Jason Brokerss : pourquoi je n’en ai pas encore parlé

Juliette 16/09/2018

Lors de la création de l’annuaire des artistes, nombre d’entre eux n’apparaissaient pas. Parmi eux, Jason Brokerss n’a pas eu son avatar. Traduction : je n’en ai jamais parlé sur le spot du rire. Ce n’est pas bien, et je tiens à vous expliquer pourquoi.

Jason Brokerss fait partie d’une catégorie d’humoristes qui me coupe la chique. Ces humoristes ont un niveau tel que je n’ai rien à redire. Ils sont efficaces, bosseurs et ils font rire indépendamment d’une connexion individuelle. Pour autant, leur humour n’est pas bateau. En réalité, ils font rire avec tous les sujets.

Jason Brokerss : sous-coté ?

Je raconte mon malaise à Dalila. La jeune humoriste me corrige immédiatement, elle me dresse une liste de qualités qui lui vient. Il n’est jamais vulgaire, toujours fin… Aussi, il respecte toujours le public en apportant une nouveauté à chaque passage sur scène. Elle s’interroge : ai-je écouté son apparition dans Un café au lot7 ? Le pire, c’est que je l’ai fait.

J’y réfléchis, et c’est vrai que Jason m’a fait rire. À chaque fois, qui plus est. Sans me forcer, sans qu’il soit mon préféré. Mieux : dans mes souvenirs lointains, il me revient un passage datant d’il y a au moins deux ans. Au Paname Art Café, il explique alors qu’il s’attache très, très rapidement à une inconnue. Quitte à l’aimer sur-le-champ. Ça me rappelle une vieille histoire gênante, et je connecte.

Verdict : en brassant tous les sujets avec le même niveau de qualité, il peut toucher tout le monde. Son stand-up est très rassembleur, sans difficulté aucune. En résumé, si vous ignorez qui est Jason Brokerss, pressez-vous avant qu’il perce pour de bon. Après tout, on n’écrit pas pour Fary par hasard.

Voir Jason Brokerss sur scène

Vous ne pouvez pas manquer Jason Brokerss. Sa discipline de travail le mène à de nombreux comedy clubs toute l’année. Vous pouvez également voir son spectacle 21e seconde à l’Apollo Théâtre. Plusieurs séances sont disponibles du jeudi au samedi en septembre puis du mercredi au samedi en octobre.

Crédits photo

© Betty Durieux

A propos de l'auteur