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2021-01-18 13:05:31 [post_modified_gmt] => 2021-01-18 12:05:31 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=1010050 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 2 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => f40c4fb15904201f9d7b3bd3896b8ea3 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

Josquin Chapatte

Créer des podcasts : capture d'écran du podcast Chougar Free (Arezki Chougar)

Créer est essentiel : inventons l’humour de 2021

Josquin Chapatte et Jack Line : comiques hors du cadre (photo d’illustration)

Jack Line et Josquin Chapatte : ça ne se raconte pas (encore)