La découverte du mois – Septembre 2018 – Fred Cham

Juliette 15/09/2018

Fred Cham, c’est le talent brut qui s’écoute. Il aurait pu s’appeler Eric Eau, jouer davantage et s’offrir une réputation solide dans le milieu du stand-up. C’est surtout un type d’une générosité sans borne. Son plus grand loisir : convaincre son interlocuteur de monter sur scène.

Fred Cham : un geek de comédie

Au lancement du spot du rire, j’ai proposé à Louis Dubourg d’être la caution culturelle stand-up du site. Fred Cham pouvait aussi jouer ce rôle. De Nanette à Louis C.K., il est incollable. L’amoureux de comédie à l’état brut. Découvrez-le en doublade avec Nathan Bensoussan, quand il avait son comedy club l’année dernière.

Son humour va probablement évoluer suite au special d’Hannah Gadsby. Il me confiait en effet avoir ressenti la même gêne qu’elle. L’auto-dérision permanente le dérange donc, même s’il n’avait jamais mis les mots sur ce malaise. Pourtant, l’autodérision est une force dans son stand-up. Elle le porte vers les bons passages, ceux des publics conquis. J’imagine, cela dit, qu’il faut composer avec son ego, sa confiance en soi et ne pas se faire violence en permanence au service du rire du public.

Sur le plaisir de voir Fred Cham sur scène

Quand Fred Cham ne joue pas, il manque à la scène. Rémi Boyes me confiait que s’il jouait davantage, il surpasserait tous les autres. Or, Fred Cham s’investit surtout dans une multitude de projets créatifs. Il y met à profit son talent d’écriture et son sens de l’humour acéré. Sans oublier son amour de la BD, qu’il partage avec Joseph Roussin. Pour en savoir plus, redécouvrez l’épisode d’Un café au lot7 avec Fred Cham !

Bon improvisateur, il joue régulièrement à La croisière s’amuse. On a tout de même la chance de l’y voir là-bas (si le plateau survit, et il le faut !). L’avenir pourrait aussi le mener à reprendre un plateau. Une chose est sûre : on continuera à prendre du plaisir à voir Fred Cham sur scène. Qu’il fasse des pompes ou non (c’est arrivé, et c’était fou !).

Crédits photo

© Fabrice Mawule Houessou

A propos de l'auteur