De La Fontaine à Booba : critique spectacle

Juliette 19/01/2020

De La Fontaine à Booba, c’est une pièce moderne qui vient rapprocher deux mondes pas si éloignés que cela : le rap et la poésie. Ludique et ultra-drôle, avec son titre prometteur, la pièce était à la hauteur de mes attentes. Ce spectacle a lieu tous les samedis à la Comédie des 3 Bornes jusqu’au 11 avril.

De La Fontaine à Booba : deux comédiens inspirés

Cela faisait longtemps que j’avais envie de voir De La Fontaine à Booba. Je trouvais le concept marrant. J’imaginais une heure où l’on rirait bien de l’affrontement de deux mondes. Chaque comédien aurait défendu son parti pris : le classique vs. le moderne, tournant en ridicule les défauts de l’autre.

Il s’est produit à peu près cela. Malgré tout, découvrir l’animateur du podcast Commentaires Connards avec son déguisement (et cette perruque !…) était une surprise. Au vu de l’affiche, j’aurais dû m’en douter, mais je ne m’y attendais pas, que voulez-vous. Ça a ajouté un rire de plus au moment, puisque Michaël Delacour a une bouille qui prête à l’autodérision. C’est sa force, et cette manière de ne pas se prendre au sérieux renforce les rires.

Face à lui, il y a l’ambassadeur du rap, Guillaume Loublier. Il joue son rôle avec beaucoup de lyrisme et attire la sympathie du public comme un héros de film. Vulgarisateur hors pair, il offre au public une plaidoirie amusante et convaincante.

Le régisseur est dans la pièce !

Au bout de quelques minutes, une voix émerge du fond de la salle : le régisseur rappelle les comédiens à l’ordre. Sortis du texte, ils sont sommés de reprendre leur tour d’horizon des fables de La Fontaine.

On passe donc des fables à d’autres chefs d’œuvres littéraires, en faisant escale sur des moments plus ou moins glorieux du rap. Et le rap, c’est probablement le genre de musique le plus clivant qui soit. De l’extérieur, on passe très facilement à côté. Heureusement, dans cette pièce, on arrive bien à suivre.

De La Fontaine à Booba : une ode à la création artistique

C’est finalement une ode à la création artistique sous toutes ses formes. Petite, j’ai parfois eu à « monter à Paris » pour assister à du théâtre insipide et probablement trop élitiste pour mes yeux d’élève. Si j’avais pu voir cette pièce, j’aurais compris ce à quoi j’ai eu accès des années plus tard. Pour moi, c’est ça, la vraie culture.

Ainsi, pour comprendre les codes du théâtre, commencez par cette pièce. C’est ludique, vraiment fun et cela confronte deux points de vue qui divisent. Respecter le texte à la lettre ou l’adapter au monde moderne ? Mélanger les deux aspects ? Pour le savoir, allez à la Comédie des 3 Bornes ou attendez Avignon, car ils y seront. Bravo également à l’auteur de cette pièce, Valentin Martinie.

Verdict

De La Fontaine à Booba, c’est une pièce sans prétention et qui touche vraiment le public. Peut-être encore perfectible, elle offre quoi qu’il advienne un très bon moment. Ne venez pas pour souligner les imperfections, profitez. Ces jeunes comédiens ont en effet envie de créer, de défendre leur pièce avec beaucoup d’enthousiasme ! Moi, je ne demande rien de plus…

A propos de l'auteur