La découverte du mois – Décembre 2018 – Réda Seddiki

Juliette 08/12/2018

J’ai découvert Réda Seddiki par un concours de circonstances. Depuis quelques temps, la société de production À Mon Tour Prod m’invite aux spectacles de leurs humoristes. Parmi ces soirées, je me suis précipitée sur le plateau d’humour Sketch Comedy au Théâtre du Marais.

Le rendez-vous est pris le lundi suivant. Pour savoir comment se passe cette soirée, vous pouvez consulter la page du Sketch Comedy !

Réda Seddiki : découvrir un talent quand on ne s’y attend plus

En milieu de soirée, Réda Seddiki investit la scène de ce théâtre qui monte. Il succède notamment à Jean-Claude Muaka, l’homme qui joue le spectacle One Man Costaud. L’énergie est très différente.

Je garde en mémoire ces deux humoristes, découverts dans le même espace-temps. Déjà bien installés sur les scènes du rire, ils me disent vaguement quelque chose et je comprends qu’ils méritent leur place. Or, je n’ai jamais eu l’opportunité de les y voir…

Mais revenons à Réda Seddiki. Artiste engagé, il ne m’a pas agacé de ce statut. Je reproche souvent à ce type d’humoriste d’adopter une posture d’artiste de gauche, qui raconte la même chose (clichés) que les gens de gauche et ne sort donc pas du lot. D’ailleurs, on pourrait en dire de même pour les artistes de droite, mais ils sont plus discrets… Mais là, on a affaire à une personne suffisamment cultivée pour jouer dans l’originalité.

Réda Seddiki : culture, talent, charisme

Sur le texte promotionnel du spectacle de Réda, vous pouvez lire qu’il s’agit d’un combattant de la pensée unique. Je l’aime déjà. Pas envie de mettre de la distance sur ce que j’avance ici.

Je me souviens d’un moment hors du temps, où j’étais captivée par son passage. Mon impression immédiate ? Ce mec ressemble à Félix Radu, avec beaucoup plus d’expérience. Ils se tiennent de la même manière sur scène, sauf que Réda fait preuve de bien plus de précision. L’expérience, peut-être.

Cette maîtrise, couplée à une véritable poésie, m’impressionne. Je suis embarquée ailleurs, et je ris tout de même. En somme, cela ressemble à David Saada, sauf que j’étais 100 % embarquée dans un moment. Et cela, c’est suffisamment beau pour transformer un artiste en découverte humour du spot du rire ! 😉

Voir Réda Seddiki sur scène

Réda Seddiki joue son spectacle Deux mètres de liberté au Lucernaire jusqu’au 30 décembre 2018. Historiquement, la seule humoriste que j’ai vu dans ce lieu huppé du théâtre parisien, c’était Laura Domenge. Également une découverte humour, qui peut arpenter ce type de scène comme le Paname Art Café. Cela vous donne une idée de la polyvalence de ces artistes, capables de jouer partout !

Crédits photo

© Philippe Tolédano

A propos de l'auteur