Coulage de béton sur fleur éclose : le summum de l’alt-comedy

Juliette 12/07/2019

Dans Coulage de béton sur fleur éclose, Bobbin et Jack Line révèlent tour-à-tour leurs 30 premières minutes de blagues. Le Théâtre de l’Orme, un théâtre atypique du 19e arrondissement de Paris, accueille ce bijou d’alternative comedy.

Coulage de béton sur fleur éclose : comment découvre-t-on Bobbin et Jack Line ?

Objectivement, rien de rationnel ne peut vous motiver à choisir ce spectacle. Ces deux gars-là, personne ne les connaît. Vous voyez la destination la plus touristique du monde ? Eux, il faut aller les chercher dans les milieux naturels de l’Oural, après un périple éreintant de plusieurs semaines ou mois.

Une fois arrivé dans le plateau d’humour underground qui va bien, vous finissez par les découvrir. J’ai d’abord entendu parler de Jack Line (prononcez Jacqueline, comme votre tante) par Mickaël Pellé. Il m’en parlait avec tant de passion : il fallait que je le découvre.

Ensuite, j’ai croisé Bobbin sur plusieurs scènes. Celle dont je me souviens le mieux, c’est la dernière d’un plateau de Bastien Morisson et Nash. Le pot de départ du Comédie Time à l’Abracadabar. Désolée pour ce name-dropping.

C’est quoi, leur style ?

Droit comme un I, Bobbin enchaîne les mots et les phrases. Il est aussi attachant que flippant (comme moi, voire nous tous ?) et il ose aller dans le vrai.

Il nous annonce un programme politique de dictateur, entre quelques blagues sur le harcèlement. Le thème importe peu : Bobbin étonne grâce à ses grands écarts scéniques. D’une manière assez étonnante, il devient extrêmement fort et les éclats de rire fusent.

Quant à Jack Line, son humour est un peu plus dur à cerner. On m’avait prévenu : ça allait être absurde. En fait, il assume tous ses choix scéniques. Qu’il s’agisse de lire son sketch sur un rouleau de papier toilette, ou d’attendre qu’il débute une bonne dizaine de minutes, Jack Line tient son auditoire.

J’ai adoré la partie où il propose de lire l’autobiographie de Mike Tyson. Même si la performance est inégale (c’est du rodage, ça va se construire, tout va bien), on a affaire à un talent brut. Et même deux, car Bobbin et Jack Line se complètent parfaitement !

Car oui, on dit Bobbin — prononcez bobine. Si vous n’êtes pas content, vous auriez dû le mentionner là où il a choisi son nom de scène (attention exclu web) !

Une expérience scénique insolite

Vous pouvez découvrir ces deux humoristes dans un lieu insolite : le Théâtre de l’Orme. Un lieu accessible dans une cour d’immeuble, où vous entendez les voisins dans les moments de silence.

Le lieu est aussi étrange que cosy, on dirait une salle de cinéma privée dans un hangar. Mais heureusement, comme aux plateaux Comédie Paradiso et Why Not Comedy, il y a un tapis. L’honneur est sauf, les saltimbanques sont les bienvenus ici.

Notre verdict

Le spot du rire vous recommande cette soirée si vous aimez voir quelque chose de différent, et vous assurer que vous allez rire !

Prochaine date : vendredi 19 juillet, 21h00 — et ça commence à l’heure !

A propos de l'auteur