Top spot – Matthieu Penchinat parle de la mort dans Tout seul comme un grand

Juliette 11/11/2017

Matthieu Penchinat joue un spectacle atypique au Théâtre les Feux de la Rampe. Ça s’appelle Tout seul comme un grand, et c’est un peu énigmatique. On vous raconte.

L’avant-spectacle : quand on se fait une idée vague de l’humoriste

Avant de se rendre rue Saulnier, j’avais déjà entendu parler de Matthieu Penchinat. Sur les ondes d’Europe 1, Marion Mezadorian s’est lancée dans les chroniques humour. Un exercice partagé par Matthieu Penchinat, où il se révèle très à l’aise. Habitué de ce studio radio, il manie les mots avec une maestria qui n’est pas sans rappeler celle du Prix Raymond Devos pour l’Humour 2016. Si vous êtes curieux, sachez que Matthieu Penchinat est résident de l’émission de BenH, Le Nouveau Dimanche.

Avec ses lunettes rondes au goût du jour, son air de dandy géant et son élocution sans faille, Matthieu Penchinat en impose. S’il avait été professeur de je-ne-sais-quoi, je peux vous dire que la salle de classe n’aurait pas bronché et l’aurait écouté avec attention. Comme quand on entendait une mouche voler. Mais que peut donc nous proposer cet orateur sur scène ? L’intrigue était posée, je n’avais plus qu’à répondre favorablement à l’invitation.

Matthieu Penchinat : entre poésie de l’absurde et plaidoyer pour la mort

A ma grande surprise, l’humour de Matthieu Penchinat est classé dans l’absurde, le poétique. C’est une bonne entrée en matière, et puis les Feux de la Rampe ont aussi Monsieur Fraize. C’est un peu burlesque, moqueur sur les entrées de seul-en-scène classique. Ça parle de la mort d’un père et l’entrée dans un monde d’adultes. Car si Matthieu y va tout seul, comme un grand, ce n’est pas sans angoisse, difficulté ou interrogation.

J’ai particulièrement aimé le rire incontrôlé suscité par le passage sur Pompes Fun. Il s’agit d’une chaîne de pompes funèbres où Philippe Risoli aurait pu ambiancer la boutique. On rit de la mort avec un léger malaise, on se fait littéralement balader pendant une heure et on y prend même du plaisir. Matthieu Penchinat étonne donc et vous fait passer un bon dimanche soir. Les angoisses évoquées sur scène tranchent avec la maîtrise de l’humoriste, et l’on assiste à un spectacle très abouti et drôle. Laissez-vous tenter !

A propos de l'auteur