La découverte du mois – Janvier 2020 – Mamari

Juliette 21/01/2020

Mamari fait partie de la toute nouvelle génération humour. Ce nouveau visage, vous le croisez souvent au Jardin Sauvage ou ailleurs, avec son carnet et sa bonne humeur. Mais alors, qu’est-ce qui la distingue des autres ? Vous allez voir, ce n’est pas commun.

Mamari ou le potentiel qui se devine

Quand j’ai découvert Mamari sur scène, j’écoutais attentivement. Je voyais quelqu’un qui avait vraiment envie d’être là. Elle voulait transmettre quelque chose, mais je ne savais pas encore quoi. Après vérification, elle non plus n’avait pas encore trouvé sa voie.

Et quoi de plus normal lorsqu’on débute ! J’ai décidé, comme pour nombre d’autres comiques, de laisser le temps au temps. Pendant ce temps, je la voyais poster des stories engagées — et je les ignorais. Je ne cherche pas un discours militant, mais un humour venu des tripes.

Loin du flux Instagram, un matin, je me suis levée très tôt pour la voir évoluer avec d’autres apprentis comiques… en apprentissage. Ils cherchaient à perfectionner leur clown, et Mamari a marqué la journée avec ses tripes. Je vous laisse relire l’article pour le résumé complet de ce moment d’anthologie.

Creuser pour trouver des pépites…

Je venais de comprendre que Mamari se rapprochait de son style scénique. Elle jouait divinement bien ce jour-là, et elle me laissait comprendre qu’elle avait beaucoup à proposer sur scène.

Beaucoup, oui, mais à quel point ? Mystère : les découvertes humour sont des potentiels, finalement. Certains vont éclore, d’autres stagneront après quelques coups d’éclat. Avec le recul, certains n’ont pas su émerger, tandis que d’autres se battent pour devenir de vraies pépites…

Toujours est-il que la promesse est belle. Mamari vient d’arrêter la scène pendant quelque temps et reprend depuis peu. La nouvelle comique qui va éclore sur scène devrait en tout cas marquer les esprits, soyez prêt à la découvrir !

Crédits photo

© Christine Coquilleau

A propos de l'auteur