Vers les 1 an du spot du rire – Des humoristes, de l’émotion

Juliette 13/05/2018

Parmi les humoristes qui comptent, on a pris beaucoup de plaisir à vous en faire découvrir certains. On a souhaité aller plus loin que les tendances humour autoproclamées pour évoquer ce qui nous parlait. On commence avec 3 de nos découvertes humour, au talent déjà bien prononcé.

Salomé Partouche et sa fusée

Salomé Partouche : cette femme est à part. On ressent la fragilité de l’artiste et humoriste dans toute sa splendeur. Et en même temps, une énergie et un dynamisme pour transformer l’ensemble en force.

En se concentrant sur des personnages habituellement éloignés des projecteurs, elle atteint son but. Incroyable de justesse et de passion sur scène, elle incarne des personnages situés entre la peur d’avancer et l’espoir d’un monde meilleur. On en est sûr, elle est bien aux commandes de sa fusée. On a vraiment envie de la voir toucher les étoiles.

Je vous ai déjà raconté ma rencontre avec Salomé, c’était lors de son 30-30 avec Christo Ntaka. L’une des meilleures soirées humour que j’ai passées, bien underground comme il faut.

Alexandra Pizzagali et sa tête

Sortie de quasi-nulle part, l’humoriste Alexandra Pizzagali a rapidement mis tout le monde d’accord. C’est souvent avec pudeur que la jeune femme vous fera part de son travail. Sur scène, la transformation s’opère : elle devient alors une machine de guerre, très touchante et en phase avec le moment.

Alexandra Pizzagali, c’est déjà une plume marquante. Cette voix « de radio » a ainsi surpris Rémi Boyes lorsqu’ils ont joué sur la même scène pour la première fois. Adoubée par ses pairs et la critique, Alexandra Pizzagali gravit les échelons avec un spectacle un peu atypique. On peut donc faire de l’humour irrévérencieux avec classe et maîtrise, et Alexandra Pizzagali est de celles qui le prouvent chaque semaine.

Axel Cormont, humoriste et comédien taille patron

J’ai peu parlé de cet artiste, sûrement en raison de son absence des scènes ouvertes. Après tout, l’homme est davantage dans un humour absurde pur, avec beaucoup d’émotion et de messages. Des messages qu’il fait encore mieux passer face caméra.

Premier fait d’arme d’Axel Cormont : Je suis moi, un court-métrage de Tom Barta dans lequel Axel Cormont tente de braver l’impossible à la quête d’un rêve. On préfère ne pas tout vous dévoiler et d’apprécier cette pastille comme elle le mérite.

Tout autre registre : Axel vient d’apparaître dans un nouveau court-métrage de Tom Barta pour sensibiliser à la collecte des données personnelles. Encore une fois, une belle réalisation, qui montre qu’on a affaire à une équipe extrêmement talentueuse.

En tant que public, j’ai vu le spectacle d’Axel Cormont en 2016. Historiquement, c’est le premier spectacle que je suis allée chercher dans les tréfonds de BilletRéduc. J’ai enchaîné avec David Azencot, Maxime Gasteuil et Jean-Philippe de Tinguy… vous connaissez la suite !

A propos de l'auteur