Emma de Foucaud, romancière et stand-uppeuse

Juliette Follin 01/11/2021

Depuis quelques mois et bien avant la sortie de son premier roman, Emma de Foucaud me donne envie de verser dans l’éloge. À la Petite Loge, l’artiste donne d’abord envie au public de la voir… Et ce public voit ses attentes généralement surpassées. La jeune humoriste joue dans le registre des sous-côtés, les « j’irai peut-être ».

Pourtant, elle délivre sur scène une prestation de haut vol grâce à une plume et un talent avérés. De quoi vous donner envie de vous déplacer les jeudis soirs pour voir Trop tard pour annuler !

Quatre murs de granit : l’audacieux premier roman d’Emma de Foucaud

Ces constatations se retrouvent aussi dans le premier roman d’Emma de Foucaud, Quatre murs de granit. Je l’ai précommandé avec enthousiasme et je l’ai lu d’une traite lors de mon escapade à Lausanne. J’avais déjà trouvé le livre d’Alexis Le Rossignol plutôt bon pour un premier roman… Je m’attendais donc à passer de nouveau un bon moment, sans entretenir d’attentes pharaoniques.

Le scénario de base est simple : trois couples décident de se confiner dans une vieille maison normande, dans le genre coupée du reste de la civilisation. Tourmentés, ils portent en eux des secrets et sur eux le poids de leur masque social. Pour corser le tout, l’intrigue a lieu au tout début du premier confinement… Vous l’imaginez bien : les illusions vont rapidement laisser place à un regain d’humanité, non sans casser quelques œufs.

L’ensemble de la trame narrative se déroule sur quelques jours, même si le roman intègre des éléments du passé et du futur. Sans trop vous en dévoiler, ces trois tableaux apportent de la saveur et de la profondeur à une histoire prenante.

Une science du rythme au service d’une plume affûtée

Comme à la découverte de son spectacle, j’ai pris une claque. Son sens du rythme, sa capacité à passer du rire au drame est très forte, surtout en début de carrière. Happés : c’est ça que vous allez vivre. Dans ce roman, Emma de Foucaud va vous balader, vous émouvoir à bien des égards. À l’entame du livre, je trouvais les personnages parfois caricaturaux. Mais une pensée me venait : « attends, elle va casser ces préjugés, tu vas voir ». Et j’ai vu.

Les amateurs de débats autour du male gaze vs. le female gaze apprécieront d’autant plus cette lecture. La perspective d’une romancière sur les différentes étapes de la vie, la maternité ou la masculinité rendent le récit intéressant sans tomber dans des lourdeurs. Comme à son habitude, Emma de Foucaud manie l’engagement avec ce qu’il faut de dramaturgie et de légèreté.

En résumé, vous vous attacherez tour à tour aux personnages. Vous aurez même envie de partir en Normandie (mais pas trop longtemps, de peur que les drames de la vie ne vous touchent).

A propos de l'auteur