Hold-Up Comedy : le casse du siècle des nouveaux comiques

Juliette 13/01/2020

Lundi 20 janvier, l’Européen accueillera la finale du Hold-Up Comedy. Le parrain du tremplin, Baptiste Lecaplain, sera là pour soutenir les futurs noms du rire dans ce casse du siècle. À la présentation, vous retrouverez Thomas Angelvy. Avant de se rendre à la soirée, faisons le point sur les forces en présence.

Hold-Up Comedy : la nouvelle génération prépare le casse du siècle à l’Européen

Quelques jours après les Best de l’humour, le Hold-Up Comedy va lui aussi offrir une grande salle aux jeunes talents. Après une tournée de présélections dans toute la France, 6 humoristes s’affronteront lors de cette finale.

Les forces en présence

Vous pourrez voir Brahms, qui joue son spectacle en janvier au Théâtre Pixel. L’humoriste travaille dur en plateau depuis plusieurs années, notamment dans son fief, le Cocasse Comedy.

Il y aura également Nicolas Fabié. Son showcase à la Comédie des Boulevards nous a convaincus, et depuis son arrivée à Paris, il semble franchir chaque étape avec rapidité et dextérité.

Que dire de Maxime Stockner, dernier lauréat du Campus Comedy Tour ? Sa spécialité : son storytelling nourri d’autodérision, qui amènera le public à le découvrir et bien se marrer.

Aymeric Carrez, c’est l’humoriste qui navigue de concours en concours. Il travaille, ça, c’est sûr. Au spot du rire, il a souvent peiné à nous convaincre à 100 %. Pour autant, il bénéficie d’une belle réputation dans le monde des humoristes, qui louent régulièrement son talent. On continue de lui laisser une chance, car il n’est pas rare de passer à côté d’une proposition artistique. En prime, c’est quelqu’un de très sympathique — ça compte aussi.

Kévin Ozgoz, on a pu le voir sur une antenne régionale de France 3. Sa prestation semblait très correcte, et nous donne envie de voir ce que ça donne en vrai !

Enfin, Youri Garfinkiel est un humoriste belge qui se frotte de plus en plus aux scènes parisiennes. Sa communication nous promet un univers atypique entre humour, comédie, danse et absurde. La tentation est grande de balayer du revers de la main ce talent à cause de son marketing (son spectacle s’appelle You Rit et l’affiche peut effrayer le puriste de stand-up). Or tant qu’on n’a pas vu, on ne peut pas juger ! Et puis c’est du one-man assumé, on est prévenu… Pas de lutte des genres chez nous : l’important, c’est la qualité (le stand-up pourri, ça existe).

A propos de l'auteur