WP_Query Object
(
    [query] => Array
        (
            [tag] => charlotte-creyx
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 546
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => charlotte-creyx
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 546
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [query_vars] => Array
        (
            [tag] => charlotte-creyx
            [error] => 
            [m] => 
            [p] => 0
            [post_parent] => 
            [subpost] => 
            [subpost_id] => 
            [attachment] => 
            [attachment_id] => 0
            [name] => 
            [pagename] => 
            [page_id] => 0
            [second] => 
            [minute] => 
            [hour] => 
            [day] => 0
            [monthnum] => 0
            [year] => 0
            [w] => 0
            [category_name] => 
            [cat] => 
            [tag_id] => 546
            [author] => 
            [author_name] => 
            [feed] => 
            [tb] => 
            [paged] => 1
            [meta_key] => 
            [meta_value] => 
            [preview] => 
            [s] => 
            [sentence] => 
            [title] => 
            [fields] => 
            [menu_order] => 
             => 
            [category__in] => Array
                (
                )

            [category__not_in] => Array
                (
                )

            [category__and] => Array
                (
                )

            [post__in] => Array
                (
                )

            [post__not_in] => Array
                (
                )

            [post_name__in] => Array
                (
                )

            [tag__in] => Array
                (
                )

            [tag__not_in] => Array
                (
                )

            [tag__and] => Array
                (
                )

            [tag_slug__in] => Array
                (
                    [0] => charlotte-creyx
                )

            [tag_slug__and] => Array
                (
                )

            [post_parent__in] => Array
                (
                )

            [post_parent__not_in] => Array
                (
                )

            [author__in] => Array
                (
                )

            [author__not_in] => Array
                (
                )

            [meta_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                )

            [ignore_sticky_posts] => 1
            [suppress_filters] => 
            [cache_results] => 1
            [update_post_term_cache] => 1
            [lazy_load_term_meta] => 1
            [update_post_meta_cache] => 1
            [post_type] => 
            [posts_per_page] => 18
            [nopaging] => 
            [comments_per_page] => 50
            [no_found_rows] => 
            [order] => DESC
            [offset] => 
            [orderby] => date
            [post_status] => publish
            [tax_query] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [field] => ID
                            [terms] => 546
                            [include_children] => 
                        )

                )

        )

    [tax_query] => WP_Tax_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                    [relation] => AND
                    [0] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 546
                                )

                            [field] => ID
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 
                        )

                    [1] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 546
                                )

                            [field] => term_id
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                    [2] => Array
                        (
                            [taxonomy] => post_tag
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => charlotte-creyx
                                )

                            [field] => slug
                            [operator] => IN
                            [include_children] => 1
                        )

                )

            [relation] => AND
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                    [0] => wp_term_relationships
                    [1] => tt1
                    [2] => tt2
                )

            [queried_terms] => Array
                (
                    [post_tag] => Array
                        (
                            [terms] => Array
                                (
                                    [0] => 546
                                )

                            [field] => ID
                        )

                )

            [primary_table] => wp_posts
            [primary_id_column] => ID
        )

    [meta_query] => WP_Meta_Query Object
        (
            [queries] => Array
                (
                )

            [relation] => AND
            [meta_table] => 
            [meta_id_column] => 
            [primary_table] => 
            [primary_id_column] => 
            [table_aliases:protected] => Array
                (
                )

            [clauses:protected] => Array
                (
                )

            [has_or_relation:protected] => 
        )

    [date_query] => 
    [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS  wp_posts.ID FROM wp_posts  LEFT JOIN wp_term_relationships ON (wp_posts.ID = wp_term_relationships.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt1 ON (wp_posts.ID = tt1.object_id)  LEFT JOIN wp_term_relationships AS tt2 ON (wp_posts.ID = tt2.object_id) WHERE 1=1  AND ( 
  wp_term_relationships.term_taxonomy_id IN (546) 
  AND 
  tt1.term_taxonomy_id IN (546) 
  AND 
  tt2.term_taxonomy_id IN (546)
) AND wp_posts.post_type = 'post' AND ((wp_posts.post_status = 'publish')) GROUP BY wp_posts.ID ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 18
    [posts] => Array
        (
            [0] => WP_Post Object
                (
                    [ID] => 5669
                    [post_author] => 1
                    [post_date] => 2019-02-10 11:54:32
                    [post_date_gmt] => 2019-02-10 10:54:32
                    [post_content] => 

Je devais aller voir Charlotte Creyx en spectacle depuis très longtemps. Cette humoriste atypique me scotche à chaque fois. Rendez-vous pris le samedi 9 février au Théâtre de Dix Heures, à 17 heures.

Charlotte Creyx avec un X : vous n'êtes pas (tous) prêts

Pourquoi ai-je mis autant de temps à voir Charlotte Creyx ? Passée par La Petite Loge et Le Point Virgule, je lui ai promis de venir... mais les horaires ne collaient pas. J'avais malheureusement toujours autre chose à faire.

Quand j'ai vu qu'elle jouait le samedi après-midi, à un horaire où la concurrence est rude et mon sommeil préservé, je n'ai pas hésité bien longtemps.

Avant cela, j'avais vu de nombreux passages en plateaux : Dimanche Marrant, le Paname Art Café... Or c'est au Motel Comedy Club qu'elle m'a bluffée. Là, je savais qu'il ne fallait plus procrastiner en lisant des articles détaillant son parcours. Le phénomène prenait de l'ampleur. Et j'étais prête à le découvrir.

Un spectacle sans concession

Disons-le tout net : Charlotte Creyx n'est pas pour tout le monde. Elle ne cherche pas à rassembler et plaire sans substance. Son spectacle est un petit bijou, car elle va au bout des choses. La proposition artistique est osée, et elle ne reviendra pas vous chercher.

Cela ne veut pas dire qu'elle ne fera pas d'effort : dans le spectacle, vous pourrez aussi accéder à des thèmes assez familiers des théâtres. Quand elle parlera des relations hommes-femmes, soyez en alerte et reprenez le train du rire.

Alors, de quoi s'agit-il ? Un peu d'absurde, d'humour sur la noirceur du monde et une démonstration de charisme. Charlotte Creyx devient attachante lorsqu'elle joue avec son propre ridicule. Elle ne tombe jamais dans l'excès, même si elle joue régulièrement avec les limites.

Pendant le spectacle, je me suis dit que j'avais envie de le revoir juste pour son entrée. Heureusement, elle nous offre un rappel de cette chorégraphie qu'on a tous eu envie d'exécuter en public... sans jamais oser.

En vidéo : Charlotte Creyx tout aussi loufoque

Merci d'oser, Charlotte !

Combien de fois ai-je créé un malaise en société ? Cela se chiffre à plusieurs occurrences par jour. Dans un monde d'e-réputation et de masques sociaux, l'humour devient l'un des seuls échappatoires. Alors quand on joue le borderline à fond, c'est irrésistible.

Charlotte doit vraiment trouver son public, et il existe. Je l'ai entendu rire dans cette salle. Tout le monde n'avait pas forcément les clés, mais celles qui l'avaient (uniquement des filles) voulaient sortir le rire qui vient des tripes. Celui avec lequel Monsieur Fraize joue depuis des décennies.

Je l'avais, moi aussi, mais je n'osais pas le sortir pleinement. J'ai pleuré de rire à deux ou trois reprises, mais si le public était plus chaud, je l'aurais moins censuré.

La minute pédagogique : suis-je prêt(e) à aller voir Charlotte Creyx ?

Rassurez-vous : il est facile de rentrer dans l'univers de Charlotte Creyx. Il faut juste accepter de la laisser prendre le contrôle. Partir dans son univers, un peu comme pour Yacine Belhousse.

Je vous arrête tout de suite : si vous pensez que c'est encore un truc élitiste de théâtreux, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Disons que si votre humour est terre-à-terre, que le second degré vous laisse pantois, vous pouvez jouer le rôle du spectateur aigri et passer un moment mitigé.

C'est d'ailleurs là que le spectacle vivant devient intéressant : le public joue un rôle clé dans l'explosion d'un artiste. Alors, suivez un cours express d'absurde auprès de nos talents maison (Jean-Philippe de Tinguy, Nadim...) et d'autres (Axel Cormont...). Là, vous aurez alors une chance de prendre du plaisir comme jamais dans un théâtre. Prêt à lâcher prise ?

[post_title] => Charlotte Creyx en spectacle : quelle expérience ! [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => charlotte-creyx-spectacle-critique [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-11-14 13:19:33 [post_modified_gmt] => 2019-11-14 12:19:33 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=5669 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 5094 [post_author] => 1 [post_date] => 2018-08-31 17:44:07 [post_date_gmt] => 2018-08-31 15:44:07 [post_content] => La rentrée de l'humour s'annonce chargée ! Entre festivals, spectacles et 30-30, vous n'aurez pas le temps de tout voir. Et nous non plus. Le mieux, c'est qu'on se partage les rôles. Ça vous va ? Plus sérieusement, voici une sélection (non exhaustive !) des spectacles à voir en septembre.

Festivals : notre sélection

Soit tout le monde s'est mis d'accord pour organiser un festival en septembre, soit les événements humour se multiplient de manière exponentielle. Comme par magie, ils se succèdent sans se superposer. Bravo. Le plus médiatisé ? Debout Paris Festival, du 14 au 16 septembre ! Les principaux plateaux d'humour de la capitale changent de lieu. Trois péniches en bord de Seine vont accueillir les humoristes le temps d'un week-end et d'une vingtaine d'événements. La programmation est tellement massive que vous trouverez forcément votre bonheur. L'entrée de chaque plateau va de la gratuité (ou préréservation d'un euro) à 20 euros pour la soirée phare, la Topito Comedy Night. Il y a même une scène ouverte... Le plus militant ? Gala d'humour hommage à mai 68, le 17 septembre ! Article X, l'association étudiante de Nanterre créatrice de l'Arti'Show, organise la soirée. Elle réunira des humoristes engagés et des politiques. Le plus local ? Paris Paradis, du 21 au 23 septembre ! Le Parisien organise ce festival à la Félicita, un lieu situé à Station F. La Nouvelle Seine les conseille pour programmer les deux scènes stand-up, les 21 et 22 à 19 heures. Le thème de la soirée du 21 est girl power, on peut s'attendre à un plateau féminin. Paris Paradis annonce la programmation début septembre. Ce festival est davantage culturel que stand-up, l'idée est de donner envie aux parisiens de voir leur ville comme un paradis. Je n'arrive pas à écrire cette phrase sans avoir l'air cynique, mais c'est vraiment leur pitch. Le plus premium ? Festival désobéissant, du 23 au 30 septembre ! Vous y retrouverez de nombreuses têtes d'affiche en plateau ou en spectacle. Retrouvez la programmation complète sur le site du Théâtre des Deux Ânes.

La Petite Loge : notre sélection

Le plus petit théâtre de la capitale sait y faire en matière de programmation. S'il y a beaucoup de changements en cette rentrée, on vous conseille l'immanquable Alexandre Kominek. Issu de la nouvelle génération des humoristes suisses, il n'est pas là pour faire de la figuration. Le titre de son spectacle, Bâtard sensible, donne le ton. On retrouve également deux artistes en devenir : Clément K et Morgane Cadignan. Leur préparation dure depuis des mois. Ils ont accumulé les plateaux et les 30-30 en se faisant remarquer, un peu comme Nadim à ses débuts sur scène.

Théâtre du Marais : notre sélection

En cette fin d'année, vous allez continuer d'aimer le Théâtre du Marais. Ce Point Virgule 2.0 poursuit sa programmation de qualité. On vous propose d'y découvrir quatre filles. D'abord, les immanquables Marina Rollman et Melha. Plébiscitées par la critiques, elles ont une singularité à ne pas manquer. Le Théâtre du Marais, c'est aussi l'antre d'Alexandra Pizzagali et Marion Mezadorian. Le grand public a découvert la première avec sa vidéo sur les femmes enceintes. Son personnage trash éveille les trolls, qui s'en donnent à cœur joie sur le web. Dommage qu'elles ne prennent pas la peine de voir le spectacle en entier, elles comprendraient ce qui se trame. Mais quand on veut déverser sa haine, on ne réfléchit pas. Marion reprend quant à elle son spectacle Pépites. Elle sort du tournage d'un film avec Kad Merad, où elle occupe un second rôle. Cet été également, elle s'est rendue au festival Comediha au Québec aux côtés d'humoristes tels que Paul Dechavanne. La machine est en marche ! Entre poésie et émotion dissimulée par du trash, ces deux artistes vous étonneront en cette rentrée de l'humour !

Point Virgule : notre sélection

Malgré ma comparaison entre le Théâtre du Marais et le Point Virgule, ce lieu garde ses lettres de noblesse. Après Philippe-Audrey Larrue St-Jacques, c'est au tour de François Bellefeuille de jouer des exceptionnelles les 9 et 10 septembre. Je connais une fan absolue de l'humour québécois qui attend ça avec impatience. Elle me bombarde littéralement de messages en cette rentrée de l'humour. Dans les spectacles réguliers, on vous conseille les immanquables Panayotis, Fadily Camara et Greg Romano. On vous encourage aussi à découvrir Didou. Passé par le Trempoint et... le Théâtre du Marais, Didou est aussi énergique sur scène que drôle. C'est un vrai plaisir de le voir jouer.

Théâtre de Dix Heures et Palais des Glaces : notre sélection

On vous propose un même humoriste dans deux salles différentes, avec deux spectacles distincts. Charles Nouveau propose son seul-en-scène habituel, Joie de vivre, et Hors-Jeu, son spectacle 100% foot. On l'a vu en rodage au Paname Art Café puis au Point Virgule. Autant vous dire que les deux spectacles sont déjà bien travaillés. Vous pouvez voir Joie de vivre au Petit Palais des Glaces, ce qui me réjouit. Avoir le DVD d'Eric et Ramzy au Palais des Glaces dans ma bibliothèque rend ce lieu culte à mes yeux. Grâce à Charles Nouveau, je vais le découvrir en vrai avec une certaine émotion. C'est peut-être un peu trop, mais pour moi ça veut dire beaucoup. En plus de Charles Nouveau, le Théâtre de Dix Heures accueille aussi Charlotte Creyx. Je vous la conseille en découverte, même si pour moi, cette fille a beaucoup plus de bouteille.

Sentier des Halles : notre sélection

Acquis par Jean-Marc Dumontet, le Sentier des Halles continue sa transformation en cette rentrée de l'humour. Cette salle accueille toujours la nouvelle coqueluche de France Inter, Agnès Hurstel. Cette titularisation, qui fait rêver Charles Nouveau sur une radio concurrente, va révéler cette humoriste à l'ascension express. Vu son talent, ses réussites sont méritées. En 2017, on l'avait classée parmi les 5 humoristes marquants de l'année aux côtés de Gaspard Proust... Excusez du peu ! Le Sentier des Halles accueille aussi une soirée 100% espagnole, le Buena Risa Social Club. Tristan Lucas, qui gère le Mokiri et fait de très bonnes blagues, présentera la soirée. Le nom de cette soirée vous dit sans doute quelque chose. C'est en effet l'une des soirées du Festival d'Humour de Paris. La soirée 100% espagnole du festival 2019 est déjà prévue pour février prochain au Grand Point Virgule.

Comédie des 3 Bornes : notre sélection

Pour cette rentrée de l'humour, Laurent Sciamma change le titre de son spectacle. Il jouera Bonhomme à la Comédie des 3 Bornes. Je dois vous avouer que ce changement de titre me donne vraiment envie de le voir. Je l'ai vu énormément jouer au Beach Comedy Club. Or, je ne percevais pas bien sa singularité. Une heure debout était un titre trop vague. Pourquoi irai-je voir un énième gars parler une heure debout dans un micro ? Avec Bonhomme, on comprend sa valeur ajoutée. Laurent Sciamma est très au fait des sujets comme la masculinité. Non seulement, c'est un sujet qui marche bien en ce moment, mais il maîtrise et fait beaucoup rire sur celui-ci. On vous propose un pari. Comme Salomé Partouche dans Fusée, la Comédie des 3 Bornes propose une nouvelle pièce de théâtre avec une humoriste habituée des plateaux. Sophie Imbeaux jouera Le monde merveilleux du colibri suite à quelques dates de rodage ces derniers mois. Elle fait également partie du duo Jeux de Planches avec Alexandra Desloires.

Quelques 30-30 : notre sélection

Ghislain Blique et Pierre Thevenoux reviennent pour un nouveau 30-30 au 33 Comedy ! Après une soirée réussie fin août, ils récidivent le 5 septembre. Comme dirait Cristina Cordula, ces deux-là sont très tendance en ce moment. Vous risquez de les affectionner, on parie là-dessus ! via GIPHY Faites aussi de la place pour des jeunes pousses ! Murphy et Julie-Albertine proposent également un 30-30 à la Boîte à rire, le 18 septembre. Si vous ne la connaissez pas, Julie-Albertine présente le podcast Sex is comedy. C'est comme ça que je l'ai connue et c'est grâce à ça que j'ai envie de la découvrir davantage.

Rentrée de l'humour : en résumé

Pour cette rentrée de l'humour, il faut vraiment se cloner pour voir tout cela. Prendre un congé sabbatique est aussi une idée. La bonne nouvelle, c'est que si ces spectacles sont vraiment bons, on pourra les revoir lors de plein d'autres occasions ! La rentrée de l'humour va être dense. Faites votre choix.

Crédits photo

Laugh Steady Crew au Debout Paris Festival © Christine Coquilleau [post_title] => Rentrée de l'humour : sélection de spectacles à Paris [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => rentree-humour-paris [to_ping] => [pinged] => http://lesentierdeshalles.fr/billetterie/ [post_modified] => 2019-03-08 10:54:35 [post_modified_gmt] => 2019-03-08 09:54:35 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=5094 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 2 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 5669 [post_author] => 1 [post_date] => 2019-02-10 11:54:32 [post_date_gmt] => 2019-02-10 10:54:32 [post_content] =>

Je devais aller voir Charlotte Creyx en spectacle depuis très longtemps. Cette humoriste atypique me scotche à chaque fois. Rendez-vous pris le samedi 9 février au Théâtre de Dix Heures, à 17 heures.

Charlotte Creyx avec un X : vous n'êtes pas (tous) prêts

Pourquoi ai-je mis autant de temps à voir Charlotte Creyx ? Passée par La Petite Loge et Le Point Virgule, je lui ai promis de venir... mais les horaires ne collaient pas. J'avais malheureusement toujours autre chose à faire.

Quand j'ai vu qu'elle jouait le samedi après-midi, à un horaire où la concurrence est rude et mon sommeil préservé, je n'ai pas hésité bien longtemps.

Avant cela, j'avais vu de nombreux passages en plateaux : Dimanche Marrant, le Paname Art Café... Or c'est au Motel Comedy Club qu'elle m'a bluffée. Là, je savais qu'il ne fallait plus procrastiner en lisant des articles détaillant son parcours. Le phénomène prenait de l'ampleur. Et j'étais prête à le découvrir.

Un spectacle sans concession

Disons-le tout net : Charlotte Creyx n'est pas pour tout le monde. Elle ne cherche pas à rassembler et plaire sans substance. Son spectacle est un petit bijou, car elle va au bout des choses. La proposition artistique est osée, et elle ne reviendra pas vous chercher.

Cela ne veut pas dire qu'elle ne fera pas d'effort : dans le spectacle, vous pourrez aussi accéder à des thèmes assez familiers des théâtres. Quand elle parlera des relations hommes-femmes, soyez en alerte et reprenez le train du rire.

Alors, de quoi s'agit-il ? Un peu d'absurde, d'humour sur la noirceur du monde et une démonstration de charisme. Charlotte Creyx devient attachante lorsqu'elle joue avec son propre ridicule. Elle ne tombe jamais dans l'excès, même si elle joue régulièrement avec les limites.

Pendant le spectacle, je me suis dit que j'avais envie de le revoir juste pour son entrée. Heureusement, elle nous offre un rappel de cette chorégraphie qu'on a tous eu envie d'exécuter en public... sans jamais oser.

En vidéo : Charlotte Creyx tout aussi loufoque

Merci d'oser, Charlotte !

Combien de fois ai-je créé un malaise en société ? Cela se chiffre à plusieurs occurrences par jour. Dans un monde d'e-réputation et de masques sociaux, l'humour devient l'un des seuls échappatoires. Alors quand on joue le borderline à fond, c'est irrésistible.

Charlotte doit vraiment trouver son public, et il existe. Je l'ai entendu rire dans cette salle. Tout le monde n'avait pas forcément les clés, mais celles qui l'avaient (uniquement des filles) voulaient sortir le rire qui vient des tripes. Celui avec lequel Monsieur Fraize joue depuis des décennies.

Je l'avais, moi aussi, mais je n'osais pas le sortir pleinement. J'ai pleuré de rire à deux ou trois reprises, mais si le public était plus chaud, je l'aurais moins censuré.

La minute pédagogique : suis-je prêt(e) à aller voir Charlotte Creyx ?

Rassurez-vous : il est facile de rentrer dans l'univers de Charlotte Creyx. Il faut juste accepter de la laisser prendre le contrôle. Partir dans son univers, un peu comme pour Yacine Belhousse.

Je vous arrête tout de suite : si vous pensez que c'est encore un truc élitiste de théâtreux, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Disons que si votre humour est terre-à-terre, que le second degré vous laisse pantois, vous pouvez jouer le rôle du spectateur aigri et passer un moment mitigé.

C'est d'ailleurs là que le spectacle vivant devient intéressant : le public joue un rôle clé dans l'explosion d'un artiste. Alors, suivez un cours express d'absurde auprès de nos talents maison (Jean-Philippe de Tinguy, Nadim...) et d'autres (Axel Cormont...). Là, vous aurez alors une chance de prendre du plaisir comme jamais dans un théâtre. Prêt à lâcher prise ?

[post_title] => Charlotte Creyx en spectacle : quelle expérience ! [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => charlotte-creyx-spectacle-critique [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2019-11-14 13:19:33 [post_modified_gmt] => 2019-11-14 12:19:33 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => https://www.lespotdurire.fr/?p=5669 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 2 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => [is_year] => [is_month] => [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => 1 [is_tax] => [is_search] => 1 [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_privacy_policy] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_favicon] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 14c246220b30c89062bf1c07ff3cb013 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )

Charlotte Creyx

Charlotte Creyx avec un X : critique spectacle

Charlotte Creyx en spectacle : quelle expérience !

Rentrée de l'humour : Laugh Steady Crew au Debout Paris Festival

Rentrée de l'humour : sélection de spectacles à Paris