Le futur du spot du rire [Message personnel]

Juliette 04/08/2018

Le spot du rire, c’est un média web humour qui vous révèle la nouvelle génération de talents. Depuis juin dernier, je travaille sur ce projet avec le soutien de la communauté humour. Or, de temps en temps, il est important de réfléchir au futur de son site, surtout en cas de changements. Je me permets donc de vous parler de tout ça au lieu des contenus habituels. Vous les retrouvez partout ailleurs, pas d’inquiétude 😉

Vous aimez le spot du rire ? Donnez votre avis pour contribuer à son avenir !

Le spot du rire continue !

Tout d’abord, je m’excuse auprès de mes amis Facebook pour l’éventuelle frayeur occasionnée. J’ai commencé une publication avec le titre Arrêter le spot du rire ?. Autant vous dire qu’il y a peut-être eu une ou deux personnes en PLS. Désolée.

En vérité, je vais bientôt intégrer une nouvelle entreprise, ou tribu. Il paraît qu’on appelle ça comme ça s’il s’agit d’une start-up. Après une demi-décennie à faire un peu la même chose, je vais donc rejoindre Koober. Sans vous pitcher toute la société, ces personnes résument des livres de non-fiction pour aider les personnes en reconversion ou évolution professionnelle. Comme ça, les gens perdent moins de temps à lire, apprennent plus… et ont encore de l’énergie pour venir sur mon site, par exemple ! Avouez que c’est plutôt utile.

Futur du spot du rire : quelques changements, de grands projets

Concrètement, le futur verra moins de contenus sur Le spot du rire. L’idée est de conserver la qualité des publications. On va juste alléger le calendrier éditorial. Pour autant, voici les projets qui verront peut-être le jour.

Un podcast ? J’ai l’idée, si ça vous chauffe, on y va !

Rémi Boyes m’a gentiment suggéré de lancer un podcast. J’ai réfléchi, et j’ai trouvé cette idée. J’invite un ou une humoriste pour lui parler d’une thématique. Pour rendre cela original, la thématique est une névrose ou une limitation que j’ai et que j’aimerais soigner. Je me suis aperçue que je parle beaucoup de ce genre de choses. Pour être honnête, c’est sûrement les sujets où j’ai le plus de créativité en moi.

Voici un échantillon non contractuel, j’ai une liste bien plus conséquente en stock. Cela s’appellerait sûrement Faut-il s’inquiéter ? et l’humoriste viendrait trouver des choses rigolotes là-dedans. A chaque fois, je choisis un humoriste lié de près ou de loin au sujet.

Sujet Artiste
J’ai peur de l’eau Ghislain Blique, ancien pêcheur au large de l’Australie.
Je suis hypocondriaque, j’ai la peur du dentiste Seb Mellia, refuse actuellement qu’on lui arrache une dent.
J’ai peur des enfants en bas-âge Alexandra Pizzagali, humoriste leader sur le discours autour des femmes enceintes.
J’ai la phobie des bouilloires et je n’ai jamais mangé d’huîtres (liste non exhaustive autour des fruits de mer et de l’électrocution) Jean-Philippe de Tinguy, qui a déclaré avoir la phobie des arêtes une fois malgré une passion pour les huîtres.

Un festival d’humour international ? A vous de choisir !

Depuis le début du site, je suis allée voir des festivals d’humour. Je ne suis pas partie bien loin, hormis en Ecosse pour le Fringe. Là encore, voici une liste de festivals. En fonction du lieu, cela pourra peut-être prendre plus de temps. Le budget n’est pas le même pour l’Australie que pour l’Angleterre, on est d’accord.

  1. Décembre : Montreux, Suisse
  2. Février : Leicester, Angleterre – juste avant le Brexit, ça pourrait être la bonne idée
  3. Mars : Melbourne, Australie – j’en profiterai pour aller au Grand Prix de Formule 1, histoire d’amortir la chute du compte en banque avec des frais en plus
  4. Mai : Kilkenny, Irlande
  5. Juillet : Montréal, Canada

Si vous avez des suggestions, vous pouvez les préciser en commentaire. J’ai vu quelque chose à Brooklyn en septembre, mais c’est trop court pour cette année. Après tout, j’irai là-bas pour que vous fassiez les meilleurs choix de périples humoristiques !

A propos de l'auteur