Pourquoi vous ne lirez pas d’interview de Thomas Wiesel

Juliette 08/01/2020

Comme vous le savez, Thomas Wiesel joue au Point Virgule en janvier en dépit des grèves. L’humoriste suisse est aussi disponible pour les médias qui souhaitent le rencontrer. Assez motivée sur le principe, j’ai finalement décidé de laisser passer l’opportunité : voici pourquoi.

Internet sait déjà beaucoup sur Thomas Wiesel, une interview en plus ne vous apprendrait rien

Vous voulez tout connaître de Thomas Wiesel ? Oui, il vous suffit juste de cliquer sur la phrase : la Radio Télévision Suisse lui a posé des questions d’année en année. Cuisiné de toutes parts, il est donc passé « sur le grill » le 11 août 2013, par exemple.

C’est aussi en 2013 qu’il improvisait un stand-up devant Michel Boujenah. Je dois vous confesser que cette interview et ce passage stand-up, je les ai déjà regardés plusieurs fois.

Sept ans plus tard, voici ce qui sort des ondes côté français :

J’ai épluché internet en long et en large, même si YouTube m’a encore trouvé une interview complètement inutile du lausannois avant un match de foot, dans des tribunes. Même ça, je l’ai vu. Et le pire, c’est que je regardais des vidéos archives de Blaise Bersinger, qui est une autre personne. Je vous jure, j’ai rencontré les deux… Tout ça pour dire que YouTube avait encore de la ressource.

Une liste de questions hypothétique

Tout de même, Thomas Wiesel me rend curieuse, suffisamment pour trouver 12 questions. Alors, creusons-nous la tête. À un moment donné, j’aurais probablement voulu savoir…

QuestionRéponse dans…
Pourquoi avoir créé le spectacle « Ça va. » ?Les gens qui doutent, Fanny Ruwet
Anticipe-t-il de passer un meilleur moment à Paris en janvier ?L’invité de la matinale, RTS
Ce qu’il peut dire de son « mentor », Nathanaël Rochat, et vice versa ?Les bras cassés, Couleur3
Comment gère-t-il l’après-scène avec les fans ? Pourquoi cela engendre-t-il du malaise ?Le spectacle (aperçu en rodage à Lyon) et Dans la tête d’un timide, RTS, et probablement d’autres
Les raisons de sa pause après avoir présenté Mauvaise Langue ?L’invité du 12h30, RTS
Comment cohabite-t-il avec ses émotions ?Le spectacle (aperçu en rodage à Lyon) et Sur les pas de Thomas Wiesel, RTS
Quel est son processus d’écriture de blagues, en général et pour un spectacle en particulier ?L’invité de la matinale, RTS (pas le même jour que le précédent)
Pourquoi sait-on autant de choses sur lui, même sur des sujets moins drôles ?L’invité de la matinale, RTS (là, c’est le même entretien que le précédent), Entre nous soit dit
Pourquoi le cadre codifié d’un spectacle humour le rassure-t-il pour s’adresser au public ?L’invité de la matinale, RTS (toujours le même entretien que le précédent)
Comment est-il devenu humoriste, l’a-t-il vu venir ?Sur les pas de Thomas Wiesel, RTS
D’où provient son intérêt pour les causes et associations, et pourquoi son engagement va plus loin qu’un simple discours ?L’invité du 12h30 et Cœur à cœur
[La question fun-légère qui justifie ma demande d’interview et mon travail préalable de fourmi.] Peut-il commenter l’expression « casanier branleur », qui a déjà servi à le définir ?Thomas Wiesel rencontre l’écrivain-cycliste Claude Marthaler (vous saurez aussi si Michel Boujenah pleure pendant l’amour)

CQFD : toutes les réponses existent déjà.

Interview de Thomas Wiesel : profite de ton temps, on sait que tu es bon

Au final, la motivation de solliciter une interview devient purement égoïste. Bloquer un comique bankable pendant une heure juste pour soi, c’est quelque chose que je peux totalement faire pour mon propre plaisir. Par contre, il faut prétendre avoir encore des questions à poser. Je ne sais pas jouer cette carte juste pour faire genre, donc je vais le laisser profiter de Paris et vous informer peut-être mieux encore sans cette entrevue. En plus, si ça déclenche nos deux timidités en simultané

Avec tout cela, vous pouvez vous forger une opinion sur Thomas Wiesel. Ça vous prendra 3 heures devant votre écran. Vous pouvez aussi vous fier à moi, qui ai déjà tout vu et mouliné. Je valide que ça donne envie d’en savoir encore plus de la personne avec ses propres mots. Le mieux, c’est de le voir en spectacle (encore une fois, on vous encourage) !

Crédits photo

© Laurent Bleuze / RTS

A propos de l'auteur